LE COIN POÉTIQUE DE FRIPOU
LE COIN POÉTIQUE DE FRIPOU
LE COIN POÉTIQUE DE FRIPOU
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.



 
AccueilS'enregistrerRechercherGalerieConnexion
Derniers sujets
» Je rêve le bonheur
La rime léonine  (Prosodie) EmptyJeu 25 Nov - 17:23 par masirene

» 19 novembre journée mondiale...
La rime léonine  (Prosodie) EmptyDim 21 Nov - 19:03 par Flamme

» Toussaint
La rime léonine  (Prosodie) EmptyJeu 18 Nov - 6:08 par Sansef Alafin

» MAMÉ
La rime léonine  (Prosodie) EmptyJeu 18 Nov - 6:06 par Sansef Alafin

» IL, Elle et IEL
La rime léonine  (Prosodie) EmptyJeu 18 Nov - 3:08 par Taner Erdrek

» Villanelle
La rime léonine  (Prosodie) EmptyJeu 18 Nov - 3:03 par Taner Erdrek

» Entre le compromis et la compromission (Pamphlet)
La rime léonine  (Prosodie) EmptyMer 17 Nov - 19:30 par Flamme

» Les cons germent partout.
La rime léonine  (Prosodie) EmptyMer 17 Nov - 19:18 par Flamme

» Toussaint
La rime léonine  (Prosodie) EmptyJeu 4 Nov - 17:06 par Sansef Alafin

Statistiques
Nous avons 50 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est 0260988549

Nos membres ont posté un total de 29151 messages dans 4559 sujets
-37%
Le deal à ne pas rater :
Fire TV Stick Lite avec télécommande vocale Alexa
18.99 € 29.99 €
Voir le deal

 

 La rime léonine (Prosodie)

Aller en bas 
AuteurMessage
André Laugier

André Laugier


Messages : 7134
Date d'inscription : 25/01/2015
Age : 79
Localisation : Marseille

La rime léonine  (Prosodie) Empty
MessageSujet: La rime léonine (Prosodie)   La rime léonine  (Prosodie) EmptyVen 27 Fév - 19:42



PETIT LEXIQUE DE PROSODIE

LA RIME LÉONINE

On l'appelait ainsi dans la versification savante de la fin du Moyen Âge une rime plus que riche, puisqu'elle exigeait l'identité des deux dernières syllabes (et non pas seulement de la dernière accentuée).

Exemple sur un poème de Jean LEMAIRE DE BELGES, 1498 :


S'il est ainsi, fille au haut Empereur,
Fille à César, ce puissant conquereur,
S'il est ainsi qu'autrefois par semblant
Ayes aimé ce pauvre corps tremblant,
Qui de tes mains ne prendra plus substance,
Las ! souffre un peu ta hautesse et prestance
Ses beaux yeux clairs (pour un haut bénéfice)
Prêter lecture à ce derrain* office.

* derrain : dernier.

On a pensé, avec Pierre FABRI, que l'éonin et léonine venaient de "lion", et que ces mots exprimaient une idée de suprématie, le vers et la rime ainsi qualifiés régnant par leur perfection technique sur toutes les autres formes.

Mais Étienne PASQUIER estimait que le mot provenait du poète LÉONIN, ou LEONIUS qui rimait en latin sur ce modèle, au XIIe siècle. Cependant, aux XIIe et au XIIIe siècles, il semble que l'expression de "rime léonine" définissait un autre système, celui de rimes plates qu'on disait aussi "consonantes".

Exemple :


Chrétien se veut entremettre,
Sans rien ôter, sans rien mettre,
De conter un conte par rime
Ou consonante ou léonine.

Chrétien de TROYES.

Plus près de nous, voici un autre exemple de "rimes léonines" extraites d'un poème d'APOLLINAIRE, extrait de "CLOTILDE" :


L'anémone et l'ancolie
On poussé dans le jardin
Où dort la mélancolie
Entre l'amour et le dédain.


_________________
La poésie se nourrit aux sources de la prose et s'embellit au concerto des mots. (André Laugier)
Revenir en haut Aller en bas
http://echos-poetiques.e-monsite.com/ En ligne
 
La rime léonine (Prosodie)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE COIN POÉTIQUE DE FRIPOU :: Espace Prosodie-
Sauter vers: