LE COIN POÉTIQUE DE FRIPOU
LE COIN POÉTIQUE DE FRIPOU
LE COIN POÉTIQUE DE FRIPOU
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.



 
AccueilS'enregistrerRechercherGalerieConnexion
Derniers sujets
» Je rêve le bonheur
Rime homographe et rime homophone  (Prosodie) EmptyJeu 25 Nov - 17:23 par masirene

» 19 novembre journée mondiale...
Rime homographe et rime homophone  (Prosodie) EmptyDim 21 Nov - 19:03 par Flamme

» Toussaint
Rime homographe et rime homophone  (Prosodie) EmptyJeu 18 Nov - 6:08 par Sansef Alafin

» MAMÉ
Rime homographe et rime homophone  (Prosodie) EmptyJeu 18 Nov - 6:06 par Sansef Alafin

» IL, Elle et IEL
Rime homographe et rime homophone  (Prosodie) EmptyJeu 18 Nov - 3:08 par Taner Erdrek

» Villanelle
Rime homographe et rime homophone  (Prosodie) EmptyJeu 18 Nov - 3:03 par Taner Erdrek

» Entre le compromis et la compromission (Pamphlet)
Rime homographe et rime homophone  (Prosodie) EmptyMer 17 Nov - 19:30 par Flamme

» Les cons germent partout.
Rime homographe et rime homophone  (Prosodie) EmptyMer 17 Nov - 19:18 par Flamme

» Toussaint
Rime homographe et rime homophone  (Prosodie) EmptyJeu 4 Nov - 17:06 par Sansef Alafin

Statistiques
Nous avons 50 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est 0260988549

Nos membres ont posté un total de 29151 messages dans 4559 sujets

 

 Rime homographe et rime homophone (Prosodie)

Aller en bas 
2 participants
AuteurMessage
André Laugier

André Laugier


Messages : 7134
Date d'inscription : 25/01/2015
Age : 79
Localisation : Marseille

Rime homographe et rime homophone  (Prosodie) Empty
MessageSujet: Rime homographe et rime homophone (Prosodie)   Rime homographe et rime homophone  (Prosodie) EmptyVen 10 Juil - 18:13



PETIT LEXIQUE POÉTIQUE

LA RIME HOMOGRAPHE ET LA RIME HOMOPHONE

RIME HOMOGRAPHE. Provient de l'adjectif du XIXe siècle, composé d'homo et de graphe, tiré du grec "graphein", qui signifie "écrire". Se dit de mots homonymes ou non qui ont la même forme écrite. Exemple : Le "canon" de la messe et le "canon" d'artillerie sont des mots à la fois homographes et homophones. L'adjectif "négligent" et la forme verbale "(ils) négligent" sont homographes sans être homonymes ni homophones.

Alphonse Allais s'est beaucoup amusé de ces mots. Témoins cet extrait :


Les gens de la maison Dubois, à Bône scient,
Dans la bonne saison du bois à bon escient.

On peut le constater, avec le distique ci-dessus, les rimes homographes sont des rimes dont le son et l'orthographe sont identiques.

Exemples :

- Le mot ÉTOUFFÉE avec FÉE
- Le mot PERSILEUR avec FLEUR

On considère donc que les meilleures rimes sont les rimes homographes. La graphie est identique mais le sens est différent. Il s'agit de rimes riches par rapport à leurs éléments sonores.

Exemples de rimes homographes :


Quand les deux yeux fermés en un soir chaud d'automne,
Je respire l'odeur de ton sein chaleureux,
Je vois se dérouler des rivages heureux
Qu'éblouissent les feux d'un soleil monotone.

Baudelaire.
_____________________

Étoile de la mer voici la lourde nappe
Et la profonde houle et l'océan des blés
Et la mouvante écume et nos greniers comblés,
Voici votre regard sur cette immense chape...

Péguy
_____________________


À l'inverse, LA RIME HOMOPHONE, emprunt savant au grec "homophonia", signifie ressemblance des sons. Autrement dit, elle est identique phonétiquement (à l'oreille), mais s'orthographie d'une manière différente.

Exemples :

- Le mot COMPTER avec CONTER
- Le mot SAINT avec SAIN.

Exemple :


Mes vers fuiraient, doux et frêles,
Vers votre jardin si beau,
Si mes vers avaient des ailes,
Des ailes comme l'oiseau.

Victor Hugo.

Comme on peut le constater : ÊLES et AILES riment parce que le son est identique bien que la graphie soit différente.

Autre exemple :


Il était une fois
Dans la ville de Foix
Une marchande de foie
Qui se dit ma foi
C'est la dernière fois
Que je vends du foie
Dans la ville de Foix.

L'homophonie est souvent recherchée par les poètes pour des effets amusants de rapprochement qu'elle produit à la rime. Ce rapprochement (on pourrait dire cette répétition) de phonèmes identiques ne manque pas d'attirer l'attention sur les signifiés correspondants.



_________________
La poésie se nourrit aux sources de la prose et s'embellit au concerto des mots. (André Laugier)
Revenir en haut Aller en bas
http://echos-poetiques.e-monsite.com/
Flamme
Admin
Flamme


Messages : 5184
Date d'inscription : 04/01/2011
Age : 74
Localisation : Près Bordeaux

Rime homographe et rime homophone  (Prosodie) Empty
MessageSujet: Re: Rime homographe et rime homophone (Prosodie)   Rime homographe et rime homophone  (Prosodie) EmptyDim 12 Juil - 10:37

Donc on peut sans penser que c'est une erreur de mettre une rime homophone ?
Quand on recherche une rime, cela gêne un peu quand il n'y a que le son qui rime, et l'écrit différent !
Quand on constate que Victor Hugo l'a fait et bien fait car c'est beau...pourquoi ne pas avoir la possibilité de le faire aussi !
Une rime homographe est plus riche certainement, mais plus difficile à trouver...et par contre je n'aime pas trop que la rime soit exactement la même avec un sens différent Ex canon de la messe et canon d'artillerie ! Cela provoque un arrêt sur la limpidité du poème ( enfin pour moi:) )
J'aime bien tes exemples, on comprend vite et bien !
bisounours  bibi2

_________________
Rime homographe et rime homophone  (Prosodie) 110108034927815720
Revenir en haut Aller en bas
André Laugier

André Laugier


Messages : 7134
Date d'inscription : 25/01/2015
Age : 79
Localisation : Marseille

Rime homographe et rime homophone  (Prosodie) Empty
MessageSujet: Re: Rime homographe et rime homophone (Prosodie)   Rime homographe et rime homophone  (Prosodie) EmptyDim 12 Juil - 13:00

Flamme a écrit:
Donc on peut sans penser que c'est une erreur de mettre une rime homophone ?
Quand on recherche une rime, cela gêne un peu quand il n'y a que le son qui rime, et l'écrit différent !
Quand on constate que Victor Hugo l'a fait et bien fait car c'est beau...pourquoi ne pas avoir la possibilité de le faire aussi !
Une rime homographe est plus riche certainement, mais plus difficile à trouver...et par contre je n'aime pas trop que la rime soit exactement la même avec un sens différent Ex canon de la messe et canon d'artillerie ! Cela provoque un arrêt sur la limpidité du poème ( enfin pour moi:) )
J'aime bien tes exemples, on comprend vite et bien !
bisounours  bibi2

Bonjour FLAMME,

On appelle aussi "rimes riches" les rimes "homographes" comme par exemple ces mots dont le "son" et "l'orthographe" sont identiques :

couleur et fleur ; disparue et rue ; ou encore : corde et s'accorde ; persifleur et fleur ; automne et monotone  etc...

Mais il est rare, dans un poème, de ne trouver que des rimes homographes. C'est un exercice très difficile. Généralement, nos rimes sont le plus souvent homophones.

Je partage ton avis en ce qui concerne deux mots qui s'écrivent exactement de la même façon (comme "canon") mais qui ont un sens différent. À ce moment là, l'oreille enregistre davantage le mot comme une "répétition" plutôt qu'un son "homographe".

Très bonne journée, Chère FLAMME. Nous croulons sous la chaleur !!!

DE CHALEUR(EUX)  bibi2  À VOUS DEUX DE NOUS 3.

CARPE DIEM

_________________
La poésie se nourrit aux sources de la prose et s'embellit au concerto des mots. (André Laugier)
Revenir en haut Aller en bas
http://echos-poetiques.e-monsite.com/
Contenu sponsorisé





Rime homographe et rime homophone  (Prosodie) Empty
MessageSujet: Re: Rime homographe et rime homophone (Prosodie)   Rime homographe et rime homophone  (Prosodie) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Rime homographe et rime homophone (Prosodie)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE COIN POÉTIQUE DE FRIPOU :: Espace Prosodie-
Sauter vers: