LE COIN POÉTIQUE DE FRIPOU
LE COIN POÉTIQUE DE FRIPOU
LE COIN POÉTIQUE DE FRIPOU
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.



 
AccueilS'enregistrerRechercherDernières imagesGalerieConnexion
Derniers sujets
» La vie, cette loterie!
Pour certains esprits... EmptyMar 25 Juin - 8:27 par jeanyves53

» Plus vivre et moins penser.
Pour certains esprits... EmptyLun 17 Juin - 21:58 par Flamme

» Du gris, toujours du gris.
Pour certains esprits... EmptyLun 17 Juin - 21:46 par Flamme

» Au couvent (Blague poétique)
Pour certains esprits... EmptyLun 17 Juin - 17:46 par jeanyves53

» Au printemps de mai
Pour certains esprits... EmptyVen 24 Mai - 18:11 par yvon d'ore

» SUR L'AZUR DU CHEMIN
Pour certains esprits... EmptyVen 24 Mai - 18:03 par yvon d'ore

» Je vous ai cueilli ce bouquet de roses
Pour certains esprits... EmptyVen 24 Mai - 17:47 par yvon d'ore

» Par la beauté.
Pour certains esprits... EmptyJeu 9 Mai - 11:49 par André Laugier

» Non, je n'étais pas prêt...
Pour certains esprits... EmptyMar 7 Mai - 18:22 par yvon d'ore

Statistiques
Nous avons 52 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est norbert

Nos membres ont posté un total de 29425 messages dans 4646 sujets
Le Deal du moment :
Blue Lock : où acheter le Tome 22 ...
Voir le deal
12 €

 

 Pour certains esprits...

Aller en bas 
5 participants
AuteurMessage
Flamme
Admin
Flamme


Messages : 5246
Date d'inscription : 04/01/2011
Age : 76
Localisation : Près Bordeaux

Pour certains esprits... Empty
MessageSujet: Pour certains esprits...   Pour certains esprits... EmptyMer 9 Mar - 17:56

Pour certains esprits...exactement ce que je pense aussi !!!

A lire, à relire et à penser ! reflex

De Nicolas Boileau !

Il est certains esprits dont les sombres pensées
Sont d'un nuage épais toujours embarrassées ;
Le jour de la raison ne le saurait percer.
Avant donc que d'écrire, apprenez à penser.
Selon que notre idée est plus ou moins obscure,
L'expression la suit, ou moins nette, ou plus pure.
Ce que l'on conçoit bien s'énonce clairement,
Et les mots pour le dire arrivent aisément.

Surtout qu'en vos écrits la langue révérée
Dans vos plus grands excès vous soit toujours sacrée.
En vain, vous me frappez d'un son mélodieux,
Si le terme est impropre ou le tour vicieux :
Mon esprit n'admet point un pompeux barbarisme,
Ni d'un vers ampoulé l'orgueilleux solécisme.

Sans la langue, en un mot, l'auteur le plus divin
Est toujours, quoi qu'il fasse, un méchant écrivain.

Travaillez à loisir, quelque ordre qui vous presse,
Et ne vous piquez point d'une folle vitesse :
Un style si rapide, et qui court en rimant,
Marque moins trop d'esprit que peu de jugement.
J'aime mieux un ruisseau qui, sur la molle arène,
Dans un pré plein de fleurs lentement se promène,
Qu'un torrent débordé qui, d'un cours orageux,
Roule, plein de gravier, sur un terrain fangeux.
Hâtez-vous lentement, et, sans perdre courage,
Vingt fois sur le métier remettez votre ouvrage :
Polissez-le sans cesse et le repolissez ;
Ajoutez quelquefois, et souvent effacez.
Revenir en haut Aller en bas
fripou
Admin
fripou


Messages : 3365
Date d'inscription : 17/10/2010
Age : 60
Localisation : Gironde

Pour certains esprits... Empty
MessageSujet: Re: Pour certains esprits...   Pour certains esprits... EmptyMer 9 Mar - 18:02

J'avoue être assez véloce dans mon écriture. Ce qui me vient doucement est souvent assez besogneux et cela se sent dans la lecture. Pour préserver la fluidité je préfère me laisser porter par l'inspiration, quitte à modifier un mot ou deux à la relecture. Mais bon Boileau avait quand même raison sur bien des points.
heureusement, notre Flamme préférée veille et sait distiller conseils et exercices pour nous faire tous progresser. bisounours nuagebisous petitchien
Revenir en haut Aller en bas
La Craie d'Ardoise

La Craie d'Ardoise


Messages : 507
Date d'inscription : 06/01/2016
Age : 66
Localisation : NICE

Pour certains esprits... Empty
MessageSujet: Re: Pour certains esprits...   Pour certains esprits... EmptyMer 9 Mar - 18:26

***DAN*** bis Pour certains esprits... 9k=
Revenir en haut Aller en bas
Flamme
Admin
Flamme


Messages : 5246
Date d'inscription : 04/01/2011
Age : 76
Localisation : Près Bordeaux

Pour certains esprits... Empty
MessageSujet: Re: Pour certains esprits...   Pour certains esprits... EmptyMer 9 Mar - 18:33

Tu es véloce parce que tu es une poétesse innée !!!
Pendant 40 ans tu a écris des centaines de poèmes qui touchent par leur beauté et leurs métaphores.
Depuis 1 an ou 2, tu as bien voulu te mettre à la prosodie et cela ne t'a pas gênée car tu as un immense vocabulaire sans aller chercher des mots incompréhensibles et soit disant "riches pour en mettre plein la vue"", ce qui est faux et ridicule!  Très vite tu as pu réaliser des poèmes sans faute de prosodie et sans difficulté !
On ne peut se comparer à toi, mais un travail est bien souvent indispensable, si l'on veut tendre vers une belle poésie ! et bien entendu être poète, cela ne s'apprend pas !!!
calinchat bis bisounours bibi2 bisbis battant


Dernière édition par Flamme le Sam 12 Mar - 14:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
André Laugier

André Laugier


Messages : 7155
Date d'inscription : 25/01/2015
Age : 82
Localisation : Marseille

Pour certains esprits... Empty
MessageSujet: Re: Pour certains esprits...   Pour certains esprits... EmptySam 12 Mar - 12:29

Bien belle initiative, FLAMME, que d'avoir posté ce poème sur l'Art de la rime, de BOILEAU.

Chez moi, l’inspiration se manifeste sous une forme d’impulsion, sorte de souffle créateur spontané, disons une intuition qui s’exprime à l’improviste, telle une idée subite. Elle est avant tout une source aussi instinctive que spontanée, et elle apparaît souvent au moment où je m’y attends le moins. Dès cet instant, je n’ai de cesse de parvenir à matérialiser au plus vite cette inspiration fugace de peur qu'elle ne m’échappe aussi rapidement qu'elle m’est est venue.

Je pense que l'inspiration est encore plus puissante que l'intuition. Bien que dans une certaine mesure elle lui ressemble, ne serait-ce que pour son caractère automatique, l'inspiration transmet plus fortement un contexte d'urgence de devoir finaliser à tout prix une idée reçue. Cette pulsion si puissante ne laisse guère de place à l'interrogation ni même au moindre doute tant l'urgence d'agir s'impose. Je reçois, en quelque sorte, l'idée sous une forme globale tant par son développement que par sa finalité. Il y a dans cette sorte d'éclair une compréhension ou une conscience du "pourquoi" et du "comment" si puissante qu'elle est capable d'éclaircir tout un questionnement comme l'aveu d'une vérité, d'une explication résultant d'un cheminement préalable.

Je crois qu'il est vain de vouloir forcer l'inspiration. On ne peut qu'être à l'affût de sa venue et prêt à l'accueillir. Et, une fois que celle-ci viendra, elle nous habitera si totalement, si passionnément, que le temps ne vous appartiendra plus le moins du monde. Elle deviendra notre maîtresse, corps et âme.

Tout à fait d’accord avec ce distique :

Mon esprit n'admet point un pompeux barbarisme,
Ni d'un vers ampoulé l'orgueilleux solécisme.

Car l'opposé de l'inspiration est la "fabrication". Lors de cette dernière, l'artiste travaille sur du connu. Il réfléchit et cherche à l'améliorer afin de l'amener à un degré supérieur.  Il y a le risque de recourir à l’amphigourique ou de ratiociner dans des mètres emphatiques. Le résultat dépend principalement du poète et de ses efforts pour rester plus près de ses états d’âme que d’une écriture fardée et désireuse de mettre en exergue une « technique » qui doit rester discrète, comme si elle n’existait pas. L’art, toujours, consiste à cacher l’art.

Nicolas BOILEAU dans les dernières «Satires» dit sa difficulté à trouver la rime :

Dans ce rude métier où mon esprit se tue  
En vain pour la trouver, je travaille et je sue.

Il déclare aussi son admiration pour MOLIERE qui, pour sa part, la trouve avec facilité. Bien plus : il ne la trouve pas, elle semble venir d'elle-même à lui, par inspiration :

Rare et fameux Esprit, dont la fertile veine
Ignore en écrivant le travail et la peine ; …
Enseigne-moi, Molière, où tu trouves la rime
On dirait, quand tu veux, qu'elle vient te chercher.
Revenir en haut Aller en bas
http://echos-poetiques.e-monsite.com/
Flamme
Admin
Flamme


Messages : 5246
Date d'inscription : 04/01/2011
Age : 76
Localisation : Près Bordeaux

Pour certains esprits... Empty
MessageSujet: Re: Pour certains esprits...   Pour certains esprits... EmptySam 12 Mar - 14:56

Merci André, pour tes impressions, pour nous dévoiler tes inspirations, choses difficiles, car impalpables et trouver des mots pour nous les expliquer, je trouve cela très agréable !
Merci de ton passage et de ta lecture.
Je pense que, bien des débutants dans la poésie, ceux qui veulent  apprendre la prosodie, devraient comprendre que la simplicité des mots tout en étant soutenus, certes, cela va se soi, doit être le chemin d'une belle poésie, limpide et agréable au lecteur !
Nos grands poètes sont tous compréhensibles, Hugo, Lamartine, Flaubert, Baudelaire, Prévert, et tant d'autres, manient les mots du quotidien avec talent et simplicité! C'est dans la simplicité que l'on trouve le talent !
Même dans le sport ; le champion montre sa force dans la pratique de son sport, quand nous, spectateur, nous trouvons facile l'exploit qu'il vient de nous montrer ! C'est gagné quand on peut s'imaginer que l'on pourrait faire comme lui ! Alors que l'exploit demande des heures et des années de pratique !
Pourquoi devons-nous lire des poèmes où chaque vers demande une recherche de définition ? Prouvant quoi : leur savoir ? Pour en mettre plein la vue ? C'est cela pour eux, la poésie ?
! Cela démontre de l'orgueil, et surtout une bêtise incommensurable !  Ces soi-disant poètes, sont pour moi, des précieux ridicules !
Tous ces mots compliqués, ou d'une époque trop ancienne, que l'on n'utilise plus de nos jours, n'ont plus leur place dans un poème qui doit toucher le lecteur, lui donner cette merveilleuse émotion en le lisant ! Ce sont des obstacles à la fluidité du vers ! Et quand un obstacle arrête la lecture, on peut dire que le poème est fini !
L'envie s'échappe pour continuer à le lire et bien souvent il devient insipide, toute l'émotion est partie !
On pourrait en parler sans arrêt, on ne convaincra pas celui qui ne se sent pas concerné...
bisounours bis
Revenir en haut Aller en bas
Claude3240

Claude3240


Messages : 1135
Date d'inscription : 25/11/2015
Age : 88
Localisation : Dans les Landes

Pour certains esprits... Empty
MessageSujet: Re: Pour certains esprits...   Pour certains esprits... EmptySam 12 Mar - 15:31

Merci Babette de mettre évidence ces poèmes anciens avec des mots souvent incompréhensibles, merci des coseils que sais nous prodiguer.

bis
Revenir en haut Aller en bas
Flamme
Admin
Flamme


Messages : 5246
Date d'inscription : 04/01/2011
Age : 76
Localisation : Près Bordeaux

Pour certains esprits... Empty
MessageSujet: Re: Pour certains esprits...   Pour certains esprits... EmptySam 12 Mar - 16:17

Tu sais Claude, être modeste et humble sont les garants d'une personne un peu instruite, qui sait qu'elle a beaucoup à apprendre et n'a pas l'orgueil de montrer aux autres le peu de ses connaissances.
Pour moi, une forme certaine de l'intelligence ! Plus on apprends de choses, plus on voit que l'on a encore plus de choses à apprendre.
Alors, laissons l'orgueil aux médiocres ! Ils n'en retirerons que du mépris !
En poésie, comme dans la vie, il faut être sincère pour que l'on puisse te comprendre et pour cela parler simplement sans faire des ronds de jambe est nécessaire clin2
bisounours
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Pour certains esprits... Empty
MessageSujet: Re: Pour certains esprits...   Pour certains esprits... Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Pour certains esprits...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE COIN POÉTIQUE DE FRIPOU :: VOS POEMES ET VOS PROSES-
Sauter vers: