LE COIN POÉTIQUE DE FRIPOU
LE COIN POÉTIQUE DE FRIPOU
LE COIN POÉTIQUE DE FRIPOU
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.



 
AccueilS'enregistrerRechercherGalerieConnexion
Derniers sujets
» Je rêve le bonheur
L'Élégie  (Prosodie) EmptyJeu 25 Nov - 17:23 par masirene

» 19 novembre journée mondiale...
L'Élégie  (Prosodie) EmptyDim 21 Nov - 19:03 par Flamme

» Toussaint
L'Élégie  (Prosodie) EmptyJeu 18 Nov - 6:08 par Sansef Alafin

» MAMÉ
L'Élégie  (Prosodie) EmptyJeu 18 Nov - 6:06 par Sansef Alafin

» IL, Elle et IEL
L'Élégie  (Prosodie) EmptyJeu 18 Nov - 3:08 par Taner Erdrek

» Villanelle
L'Élégie  (Prosodie) EmptyJeu 18 Nov - 3:03 par Taner Erdrek

» Entre le compromis et la compromission (Pamphlet)
L'Élégie  (Prosodie) EmptyMer 17 Nov - 19:30 par Flamme

» Les cons germent partout.
L'Élégie  (Prosodie) EmptyMer 17 Nov - 19:18 par Flamme

» Toussaint
L'Élégie  (Prosodie) EmptyJeu 4 Nov - 17:06 par Sansef Alafin

Statistiques
Nous avons 50 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est 0260988549

Nos membres ont posté un total de 29151 messages dans 4559 sujets
-50%
Le deal à ne pas rater :
Casque Pro Gaming HyperX Cloud Alpha Noir et Rouge à moitié prix
49.99 € 99.99 €
Voir le deal

 

 L'Élégie (Prosodie)

Aller en bas 
2 participants
AuteurMessage
André Laugier

André Laugier


Messages : 7134
Date d'inscription : 25/01/2015
Age : 79
Localisation : Marseille

L'Élégie  (Prosodie) Empty
MessageSujet: L'Élégie (Prosodie)   L'Élégie  (Prosodie) EmptyMer 22 Avr - 19:48

PETIT LEXIQUE POÉTIQUE

L'ÉLÉGIE

Ce mot provient du grec "elegos", qui veut dire "plainte". L'élégie est un genre à l'antique qui, en Grèce et à Rome, était codifié par des règles très précises, mais au moment où le genre est remis à l'honneur en France, vers 1500, il ne s'agit pas de désigner par là une forme fixe, mais un poème lyrique fondé sur le thème du malheur, presque toujours amoureux (amours contrariés, ou interrompues par l'infidélité ou la mort). C'est ainsi que Thomas SÉBILLET la définit dans son "Art poétique", en 1548 : [i)" De sa nature, l'élégie est triste et fébrile et traite singulièrement les passions amoureuses, lesquelles tu n'as guère vues ni ouïes vides de pleurs et de tristesse"[/i].

La nostalgie et la mélancolie sont donc des thèmes propres au ton élégiaque : pensons à l'élégie de RONSARD "Sur la forêt de Gâtine". Au siècle suivant, BOILEAU en critique les excès sous forme de poème :


La plaintive Élégie, en longs habits de deuil,
Sait, les cheveux épars, gémir sur un cercueil./
Elle peint des amants le joie et la tristesse,
Flatte, menace, irrite, apaise une maîtresse.
Mais, pour bien exprimer ces caprices heureux,
C'est peut d'être poète, il faut être amoureux.

Les élégies du XVIIIe siècle sont plutôt libertines ; mais le recueil qu'André CHÉNIER intitule Élégies renoue, lui, avec l'atmosphère à l'antique, par des références au monde gréco-romain : tel le plus célèbre de ses poèmes, "La jeune Tarentine".

Avec les romantiques, l'élégie se renouvelle, plus sombre, plus méditative et mélancolique : la veine élégiaque est particulièrement illustrée alors par les Méditations de LAMARTINE. Dans la poésie moderne, rares sont les poètes qui se réclament de l'élégie en tant que telle.


_________________
La poésie se nourrit aux sources de la prose et s'embellit au concerto des mots. (André Laugier)
Revenir en haut Aller en bas
http://echos-poetiques.e-monsite.com/ En ligne
CLARI

CLARI


Messages : 696
Date d'inscription : 20/03/2015
Age : 75
Localisation : Petit nuage duveteux

L'Élégie  (Prosodie) Empty
MessageSujet: Re: L'Élégie (Prosodie)   L'Élégie  (Prosodie) EmptyJeu 23 Avr - 9:12

Bonjour André,

Merci pour cette fiche pédagogique très intéressante.

J'ai eu ma période "Romantique", j'adore le Lac et les Méditations de Lamartine.

Mais l'élégie ne me convient pas. J'ai horreur de parler de tristesse et de me complaire dans les regrets des amours mortes.

La vie est assez difficile pour l'assombrir en pleurnichant où en enfonçant le clou du malheur.

C'est mon humble avis. J'ai un caractère heureux et positif. Le jour où j'écrirai des élégies, c'est que je serai en dépression profonde et je ne veux pas même y songer !

Je préfère la légèreté en toutes choses.

Merci cher ami, il faut de tout pour faire une monde.
Belle journée ☼

pandabisou

_________________
clari  grosbiz amchienchat       
Revenir en haut Aller en bas
André Laugier

André Laugier


Messages : 7134
Date d'inscription : 25/01/2015
Age : 79
Localisation : Marseille

L'Élégie  (Prosodie) Empty
MessageSujet: Re: L'Élégie (Prosodie)   L'Élégie  (Prosodie) EmptyJeu 23 Avr - 12:58

CLARI a écrit:
Bonjour André,

Merci pour cette fiche pédagogique très intéressante.

J'ai eu ma période "Romantique", j'adore le Lac et les Méditations de Lamartine.

Mais l'élégie ne me convient pas. J'ai horreur de parler de tristesse et de me complaire dans les regrets des amours mortes.

La vie est assez difficile pour l'assombrir en pleurnichant où en enfonçant le clou du malheur.

C'est mon humble avis. J'ai un caractère heureux et positif. Le jour où j'écrirai des élégies, c'est que je serai en dépression profonde et je ne veux pas même y songer !

Je préfère la légèreté en toutes choses.

Merci cher ami, il faut de tout pour faire une monde.
Belle journée ☼

pandabisou


Bonjour, Chère CLARI,

Je pense que nous sommes faits de la même fibre car tu ne trouveras pas dans mes poèmes (où à de rares exceptions) des œuvres de tristesse. Et encore, s'il m'arrive d'en commettre un de temps en temps, c'est de la pure fiction. Je suis trop "épicurien" pour écrire des vers angoissés, bileux ou désenchantés. Même dans mes pastiches, je prends toujours à contre-pied les thèmes les plus sérieux ou dramatiques pour les traiter dans le cadre de l'humour ou du calembour.

À part la poésie sur la Nature qui m'inspire des décors de rêve, de sérénité et d'enthousiasme, je cède très souvent à ma propre nature qui est celle d'un homme qui vit son Carpe Diem dans l'optimisme et les bienfaits de l'existence. Pour moi la poésie est le domaine de l'évasion, de l'extrapolation, de la sensibilité mais aussi du bon mot, de la facétie, de la drôlerie et du rire. C'est là toute ma thérapie, car rire avec autrui c'est l'amitié à l'état pur, et c'est partager le rire pour mieux se comprendre et s'aimer.

UN CHALEUREUX MERCI pour ta lecture de cet article ainsi que pour ce très convivial commentaire que je partage entièrement.

DE GROS bisclig du marseillais.

Passe un excellent après-midi, Chère CLARI et.... CARPE DIEM !!!



_________________
La poésie se nourrit aux sources de la prose et s'embellit au concerto des mots. (André Laugier)
Revenir en haut Aller en bas
http://echos-poetiques.e-monsite.com/ En ligne
Contenu sponsorisé





L'Élégie  (Prosodie) Empty
MessageSujet: Re: L'Élégie (Prosodie)   L'Élégie  (Prosodie) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
L'Élégie (Prosodie)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE COIN POÉTIQUE DE FRIPOU :: Espace Prosodie-
Sauter vers: