LE COIN POÉTIQUE DE FRIPOU
LE COIN POÉTIQUE DE FRIPOU
LE COIN POÉTIQUE DE FRIPOU
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.



 
AccueilS'enregistrerRechercherGalerieConnexion
Derniers sujets
» Je rêve le bonheur
MAMÉ EmptyAujourd'hui à 19:07 par Flamme

» 19 novembre journée mondiale...
MAMÉ EmptyDim 21 Nov - 19:03 par Flamme

» Toussaint
MAMÉ EmptyJeu 18 Nov - 6:08 par Sansef Alafin

» MAMÉ
MAMÉ EmptyJeu 18 Nov - 6:06 par Sansef Alafin

» IL, Elle et IEL
MAMÉ EmptyJeu 18 Nov - 3:08 par Taner Erdrek

» Villanelle
MAMÉ EmptyJeu 18 Nov - 3:03 par Taner Erdrek

» Entre le compromis et la compromission (Pamphlet)
MAMÉ EmptyMer 17 Nov - 19:30 par Flamme

» Les cons germent partout.
MAMÉ EmptyMer 17 Nov - 19:18 par Flamme

» Toussaint
MAMÉ EmptyJeu 4 Nov - 17:06 par Sansef Alafin

Statistiques
Nous avons 50 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est 0260988549

Nos membres ont posté un total de 29152 messages dans 4559 sujets
Le Deal du moment : -37%
Fire TV Stick Lite avec télécommande ...
Voir le deal
18.99 €

 

 MAMÉ

Aller en bas 
2 participants
AuteurMessage
Sansef Alafin

Sansef Alafin


Messages : 1000
Date d'inscription : 22/02/2015
Age : 79
Localisation : Cévennes

MAMÉ Empty
MessageSujet: MAMÉ   MAMÉ EmptyVen 5 Nov - 11:34

MAMÉ




Elle était vêtue d'une robe noire, d'un tricot noir, d'yeux noirs et de cheveux blancs...
Elle se promenait une bonne partie de ses journées dans le mas (quand il faisait beau), avec un "bertoul" (panier) d'osier tressé, qui lui servait à transporter les légumes de son jardin et les fromages de ses chèvres. Le reste de son temps, elle le passait dans sa vaste cuisine, "acantounée" (rencognée) l'hiver près d'un vieux  fourneau où brûlaient plus souvent quelques branches de châtaignier que du charbon. Elle préparait pendant des heures des plats qu'on n'appelait pas alors "cuisinés" mais qui l'étaient vraiment, ceux-là !
Elle faisait mijoter sa soupe de légume ou sa daube, ou bien son civet, pendant des matinées entières sur le coin du fourneau. Cela la nourrissait amplement pendant plusieurs jours, sauf quand j'allais la voir.... et j'y allais souvent.
J'étais un gamin alors et quand j'arrivais, Mamé déclarait à la cantonade : " Lou dévoro chrétien ès arrivà ! Caou tou penjà aou plafoun !" (Le dévore chrétien arrive il va falloir tout pendre au plafond ! )
Et elle me roulait de gros yeux faussement furibonds.
Comme elle considérait que le travail physique entretient le corps et les muscles, elle pensait qu'aller s'asseoir dans une école toute la journée vous rendait fragile et délicat de santé. Elle disait, en me regardant avec compassion : "Vaï a l'éscolo aquèl éfan !". (Il va à l'école ce pauvre gamin !)
Ce qui équivalait à un arrêt de mort dans sa bouche, vu que, pour elle,  l'école était la succursale de l'étiolement et de la phtisie galopante.
"Voù maï un asé én vido qu'un savan mort" (Il vaut mieux un âne en vie qu'un savant mort !) était l'un de ses axiomes préférés, et elle venait me palper le front pour voir si l'explosion n'était pas imminente.
Elle avait vécu deux guerres et d'innombrables malheurs familiaux. Alors elle chantait du matin au soir, avec un filet de voix menu et clair, les vieilles rengaines de sa jeunesse.
" Dé qué voulès qu'i faguèn maï ?" (Que voulez-vous y faire ?)
Elle nous a quittés alors que j'étais encore un jeune garçon. Quelques jours avant, elle m'avait dit : "Véïras qué lous jouïnès sou toujours aquélés qué cantou !" (Tu verras que les jeunes sont toujours ceux qui chantent !)
Et, dans son cadre de bois, sur mon bureau, chante toujours quand je la regarde, cette jeune Mamé du temps passé.

_________________
""L'Art ne fait que des vers. Le coeur seul est poète.""
(André Chénier)




Avec mes amitiés

Alain

http://versamoi.free.fr
Revenir en haut Aller en bas
http://versamoi.free.fr
Flamme
Admin
Flamme


Messages : 5185
Date d'inscription : 04/01/2011
Age : 74
Localisation : Près Bordeaux

MAMÉ Empty
MessageSujet: Re: MAMÉ   MAMÉ EmptyMer 17 Nov - 19:39

Quelle belle histoire Alain, d'une Mamé qui avait certainement un coeur d'or qui est remplacé de nos jours par des mamys qui aiment d'une grande tendresse, le plus souvent, les petits de ses enfants !
Une Mamé est importante pour un jeune enfant, elle ne gronde jamais bien fort et donne la sérénité aux petits qui aiment se confier à elle !
Merci de ce joli passage !
calinchat bis

_________________
MAMÉ 110108034927815720
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Sansef Alafin

Sansef Alafin


Messages : 1000
Date d'inscription : 22/02/2015
Age : 79
Localisation : Cévennes

MAMÉ Empty
MessageSujet: Re: MAMÉ   MAMÉ EmptyJeu 18 Nov - 6:06

Flamme a écrit:
Quelle belle histoire Alain, d'une Mamé qui avait certainement un coeur d'or qui est remplacé de nos jours par des mamys qui aiment d'une grande tendresse, le plus souvent, les petits de ses enfants !
Une Mamé est importante pour un jeune enfant, elle ne gronde jamais bien fort et donne la sérénité aux petits qui aiment se confier à elle !
Merci de ce joli passage !
calinchat bis

Souvenirs, souvenirs !
Merci mon amie.

_________________
""L'Art ne fait que des vers. Le coeur seul est poète.""
(André Chénier)




Avec mes amitiés

Alain

http://versamoi.free.fr
Revenir en haut Aller en bas
http://versamoi.free.fr
Contenu sponsorisé





MAMÉ Empty
MessageSujet: Re: MAMÉ   MAMÉ Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
MAMÉ
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE COIN POÉTIQUE DE FRIPOU :: Prose et conte-
Sauter vers: