LE COIN POÉTIQUE DE FRIPOU
LE COIN POÉTIQUE DE FRIPOU
LE COIN POÉTIQUE DE FRIPOU
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.



 
AccueilS'enregistrerRechercherDernières imagesGalerieConnexion
Derniers sujets
» La vie, cette loterie!
L'inspecteur à la ferme 9 EmptyMar 25 Juin - 8:27 par jeanyves53

» Plus vivre et moins penser.
L'inspecteur à la ferme 9 EmptyLun 17 Juin - 21:58 par Flamme

» Du gris, toujours du gris.
L'inspecteur à la ferme 9 EmptyLun 17 Juin - 21:46 par Flamme

» Au couvent (Blague poétique)
L'inspecteur à la ferme 9 EmptyLun 17 Juin - 17:46 par jeanyves53

» Au printemps de mai
L'inspecteur à la ferme 9 EmptyVen 24 Mai - 18:11 par yvon d'ore

» SUR L'AZUR DU CHEMIN
L'inspecteur à la ferme 9 EmptyVen 24 Mai - 18:03 par yvon d'ore

» Je vous ai cueilli ce bouquet de roses
L'inspecteur à la ferme 9 EmptyVen 24 Mai - 17:47 par yvon d'ore

» Par la beauté.
L'inspecteur à la ferme 9 EmptyJeu 9 Mai - 11:49 par André Laugier

» Non, je n'étais pas prêt...
L'inspecteur à la ferme 9 EmptyMar 7 Mai - 18:22 par yvon d'ore

Statistiques
Nous avons 52 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est norbert

Nos membres ont posté un total de 29425 messages dans 4646 sujets
Le Deal du moment : -44%
Casque Gamer sans fil STEELSERIES Arctis 7P+ (PS5/PS4, ...
Voir le deal
86.99 €

 

 L'inspecteur à la ferme 9

Aller en bas 
4 participants
AuteurMessage
Lucienne MARTEL

Lucienne MARTEL


Messages : 3013
Date d'inscription : 14/10/2015
Age : 69
Localisation : LIMOUX

L'inspecteur à la ferme 9 Empty
MessageSujet: L'inspecteur à la ferme 9   L'inspecteur à la ferme 9 EmptyDim 3 Avr - 9:35

L’inspecteur à la ferme 9,
La stratégie des officiers sembla fonctionner : le présumé coupable avait l’air de s’abandonner un peu plus au sujet de sa mère. En fait, elle s’était suicidée suite à une grave dépression. Il ne sut jamais pourquoi ce geste fatal mais il soupçonnait son père d’en être le responsable. Il était très violent avec elle : à l’époque il buvait déjà énormément et avait l’alcool très mauvais. Il ne supportait plus les jérémiades de sa femme et se mettait dans des colères impressionnantes qui effrayaient le petit garçon qu’il était. Il était persuadé qu’elle avait des amants et l’enfant ne comprit pas ce que cela voulait dire : il était bien trop petit pour appréhender le monde des adultes. Mais avec le recul, il en voulut beaucoup à son père quoiqu’il en ait encore peur. Ces violences paternelles ne s’étaient pas calmées pour autant, il les avait reportées sur son fils. Et celui-ci était devenu le souffre-douleur. Il n’avait pas le courage ni la force de se défendre. Il lui avait même interdit toute relation féminine : plus de femme à la ferme, ça n’apporte que des ennuis, lui disait-il. Alors, il fréquentait en cachette de son père mais cela n’aboutit jamais.
L’inspecteur profita de ces confidences pour lui présenter les photos de la jeune fille récupérées à la ferme. Son visage pâlit soudain, ses yeux se mouillèrent, ses mains tremblèrent, ses lèvres tressaillirent, son corps tout entier fut pris de spasmes et il se retrancha soudain dans un mutisme le plus total. A partir de là, il garda le silence au grand dam de l’inspecteur et de ses acolytes. Voyant qu’il n’y avait plus rien à tirer pour le moment du prévenu, l’inspecteur mit fin à l’interrogatoire pour quelques instants. Il lui proposa un café et une cigarette pour détendre l’atmosphère. Il lui restait une bonne heure avant d’accueillir le père qui devait fulminer dans sa cellule. Il devait sans doute préparer sa défense et craignait peut-être que son rejeton en dise trop long sur leur quotidien. Mais il était grand temps pour l’inspecteur de reprendre l’interrogatoire avec le fils. Ce dernier semblait avoir repris ses esprits. Le policier renforça le lien de confiance qu’il avait réussi à instaurer auparavant et lui demanda poliment de parler de lui, aidé en cela par le criminologiste psychologue assermenté. Il ne prenait pas de note pour être pleinement attentif et plus concentré sur son interlocuteur. Ce dernier ne leur raconta guère plus que ce qu’il avait déjà dit. Il s’étendit néanmoins sur le climat d’animosité qui régnait entre son géniteur et lui : le garçon voulait faire sa vie, quitter la ferme, se trouver une femme pour fonder un foyer mais le père ne voulait pas en démordre. Il avait besoin de bras pour l’exploitation. La concurrence se faisait rude, d’autant qu’ils ne pouvaient pas investir dans des technologies modernes : ils vivaient très chichement avec quelques vaches laitières et une vingtaine de cochons mais cela ne suffisait plus pour les faire vivre et ils étaient au bord de la faillite depuis quelques années déjà. C’est pourquoi son père décida de fabriquer de l’absinthe en contrebande pour arrondir les fins de mois difficiles. Au début, ce n’était que pour quelques clients des alentours mais le bouche à oreille avait fait son œuvre et l’affaire marcha rondement. Le marché était très demandeur et le pressoir ne s’arrêtait plus de fonctionner. Jusqu’à ce jour funeste où ils embauchèrent ce stagiaire agricole : à partir de là, leur marché noir se compliqua. C’était un petit gars de la ville. Il ne connaissait rien du monde agricole et il était très curieux de tout. Il furetait sans cesse aux alentours du moulin. Et le père était très furieux de cet intérêt qu’avait le jeune homme pour le devenir de leur magouillage. Alors pour faire taire le garçon, il lui avait donné de l’argent, une quantité qu’il crut suffisante pour acheter son silence. Mais ce n’était pas suffisant et il en demandait toujours plus : c’était du chantage pur et simple. Mais il ne voulut rien dire d’autre et l’heure étant passé ; l’inspecteur le fit remettre en cellule. Il en savait assez pour les inculper de ventes d’alcool illicites. Maintenant il possédait un mobile de meurtre mais restait à déterminer lequel des deux avait porté le coup de fatal…
Lucienne le 17.02.2016
Revenir en haut Aller en bas
Claude3240

Claude3240


Messages : 1135
Date d'inscription : 25/11/2015
Age : 88
Localisation : Dans les Landes

L'inspecteur à la ferme 9 Empty
MessageSujet: Re: L'inspecteur à la ferme 9   L'inspecteur à la ferme 9 EmptyDim 3 Avr - 10:00

Le fils s'étant mis à table et libéré de ce poids qu'il avait sur le cœur, au sujet de son père. L'interrogatoire du chef de famille, pour peu que l'inspecteur parvienne à la déstabiliser, risque de marquer un tournant dans cette affaire.

bis
Revenir en haut Aller en bas
fripou
Admin
fripou


Messages : 3365
Date d'inscription : 17/10/2010
Age : 60
Localisation : Gironde

L'inspecteur à la ferme 9 Empty
MessageSujet: Re: L'inspecteur à la ferme 9   L'inspecteur à la ferme 9 EmptyDim 3 Avr - 10:23

Toujours pas d'explications concernant la jeune fille mais au moins voila le mobile du meurtre de l'ouvrier agricole. L'inspecteur avance pas à pas. Reste à affronter le père et cela risque d'être coton... bisounours
Revenir en haut Aller en bas
Flamme
Admin
Flamme


Messages : 5246
Date d'inscription : 04/01/2011
Age : 76
Localisation : Près Bordeaux

L'inspecteur à la ferme 9 Empty
MessageSujet: Re: L'inspecteur à la ferme 9   L'inspecteur à la ferme 9 EmptyDim 3 Avr - 16:26

Encore une affaire de gros sous !!! le chantage arrive bien souvent au crime !
Le fils a dit quand-même pas mal de nouveautés pour l'enquête !
Attendons le père, cela va être, peut-être, plus difficile !
bis bisounours
Revenir en haut Aller en bas
Lucienne MARTEL

Lucienne MARTEL


Messages : 3013
Date d'inscription : 14/10/2015
Age : 69
Localisation : LIMOUX

L'inspecteur à la ferme 9 Empty
MessageSujet: Re: L'inspecteur à la ferme 9   L'inspecteur à la ferme 9 EmptyDim 3 Avr - 17:51

Claude3240 a écrit:
Le fils s'étant mis à table et libéré de ce poids qu'il avait sur le cœur, au sujet de son père. L'interrogatoire du chef de famille, pour peu que l'inspecteur parvienne à la déstabiliser, risque de marquer un tournant dans cette affaire.

bis

Mais attention à mes rebondissements dans cette enquête Claude : l'affaire n'est pas terminée, loin de là
merci pour l'assiduité de lecture
Amitiés petitbis
Revenir en haut Aller en bas
Lucienne MARTEL

Lucienne MARTEL


Messages : 3013
Date d'inscription : 14/10/2015
Age : 69
Localisation : LIMOUX

L'inspecteur à la ferme 9 Empty
MessageSujet: Re: L'inspecteur à la ferme 9   L'inspecteur à la ferme 9 EmptyDim 3 Avr - 17:52

fripou a écrit:
Toujours pas d'explications concernant la jeune fille mais au moins voila le mobile du meurtre de l'ouvrier agricole. L'inspecteur avance pas à pas. Reste à affronter le père et cela risque d'être coton... bisounours

Oui le père sera plus difficile à manipuler et il y encore pas mal de choses à éclaircir
Belle soirée
Gros bisous bis
Revenir en haut Aller en bas
Lucienne MARTEL

Lucienne MARTEL


Messages : 3013
Date d'inscription : 14/10/2015
Age : 69
Localisation : LIMOUX

L'inspecteur à la ferme 9 Empty
MessageSujet: Re: L'inspecteur à la ferme 9   L'inspecteur à la ferme 9 EmptyDim 3 Avr - 17:54

Flamme a écrit:
Encore une affaire de gros sous !!! le chantage arrive bien souvent au crime !
Le fils a dit quand-même pas mal de nouveautés pour l'enquête !
Attendons le père, cela va être, peut-être, plus difficile !
bis  bisounours

le fils est plus disert que le père mais il a gardé sans doute quelques secrets par devers lui
Merci pour la lecture Babette
A demain pour la suite
Gros bisous bis
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





L'inspecteur à la ferme 9 Empty
MessageSujet: Re: L'inspecteur à la ferme 9   L'inspecteur à la ferme 9 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
L'inspecteur à la ferme 9
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'inspecteur à la ferme 4
» L'inspecteur à la ferme 5
» L'inspecteur à la ferme 6
» L'inspecteur à la ferme 7
» L'inspecteur à la ferme 8

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE COIN POÉTIQUE DE FRIPOU :: VOS POEMES ET VOS PROSES-
Sauter vers: