LE COIN POÉTIQUE DE FRIPOU



 
AccueilS'enregistrerMembresCalendrierRechercherGalerieConnexion
Derniers sujets
Statistiques
Nous avons 43 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est Regis

Nos membres ont posté un total de 22947 messages dans 3551 sujets

Partagez | 
 

 Souvenir (Marius LAUGIER)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
André Laugier

avatar

Messages : 4294
Date d'inscription : 25/01/2015
Age : 75
Localisation : Marseille

MessageSujet: Souvenir (Marius LAUGIER)   Ven 17 Juin - 12:56



Marius LAUGIER

SOUVENIR

Le soleil, à mes yeux, n’avait plus sa beauté,
N’était plus, à mes sens, que sphère de clarté :
Les champs, les fleurs, les fruits revêtus de leurs charmes,
Recevaient, de mes yeux, l’aumône de leurs larmes.
L’insensibilité de mon cœur appauvri
Rejetait, loin de moi, ce qui l’eût attendri
Au temps, à l’heureux temps où les fleurs sur ma tête
Laissaient pleuvoir leur neige au vent de la tempête ;
L’amandier centenaire, au penchant des coteaux,
Debout comme un géant défiant le cahot,
Tordait ses bras nerveux, enfant de Briarée,
Dont les gémissements remplissaient la contrée.
Les hommes ont changé d’âge, mais leur séjour
N’est-il ce qu’il avait été jusqu'à ce jour ?
Sans attendrissement, peuvent-ils, ô nature,
Aimer ce qui gémit, chante, pleure et murmure ?
Exhumer du passé, de cendre recouvert,
Quelque grand souvenir devant nous entr’ouvert ?
Sous l’herbe de nos pas une chose demeure :
La voix de l’outre-tombe, arrivée à son heure.
Fuyez...fuyez... mais non, je veux m’entretenir :
Ma jeunesse n’a plus que vous pour souvenir.
Et si le roc blanchi, sous la vague amoureuse,
Si le pin vigilant, et la modeste yeuse,
Ont été par la main de l’homme anéantis,
Je demeure rêveur, mais nullement surpris.
Istres, mon beau pays, les malheurs de la guerre
Ont ravagé tes champs, bouleversé la terre,
La terre de l’olive et du blanc romarin
De mes aïeux chéris, couchés près du chemin ;
Terre de souvenirs, de plaisirs et de larmes,
Tu conserves encor, à mes yeux, tous tes charmes.
Qu’est devenu mon chien, fidèle serviteur ?
La faux du temps l’a pris malgré son protecteur ;
Où sont mes pigeons blancs, mes oiseaux de volière ?
Mes fleurs dans le jardin, ou sur un tas de pierre ?
Sans les secours du ciel, que seraient devenus
Ces éléments épars que nous avons connus ?
Le ciel ! ah, dira-t-on, mais le ciel est immense :
Il n’a jamais de fin, toujours il recommence,
Et son éternité prouve que nous tournons
Tous dans le même sens et puis recommençons :
Les saisons et les mois nous sont une habitude
De le considérer dans leur vicissitude.
Qui n’a, dans son destin, affronté les frimas,
Et sur le sol glacé posé ses premiers pas !
J’ai mangé mon pain blanc au foyer de ma mère ;
Il est noir, aujourd’hui, de couleur de la guerre ;
Notre maison n’est plus, tout n’est qu’un souvenir,
Tout est enseveli pour ne plus revenir,
Tout ce que nous aimions, voyions à tout heure,
A rejoint le néant avec notre demeure.
Le ciel a préservé ma femme et mon enfant,
Retirés sains et saufs de cet enfer brûlant :
Les tombes avaient fait, et pris cette mesure,
Ce que, pour les mortels, n’eût osé la nature.

Marseille, Janvier 1944.



_________________
La poésie se nourrit aux source de la prose et s'embellit au concerto des mots. (André Laugier)


Dernière édition par André Laugier le Sam 18 Juin - 19:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://echos-poetiques.e-monsite.com/
fripou
Admin
avatar

Messages : 3290
Date d'inscription : 17/10/2010
Age : 53
Localisation : Gironde

MessageSujet: Re: Souvenir (Marius LAUGIER)   Sam 18 Juin - 8:52

Certains hommes ont survécu aux horreurs des armes mais la nature a bien du mal à préserver le souvenir de ses jours heureux. C'est superbe comme toujours. bisounours
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Flamme
Admin
avatar

Messages : 3791
Date d'inscription : 04/01/2011
Age : 69
Localisation : Près Bordeaux

MessageSujet: Re: Souvenir (Marius LAUGIER)   Sam 18 Juin - 14:25

Il est vrai que la nature est parfois dure et pour son bien être doit laisser mourir quelques uns des siens pour garder un équilibre ...
Elle parait de temps en temps atroce et sans coeur, mais elle est bien loin de ce que procure la guerre. Ce qu'elle décide c'est pour maintenir ce qui est bien et bon. La guerre détruit, massacre pour gagner, prendre et écraser par orgueil ; le pouvoir, le profit en est leurs buts !
Ton papa, cher André nous parle des malheurs de la guerre, de la perte de ses êtres chers, de son brave chien, de ses pigeons, son beau jardin et sa maison ! "Tout est enseveli pour ne plus revenir,"
L'essentiel est sauvé : sa femme et son enfant ! Il en faut du courage, et de l'espoir pour tout recommencer ...
C'est toujours magnifique André, Marius nous en parle avec beaucoup d'émotions et d'énormes regrets, mais il en garde l'amour de son village "Terre de souvenirs, de plaisirs et de larmes,
Tu conserves encor, à mes yeux, tous tes charmes."

Merci André de nous déposer les vers et les pensées, qui ne disparaitrons jamais, de ton cher papa !
calinchat  bisounours  bibi2

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
André Laugier

avatar

Messages : 4294
Date d'inscription : 25/01/2015
Age : 75
Localisation : Marseille

MessageSujet: Re: Souvenir (Marius LAUGIER)   Sam 18 Juin - 19:45

fripou a écrit:
Certains hommes ont survécu aux horreurs des armes mais la nature a bien du mal à préserver le souvenir de ses jours heureux. C'est superbe comme toujours. bisounours



MERCI,, FRIPOU, pour tes mots de considération qui honorent la mémoire et la poésie de Papa. Il a été très marqué, lui si sensible, par ces moments terribles auxquels il a été confronté... quand on rentre du bureau et qu'on constate que sa maison n'est plus qu'un amas de ruines, en sachant que sa femme et son bébé sont dessous sans savoir s'ils sont morts ou encore vivants, la douleur a dû être insupportable... Dieu a voulu qu'après dix heures passées sous les décombres, avec Maman, nous ayons été sortis vivants... 3 rescapés seulement (avec une dame), et 50 victimes... nous revenons de loin...

merci2 BEAUCOUP

Nos plus affectueux bibi2

andre





_________________
La poésie se nourrit aux source de la prose et s'embellit au concerto des mots. (André Laugier)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://echos-poetiques.e-monsite.com/
Lucienne MARTEL

avatar

Messages : 2288
Date d'inscription : 14/10/2015
Age : 62
Localisation : LIMOUX

MessageSujet: Re: Souvenir (Marius LAUGIER)   Sam 18 Juin - 19:53

Sinistre évidemment quand la guerre est à nos portes mais excellemment exprimé. tu as de qui tenir : ton papa avait un grand talent de poète et de conteur. j'ai suivi son périple pas à pas et j'avoue que j'ai eu de la peine
Merci de nous faire partager ses œuvres
0Gros bisous et belle soirée bis
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
André Laugier

avatar

Messages : 4294
Date d'inscription : 25/01/2015
Age : 75
Localisation : Marseille

MessageSujet: Re: Souvenir (Marius LAUGIER)   Sam 18 Juin - 19:57

Flamme a écrit:
Il est vrai que la nature est parfois dure et pour son bien être doit laisser mourir quelques uns des siens pour garder un équilibre ...
Elle parait de temps en temps atroce et sans coeur, mais elle est bien loin de ce que procure la guerre. Ce qu'elle décide c'est pour maintenir ce qui est bien et bon. La guerre détruit, massacre pour gagner, prendre et écraser par orgueil ; le pouvoir, le profit en est leurs buts !
Ton papa, cher André nous parle des malheurs de la guerre, de la perte de ses êtres chers, de son brave chien, de ses pigeons, son beau jardin et sa maison ! "Tout est enseveli pour ne plus revenir,"
L'essentiel est sauvé : sa femme et son enfant ! Il en faut du courage, et de l'espoir pour tout recommencer ...
C'est toujours magnifique André, Marius nous en parle avec beaucoup d'émotions et d'énormes regrets, mais il en garde l'amour de son village "Terre de souvenirs, de plaisirs et de larmes,
Tu conserves encor, à mes yeux, tous tes charmes."

Merci André de nous déposer les vers et les pensées, qui ne disparaitrons jamais, de ton cher papa !
calinchat  bisounours  bibi2


Oui, FLAMME, quel contraste avec les poèmes bucoliques et romantiques de Papa ! C'est l'écriture de la douleur, de toutes les épreuves endurées, de toutes les interrogations, de la désolation d'avoir tout perdu... Mais c'est aussi un superbe message d'Amour, un cri de joie car nous étions TOUS LES TROIS !

Le ciel a préservé ma femme et mon enfant,
Retirés sains et saufs de cet enfer brûlant.


MILLE merci2 pour ce POIGNANT commentaire que je viens de relire plusieurs fois et qui est un vibrant témoignage d'une Amitié dont je te sais gré, FLAMME.

PAPA, de là haut, t'envoie mille bisous !

NOS PLUS AFFECTUEUX bibi2

andre

_________________
La poésie se nourrit aux source de la prose et s'embellit au concerto des mots. (André Laugier)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://echos-poetiques.e-monsite.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Souvenir (Marius LAUGIER)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Souvenir (Marius LAUGIER)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Marius LAUGIER (La fille du pêcheur)
» On dit aux hommes... (Marius LAUGIER)
» Le souvenir du coquillage.
» le souvenir de toi
» Votre meilleur souvenir à Disney

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE COIN POÉTIQUE DE FRIPOU :: VOS POEMES ET VOS PROSES :: NOUVEAU Faisons revivre nos poètes disparus-
Sauter vers: