LE COIN POÉTIQUE DE FRIPOU
LE COIN POÉTIQUE DE FRIPOU
LE COIN POÉTIQUE DE FRIPOU
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.



 
AccueilS'enregistrerRechercherGalerieConnexion
Derniers sujets
» Je rêve le bonheur
Dans le soupir du jour EmptyLun 29 Nov - 19:07 par Flamme

» 19 novembre journée mondiale...
Dans le soupir du jour EmptyDim 21 Nov - 19:03 par Flamme

» Toussaint
Dans le soupir du jour EmptyJeu 18 Nov - 6:08 par Sansef Alafin

» MAMÉ
Dans le soupir du jour EmptyJeu 18 Nov - 6:06 par Sansef Alafin

» IL, Elle et IEL
Dans le soupir du jour EmptyJeu 18 Nov - 3:08 par Taner Erdrek

» Villanelle
Dans le soupir du jour EmptyJeu 18 Nov - 3:03 par Taner Erdrek

» Entre le compromis et la compromission (Pamphlet)
Dans le soupir du jour EmptyMer 17 Nov - 19:30 par Flamme

» Les cons germent partout.
Dans le soupir du jour EmptyMer 17 Nov - 19:18 par Flamme

» Toussaint
Dans le soupir du jour EmptyJeu 4 Nov - 17:06 par Sansef Alafin

Statistiques
Nous avons 50 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est 0260988549

Nos membres ont posté un total de 29152 messages dans 4559 sujets
-62%
Le deal à ne pas rater :
XIAOMI Mi TV Stick – Google Assistant et Chromecast intégré
23.07 € 60.16 €
Voir le deal

 

 Dans le soupir du jour

Aller en bas 
4 participants
AuteurMessage
André Laugier

André Laugier


Messages : 7134
Date d'inscription : 25/01/2015
Age : 79
Localisation : Marseille

Dans le soupir du jour Empty
MessageSujet: Dans le soupir du jour   Dans le soupir du jour EmptyVen 13 Fév - 12:15

Dans le soupir du jour Givre-couternon


DANS LE SOUPIR DU JOUR

Lorsque l’hiver venu le froid givre le champ
D’un soyeux diadème habillant le gazon,
La voix de l’aquilon commue en oraison
Dans le soupir du jour, mélancolique chant.

Sous l’arpège arrogant de sons se chevauchant,
Pénétrant la nature en sa défeuillaison,
La ramure endormie ne dresse à l’horizon,
Que des courçons transis, au ciel se détachant.

Un voile de tristesse heurte un brouillard rebelle,
Où gémit doucement le cours d’eau qui ruisselle,
Dont l’étiage fuit, languissant, au vallon.

Comme un grand violon dont l’archet séraphique
Exalterait mes sens, je nourris un frisson,
Grisé par l’Harmonie conjuguée au lyrique.

ANDRÉ




_________________
La poésie se nourrit aux sources de la prose et s'embellit au concerto des mots. (André Laugier)


Dernière édition par André Laugier le Mar 8 Jan - 18:30, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://echos-poetiques.e-monsite.com/
Flamme
Admin
Flamme


Messages : 5185
Date d'inscription : 04/01/2011
Age : 74
Localisation : Près Bordeaux

Dans le soupir du jour Empty
MessageSujet: Re: Dans le soupir du jour   Dans le soupir du jour EmptyVen 13 Fév - 23:58

André, que ce soit le printemps ou l'hiver tes mots sont des offrandes à la nature !
Ce givre d'un blanc si pur devient un diadème déposé sur le gazon...
Le vent fort fait entendre sa voix comme une prière, en un dialogue d'amitié avec la nature.
Un cours d'eau à peine audible gémit en un filet d'eau. Tous les sons mélangés font penser à l'archet d'un violon invisible entendu de l'au-delà mettant en éveil tous les sens du poète communiant avec ce spectacle féerique.
Un poème où l'on vit chaque vers décrivant cet hiver venant d'offrir son plus beau spectacle !
Cette image est une vue magnifique de ces arbres qui gardent précieusement leur décoration. C'est sublime !
Merci André de nous décrire aussi bien les merveilles de ce paysage.
nuagebisous bisclig


_________________
Dans le soupir du jour 110108034927815720
Revenir en haut Aller en bas
MOMO13

MOMO13


Messages : 1155
Date d'inscription : 08/02/2015

Dans le soupir du jour Empty
MessageSujet: Re: Dans le soupir du jour   Dans le soupir du jour EmptySam 14 Fév - 6:47

Cher André, Bonjour.
C est bien simple : AVANT de te lire, j exécrais infiniment l hiver (sauf la blancheur immaculée de la neige)...aujourd hui, je lui trouve, PAR TOI, de merveilleuses images...Ce matin, je sors sans apprehension affronter l hiver...MERCI, André...bises aux tiens....Il est 6h 43 et je vais prendre un café à la sortie du métro pres de La Canebiere...Bonne journée....

bouilloire
Revenir en haut Aller en bas
fripou
Admin
fripou


Messages : 3365
Date d'inscription : 17/10/2010
Age : 57
Localisation : Gironde

Dans le soupir du jour Empty
MessageSujet: Re: Dans le soupir du jour   Dans le soupir du jour EmptySam 14 Fév - 9:53

La nature invente sa symphonie de l'hiver, mêlant son chant aux frimas. On perçoit ce murmure muet, assoupi qui nous raconte le froid, le vent...
bisounours et belle journée.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous



Dans le soupir du jour Empty
MessageSujet: BRAVO ANDRE !   Dans le soupir du jour EmptySam 14 Fév - 11:25

Bravo à vous André pour ce sublime sonnet !

J'ai particulièrement aimé "la chute" :

"Comme un grand violon dont l’archet séraphique
Exalterait mes sens, je nourris un frisson,

Grisé par l’Harmonie conjuguée au lyrique."

Je vous découvre et aimerai vous lire et vous relire ! Tellement BEAU !

Merci et encore BRAVO !
Revenir en haut Aller en bas
André Laugier

André Laugier


Messages : 7134
Date d'inscription : 25/01/2015
Age : 79
Localisation : Marseille

Dans le soupir du jour Empty
MessageSujet: Re: Dans le soupir du jour   Dans le soupir du jour EmptySam 14 Fév - 11:58

Flamme a écrit:
André, que ce soit le printemps ou l'hiver tes mots sont des offrandes à la nature !
Ce givre d'un blanc si pur devient un diadème déposé sur le gazon...
Le vent fort fait entendre sa voix comme une prière, en un dialogue d'amitié avec la nature.
Un cours d'eau à peine audible gémit en un filet d'eau. Tous les sons  mélangés font penser à l'archet d'un violon invisible entendu de l'au-delà mettant en éveil tous les sens du poète communiant avec ce spectacle féerique.
Un poème où l'on vit chaque vers décrivant cet hiver venant d'offrir son plus beau spectacle !
Cette image est une vue magnifique de ces arbres qui gardent précieusement leur décoration. C'est sublime !
Merci André de nous décrire aussi bien les merveilles de ce paysage.
nuagebisous  bisclig


Bonjour FLAMME,


Oui, j'ai essayé de reproduire le silence "feutré" et le paysage quelque peu statufié qu'offrent les matins de givre dans les champs à l'orée des bois. Une "complainte", en quelque sorte, de la Nature en sommeil tout aussi séduisante  dans sa léthargie féerique que le printemps, lorsqu'elle renaît à la vie. En poésie, nous voyons défiler les saisons tout en conservant un printemps permanent dans nos cœurs de poètes.

Tout paraît endormi l'hiver dans la nature, et pourtant tout est en préparation. En fait, rien n'est figé pour tout observateur car tout continue à vivre, même au ralenti. Même le "perce-neige", sort de terre en hiver avec ses belles fleurs blanches, suivi de près par les "primevères". Ce n'est donc pas une saison triste ni le deuil de la terre. C'est aussi plus de gazons verdoyants; plus de forêts harmonieuses, plus de ruisseaux murmurants, d’oiseaux chanteurs, de brises tièdes. En ce qui me concerne, c'est ma saison préférée, immédiatement suivie par le printemps. J'aime certainement cette saison parce que c’est le temps de la vie de famille, des joies intimes du foyer, des longues causeries, des parties de cartes, des projets d’avenir exposés au coin du feu.

JE TE REMERCIE VIVEMENT, une fois de plus, FLAMME, pour cette agréable impression à recevoir de ta part des compliments aussi généreux. Comme tu le sais, je ne recherche que le PARTAGE, que le plaisir de cet échange avec mes Ami(e)s du forum. Là, est TOUTE et mon unique récompense.

Passe un serein dimanche. Je t'envoie un nuage de  bibi2  en plus de ma TRÈS CHALEUREUSE et SINCÈRE AMITIÉ;

andre

_________________
La poésie se nourrit aux sources de la prose et s'embellit au concerto des mots. (André Laugier)
Revenir en haut Aller en bas
http://echos-poetiques.e-monsite.com/
André Laugier

André Laugier


Messages : 7134
Date d'inscription : 25/01/2015
Age : 79
Localisation : Marseille

Dans le soupir du jour Empty
MessageSujet: Re: Dans le soupir du jour   Dans le soupir du jour EmptySam 14 Fév - 12:07

MOMO DE MASSILIA a écrit:
Cher André, Bonjour.
C est bien simple : AVANT de te lire, j exécrais infiniment l hiver (sauf la blancheur immaculée de la neige)...aujourd hui, je lui trouve, PAR TOI, de merveilleuses images...Ce matin, je sors sans apprehension affronter l hiver...MERCI, André...bises aux tiens....Il est 6h 43 et je vais prendre un café à la sortie du métro pres de La Canebiere...Bonne journée....

bouilloire

Bonjour Cher MOMO et voisin,

Même si nous ne possédons pas ces majestueux paysages des Alpes, de la Savoie ou encore des Pyrénées, en hiver, notre région a bien des atouts. Et en cette saison, par exemple, moi qui suis un amoureux inconditionnel de la nature, malgré l'absence de neige, quel plaisir d'entreprendre de belles randonnées dans les calanques marseillaises ou encore d'aller, pas très loin, à la Sainte Baume ou la vallée de Saint Pons pour respirer cet air pur méditerranéen aux milieu d'espaces arborés chargés de silence et de poésie.

Passe un très bon week-end, Cher MOMO, et reçois toute l'assurance de ma très Chaleureuse Amitié et Considération.

MILLE MERCI pour ton témoignage de générosité et d'estime.

Comme ça va être l'heure de l'apéro, le lève le "ver-be" à ta santé !

CARPE DIEM


_________________
La poésie se nourrit aux sources de la prose et s'embellit au concerto des mots. (André Laugier)
Revenir en haut Aller en bas
http://echos-poetiques.e-monsite.com/
André Laugier

André Laugier


Messages : 7134
Date d'inscription : 25/01/2015
Age : 79
Localisation : Marseille

Dans le soupir du jour Empty
MessageSujet: Re: Dans le soupir du jour   Dans le soupir du jour EmptySam 14 Fév - 12:14

fripou a écrit:
La nature invente sa symphonie de l'hiver, mêlant son chant aux frimas. On perçoit ce murmure muet, assoupi qui nous raconte le froid, le vent...
bisounours  et belle journée.

Bonjour FRIPOU,

Que c'est bien dit, sage, et très poétique. Oui, le silence "s'écoute" aussi, car il est chargé du message de l'émotion recueillie par la splendeur des paysages endormis. C'est un "chant" intérieur. Grâce à l’hiver, la terre fatiguée se repose dans un sommeil réparateur. Grâce à l’hiver aussi, l’homme respire un surcroît de force et d’énergie.

Il m'est agréable d'écrire des poèmes sur la Nature, quelle que soit la saison, mais il m'est tout aussi plaisant et touchant de lire des impressions si spontanées, généreuses et Amicales, telles celles que tu déposes à chacun de mes poèmes. Je t'en suis VIVEMENT RECONNAISSANT.


Toute ma gratitude pour tes mots aimables.

Passe un très bon week-end. Et mes plus CHALEUREUX bibi2

CARPE DIEM




_________________
La poésie se nourrit aux sources de la prose et s'embellit au concerto des mots. (André Laugier)
Revenir en haut Aller en bas
http://echos-poetiques.e-monsite.com/
André Laugier

André Laugier


Messages : 7134
Date d'inscription : 25/01/2015
Age : 79
Localisation : Marseille

Dans le soupir du jour Empty
MessageSujet: Re: Dans le soupir du jour   Dans le soupir du jour EmptySam 14 Fév - 12:20

Jules de Baère a écrit:
Bravo à vous André pour ce sublime sonnet !

J'ai particulièrement aimé "la chute" :

"Comme un grand violon dont l’archet séraphique
Exalterait mes sens, je nourris un frisson,

Grisé par l’Harmonie conjuguée au lyrique."

Je vous découvre et aimerai vous lire et vous relire ! Tellement BEAU !

Merci et encore BRAVO !

Bonjour Jules de BAÈRE,

Quand on ressent le dépaysement, quand le silence invite à l'introspection et quand les regards s'énamourent devant la richesse et la beauté feutrée des scènes champêtres, toute saison prend du relief. Elle donne envie de la peindre avec des mots galants mais pourtant simples pour en restituer les sensations. La poésie n'est plus une visée de la rime, mais d'un état d'âme qui essaie de la reproduire comme un miroir.

Oui, la Nature nous offre un spectacle permanent et toujours différent, quelle que soit la saison. Comme pour le peintre, elle est l'outil idéal du poète qui en représente les images avec ses mots. La brume hivernale, par exemple, qui recouvre les champs quand règne une atmosphère laiteuse et glaciale. Mais l’émerveillement surgit tout aussi simplement devant les gouttelettes d’eau de pluie accrochées à la branche d’un arbre, sans oublier toutes ces variétés champignons qui se mêlent au tapis de feuilles jaunies d'où s'échappe une adorable odeur d'humus.

C'est ce que j'essaie de communiquer et de faire ressentir dans mes poèmes bucoliques. Plus il y a d'images plus la poésie prend du relief.

Je suis sincèrement très touché par cette marque de sympathie, de gentillesse et de considération à mon endroit.

MILLE REMERCIEMENTS et toute l'assurance de mon estime et d'une authentique Amitié.

Excellent week-end, Jules de BAÈRE.

CARPE DIEM


_________________
La poésie se nourrit aux sources de la prose et s'embellit au concerto des mots. (André Laugier)
Revenir en haut Aller en bas
http://echos-poetiques.e-monsite.com/
Contenu sponsorisé





Dans le soupir du jour Empty
MessageSujet: Re: Dans le soupir du jour   Dans le soupir du jour Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Dans le soupir du jour
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Course à la mort (Death Race 1 et 2 ) [FR DVDRiP]
» [FREE] The Karaté Kid-2010 [DVDRiP]
» [FREE] The Interceptor [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE COIN POÉTIQUE DE FRIPOU :: Archives poétiques :: Les poèmes d'André-
Sauter vers: