LE COIN POÉTIQUE DE FRIPOU
LE COIN POÉTIQUE DE FRIPOU
LE COIN POÉTIQUE DE FRIPOU
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.



 
AccueilS'enregistrerRechercherGalerieConnexion
Derniers sujets
» Je rêve le bonheur
En mon coeur pèlerin  EmptyJeu 25 Nov - 17:23 par masirene

» 19 novembre journée mondiale...
En mon coeur pèlerin  EmptyDim 21 Nov - 19:03 par Flamme

» Toussaint
En mon coeur pèlerin  EmptyJeu 18 Nov - 6:08 par Sansef Alafin

» MAMÉ
En mon coeur pèlerin  EmptyJeu 18 Nov - 6:06 par Sansef Alafin

» IL, Elle et IEL
En mon coeur pèlerin  EmptyJeu 18 Nov - 3:08 par Taner Erdrek

» Villanelle
En mon coeur pèlerin  EmptyJeu 18 Nov - 3:03 par Taner Erdrek

» Entre le compromis et la compromission (Pamphlet)
En mon coeur pèlerin  EmptyMer 17 Nov - 19:30 par Flamme

» Les cons germent partout.
En mon coeur pèlerin  EmptyMer 17 Nov - 19:18 par Flamme

» Toussaint
En mon coeur pèlerin  EmptyJeu 4 Nov - 17:06 par Sansef Alafin

Statistiques
Nous avons 50 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est 0260988549

Nos membres ont posté un total de 29151 messages dans 4559 sujets
-60%
Le deal à ne pas rater :
Bracelet connecté et étance Xiaomi Mi Bande 5 à -60%
19.99 € 49.99 €
Voir le deal

 

 En mon coeur pèlerin

Aller en bas 
AuteurMessage
André Laugier

André Laugier


Messages : 7134
Date d'inscription : 25/01/2015
Age : 79
Localisation : Marseille

En mon coeur pèlerin  Empty
MessageSujet: En mon coeur pèlerin    En mon coeur pèlerin  EmptyVen 29 Oct - 12:43



En mon coeur pèlerin  Forest-path-1032460_1920

EN MON CŒUR PÈLERIN

Des forêts aux glaciers, lacs, torrents et alpages,
Combes et hauts plateaux dans leur plus bel écrin,
Que de charmes gravés, séculaires messages,
Invitent mes regards et mon cœur pèlerin.

Au plus profond du breuil les souffles attiédis
S’infiltrent persistants aux vapeurs matinales,
Quand tout prend mouvement sous les cieux engourdis
Dans l’azur dilaté aux senteurs virginales.

La nature respire aux doux chants bucoliques,
Et, dans la frondaison qui reprend ses couleurs,
Déjà les bruits furtifs sont des échos magiques
Réveillant au discret leurs murmures charmeurs.

Sous le cil des sapins qui s’entrouvre aux lumières,
Et sous l’œil évasif des premiers mousserons,
La rosée traîne encore, images familières,
Qui dans le point du jour brille aux premiers rayons.

ANDRÉ


_________________
La poésie se nourrit aux sources de la prose et s'embellit au concerto des mots. (André Laugier)
Revenir en haut Aller en bas
http://echos-poetiques.e-monsite.com/
 
En mon coeur pèlerin
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE COIN POÉTIQUE DE FRIPOU :: VOS POEMES ET VOS PROSES-
Sauter vers: