LE COIN POÉTIQUE DE FRIPOU
LE COIN POÉTIQUE DE FRIPOU
LE COIN POÉTIQUE DE FRIPOU
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.



 
AccueilS'enregistrerRechercherDernières imagesGalerieConnexion
Derniers sujets
» La vie, cette loterie!
Je vous parle... (Marius LAUGIER) EmptyMar 25 Juin - 8:27 par jeanyves53

» Plus vivre et moins penser.
Je vous parle... (Marius LAUGIER) EmptyLun 17 Juin - 21:58 par Flamme

» Du gris, toujours du gris.
Je vous parle... (Marius LAUGIER) EmptyLun 17 Juin - 21:46 par Flamme

» Au couvent (Blague poétique)
Je vous parle... (Marius LAUGIER) EmptyLun 17 Juin - 17:46 par jeanyves53

» Au printemps de mai
Je vous parle... (Marius LAUGIER) EmptyVen 24 Mai - 18:11 par yvon d'ore

» SUR L'AZUR DU CHEMIN
Je vous parle... (Marius LAUGIER) EmptyVen 24 Mai - 18:03 par yvon d'ore

» Je vous ai cueilli ce bouquet de roses
Je vous parle... (Marius LAUGIER) EmptyVen 24 Mai - 17:47 par yvon d'ore

» Par la beauté.
Je vous parle... (Marius LAUGIER) EmptyJeu 9 Mai - 11:49 par André Laugier

» Non, je n'étais pas prêt...
Je vous parle... (Marius LAUGIER) EmptyMar 7 Mai - 18:22 par yvon d'ore

Statistiques
Nous avons 52 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est norbert

Nos membres ont posté un total de 29425 messages dans 4646 sujets
Le deal à ne pas rater :
Où acheter la display japonaise One Piece Card Game PRB-01 One Piece ...
Voir le deal

 

 Je vous parle... (Marius LAUGIER)

Aller en bas 
3 participants
AuteurMessage
André Laugier

André Laugier


Messages : 7155
Date d'inscription : 25/01/2015
Age : 82
Localisation : Marseille

Je vous parle... (Marius LAUGIER) Empty
MessageSujet: Je vous parle... (Marius LAUGIER)   Je vous parle... (Marius LAUGIER) EmptyVen 9 Fév - 11:48


Je vous parle... (Marius LAUGIER) Cimetiere-maxey-sur-vaise-7


Marius LAUGIER

JE VOUS PARLE...

Je vous parle, hélas ! de près de quarante ans,
J’étais allé fleurir la tombe de mon père ;
Je ne me souviens plus du nom du cimetière :
C’était quand les beaux jours proclament le printemps,
Un merle noir chantait la vie et la lumière,
De l’heure prolongeant les rapides instants.

Mes yeux scrutaient le sol, cherchant un nom dans l’herbe ;
Plus par le souvenir que le chemin connu,
Puis je m’en retournais par où j’étais venu,
Regardant, malgré moi, quelque tombe superbe
A côté d’un glacis, de pierre soutenu.

Le Mont Blanc, couronné de sa neige éternelle,
Veillait sur la Cité que limitent les flots,
On eût dit un géant se tenant au repos
Après avoir conquis sa forte citadelle,
Heureux et contemplant la fin de ses travaux.

Le messager des dieux, un cygne dans l’espace,
Au-dessus du Salève, aventurant son vol,
Evoluait soudain, digne enfant de sa race,
Après avoir quitté noblement notre sol,
Regagné, dans les cieux, son immortelle place.

Mon père, as-tu repris la lumineuse route
Vers où l’éternité nous montre le chemin ?
Tu n’es pas revenu dissiper notre doute,
Nous espérons encor, et notre oreille écoute
Pour savoir si toujours nous t’attendrons en vain.

Au foyer de l’amour, cette mère éplorée,
Tu la laissas gémir, ses deux enfants au sein ;
Tu t’en allas mourir, et finir ton destin,
Loin de leurs bras tendus, dans une autre contrée,
Pour assurer leurs jours d’une miette de pain.

Ses yeux, source de pleurs, du sceau de leur empreinte
Gardèrent longtemps la douleur ;
Les gens de son pays, en entendant sa plainte,
Regardaient, chaque jour, son âme presque éteinte
Sur sa figure sans couleur.

Un voile noir couvrit son jeune et beau visage ;
Ceux qui la connaissaient, la guettant au passage,
Faisaient, en la voyant, le signe de la croix ;
De leur regard, au ciel, montait une prière.
Ma mère, sur ses yeux, repliant sa paupière,
Se prenait à pleurer au travers de ses doigts.

Ma mère ! à vingt huit ans, si jeune et déjà veuve !
Elle souffrit longtemps de cette dure épreuve,
Elle s’enveloppa de son grand voile noir,
Et ceux qui la voyaient, ses enfants auprès d’elle,
Disaient, en se tournant : « Mon Dieu comme elle est belle ! »
Puis s’essuyaient les yeux du bout de leur mouchoir.

Venez. Vingt ans après vous entendez redire
Ces mots que chaque jour me répète mon cœur,
Ces mots qu’à tout moment quelque lèvre soupire
Comme s’ils existaient encor pour mon bonheur.

Oiseau, que me dis-tu, dans ton brillant ramage,
Toi tendre rossignol, fidèle ami des bois ?
Que me rapportes-tu, dans ton divin langage ?
Est-ce que dans tes chants n’entends-je pas sa voix ?
C’est elle, chante encore :Je crois voir son visage ;
C’est elle, rossignol, c’est elle que je vois !

Le temps... Que peut le temps lorsqu’on aime une mère ?
Ah ! n’oublions jamais ce qu’elle fut pour nous :
Elle sacrifia sa vie à la misère ;
Pour épargner nos jours se fit la vie amère,
Pour nous donner un lait nourrissant et plus doux.

Elle est morte. Son sang circule dans mes veines,
Son tendre souvenir ne mourra qu’avec moi,
Que j’habite les monts, ou vive dans les plaines,
Je la verrai toujours, dans ces vastes domaines,
Passer et repasser, sans demander pourquoi.

Qu’elle vive ! Après tout, que m’importe le reste ?
Qu’elle entende ma voix, me reconnaisse enfin,
Que mon regard au sien lui soit plus manifeste,
Je suis seul survivant, tel est notre destin.
Son image est en moi comme dans un écrin.

Ecrit à Marseille le 9 octobre 1947.

Revenir en haut Aller en bas
http://echos-poetiques.e-monsite.com/
Lucienne MARTEL

Lucienne MARTEL


Messages : 3013
Date d'inscription : 14/10/2015
Age : 69
Localisation : LIMOUX

Je vous parle... (Marius LAUGIER) Empty
MessageSujet: Re: Je vous parle... (Marius LAUGIER)   Je vous parle... (Marius LAUGIER) EmptySam 10 Fév - 5:10

Superbe hommage d'affection à un père parti trop tôt et à la mère courage qui survit contre vents et marées pour subvenir à ses enfants. André, ton père avait une plume élégante pour décrire ce terrible moment de vie. Merci de nous transmettre ces mots qui touchent beaucoup. Bisous
Revenir en haut Aller en bas
Flamme
Admin
Flamme


Messages : 5246
Date d'inscription : 04/01/2011
Age : 76
Localisation : Près Bordeaux

Je vous parle... (Marius LAUGIER) Empty
MessageSujet: Re: Je vous parle... (Marius LAUGIER)   Je vous parle... (Marius LAUGIER) EmptySam 10 Fév - 17:53

La tristesse si bien écrite ne peut que toucher nos coeurs !
Ce poème est plein d'émotion, on en ressent la peine, le courage d'une jeune femme de 28 ans pour ses enfants ! Ce pèlerinage 40 après, reste aussi vivant dans l'attente de leur voix, de leur visage !
C'est toujours des oeuvres d'art les poèmes de ton père André .
Un plaisir de l'entendre, comme s'il venait de le créer !
Grand merci.
calinchat bibi2
Revenir en haut Aller en bas
André Laugier

André Laugier


Messages : 7155
Date d'inscription : 25/01/2015
Age : 82
Localisation : Marseille

Je vous parle... (Marius LAUGIER) Empty
MessageSujet: Re: Je vous parle... (Marius LAUGIER)   Je vous parle... (Marius LAUGIER) EmptySam 3 Mar - 11:54

Lucienne MARTEL a écrit:
Superbe hommage d'affection à un père parti trop tôt et à la mère courage qui survit contre vents et marées pour subvenir à ses enfants. André, ton père avait une plume élégante pour décrire ce terrible moment de vie. Merci de nous transmettre ces mots qui touchent beaucoup. Bisous


Bonjour LUCIENNE,

C'est un IMMENSE plaisir de pouvoir lui rendre hommage et de pouvoir faire partager sa pathétique poésie grâce à la "magie" d'Internet. Jamais il n'aurait imaginé qu'un jour ses poèmes soient portés à la connaissance des autres poètes, alors que son recueil était touchant resté dans l'intimité du cadre familial.

Tes mots sont très touchants, Chère LUCIENNE. Pour la mémoire de Papa, et pour la reconnaissance de sa plume énamourée qui m'a tant apporté en poésie, je t'en suis INFINIMENT RECONNAISSANT.

MILLE merci

DE GROS bis bis bis marseillais.

CARPE DIEM

andre


Revenir en haut Aller en bas
http://echos-poetiques.e-monsite.com/
André Laugier

André Laugier


Messages : 7155
Date d'inscription : 25/01/2015
Age : 82
Localisation : Marseille

Je vous parle... (Marius LAUGIER) Empty
MessageSujet: Re: Je vous parle... (Marius LAUGIER)   Je vous parle... (Marius LAUGIER) EmptySam 3 Mar - 12:09

Flamme a écrit:
La tristesse si bien écrite ne peut que toucher nos coeurs !
Ce poème est plein d'émotion, on en ressent la peine, le courage d'une jeune femme de 28 ans pour ses enfants ! Ce pèlerinage 40 après, reste aussi vivant dans l'attente de leur voix, de leur visage !
C'est toujours des œuvres d'art les poèmes de ton père André .
Un plaisir de l'entendre, comme s'il venait de le créer !
Grand merci.
calinchat bibi2


Bonjour FLAMME,

Quel SUPERBE témoignage de CONSIDÉRATION et quels mots ATTENDRISSANTS pour cette poésie de Papa qui proclame le lyrisme et l'émerveillement dans des vers faisant référence à une écriture dans la lignée des grands poètes d'autrefois, dont il était un fervent lecteur et admirateur !

Je suis heureux d'avoir pu rassembler son œuvre et la faire éditer en livre. Mais je conserve "précieusement" ses "échos poétiques" dans la version manuscrite sur un simple cahier. C'est pour moi un "joyau" d'une incommensurable valeur.


MILLE merci pour cette remarquable reconnaissance : "C'est toujours des œuvres d'art les poèmes de ton père André .
Un plaisir de l'entendre, comme s'il venait de le créer !"


DE GROS bis bis bis DE NOUS TROIS À TOUTES LES DEUX.

CARPE DIEM

andre
Revenir en haut Aller en bas
http://echos-poetiques.e-monsite.com/
Contenu sponsorisé





Je vous parle... (Marius LAUGIER) Empty
MessageSujet: Re: Je vous parle... (Marius LAUGIER)   Je vous parle... (Marius LAUGIER) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Je vous parle... (Marius LAUGIER)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Marius Laugier "À..."
» Marius Laugier : Fabre
» La fin de la guerre (Marius Laugier)
» Marius Laugier : Le Castellan
» À Suzanne... (Marius Laugier)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE COIN POÉTIQUE DE FRIPOU :: VOS POEMES ET VOS PROSES :: NOUVEAU Faisons revivre nos poètes disparus-
Sauter vers: