LE COIN POÉTIQUE DE FRIPOU
LE COIN POÉTIQUE DE FRIPOU
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.



 
AccueilS'enregistrerRechercherGalerieConnexion
Derniers sujets
» La "cuisine" marseillaise
Un vent libérateur EmptyDim 5 Juil - 19:05 par André Laugier

» Ce n'est qu'un au revoir
Un vent libérateur EmptySam 4 Juil - 7:25 par Lucienne MARTEL

» Adieu tristesse
Un vent libérateur EmptySam 27 Juin - 9:04 par Flamme

» La vie est courte
Un vent libérateur EmptyVen 19 Juin - 15:09 par Flamme

» Et si la mort n'était qu'une escale
Un vent libérateur EmptyVen 19 Juin - 10:55 par Flamme

» Le Beau et le Laid (Poème sur les antonymes)
Un vent libérateur EmptyVen 19 Juin - 10:51 par Flamme

» pour la dernière fois tinta le carillon
Un vent libérateur EmptyJeu 11 Juin - 15:47 par masirene

» Violons d’antan :Concerto à « Masirène » (Acrostiche)
Un vent libérateur EmptyLun 8 Juin - 21:35 par André Laugier

» Bocage
Un vent libérateur EmptyLun 8 Juin - 12:17 par André Laugier

Statistiques
Nous avons 45 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est Pierre Lamy

Nos membres ont posté un total de 28437 messages dans 4400 sujets
-40%
Le deal à ne pas rater :
Promo sur le Casque sans fil Sony WH-1000XM3
228 € 379 €
Voir le deal

 

 Un vent libérateur

Aller en bas 
AuteurMessage
Lucienne MARTEL

Lucienne MARTEL

Messages : 2987
Date d'inscription : 14/10/2015
Age : 65
Localisation : LIMOUX

Un vent libérateur Empty
MessageSujet: Un vent libérateur   Un vent libérateur EmptyVen 4 Oct - 2:58

Un vent libérateur

Vacillant face au vent qui s’agite en rafale,
Oublieuse est ma chair, mon cœur silencieux
Et je ne souffre plus du mal pernicieux
Qui ronge mon âme dès que mon corps s’affale.

L’excès de tristesse ne fait plus le vandale
A m’étreindre toujours faisant perler mes yeux
Car je n’aspire plus à rejoindre les cieux
Ni à m’appesantir en traînant la sandale.

L’autan tarit mes pleurs, la souffrance se meurt
Quand l’esprit réjoui fait taire la rumeur
Et le palabre vain qui m’assaillaient sans cesse.

Alors, je parle au vent, ce turbulent mistral
Qui s’essouffle sur moi mais jamais ne me blesse
Mieux il me libère de mon état claustral.
Revenir en haut Aller en bas
Flamme
Admin
Flamme

Messages : 5008
Date d'inscription : 04/01/2011
Age : 72
Localisation : Près Bordeaux

Un vent libérateur Empty
MessageSujet: Re: Un vent libérateur   Un vent libérateur EmptyLun 7 Oct - 9:17

Le vent peut balayer ce qui étouffe l'esprit, en effet !
"Quand l’esprit réjoui fait taire la rumeur
Et le palabre vain qui m’assaillaient sans cesse."

Ton mental avec ses bla, bla,bla incessant te fait vivre en souffrance avec les regrets, si ce n'est des remords et te conduit vers un avenir plutôt sombre, alors qu'il faut ne plus penser au passé que l'on ne peut changer et penser à un avenir qui n'existe pas ! Demain, s'il arrive, sera peut-être tout autrement que l'on pense devoir deviner !
Ton poème nous montre bien qu'il faut balayer toutes ces pensées qui nous assaillent et que le vent est un précieux souffle de vie !
Vivre au présent est bien le seul moyen d'y parvenir !
Merci Lucienne pour ton très joli poème !
calinchat bis


_________________
Un vent libérateur 110108034927815720
Revenir en haut Aller en bas
André Laugier

André Laugier

Messages : 6988
Date d'inscription : 25/01/2015
Age : 78
Localisation : Marseille

Un vent libérateur Empty
MessageSujet: Re: Un vent libérateur   Un vent libérateur EmptyLun 7 Oct - 17:40

Bonsoir LUCIENNE,

Victor HUGO disait : "C'est une triste chose de songer que la Nature parle et que le genre humain n'écoute pas".

Oui, écouter le souffle du vent, les bruits feutrés de la Nature, cela demande l'effort d'être consciemment dans l’instant et d'être sans pensée préalable. Nos pensées nous transportent dans le passé ou dans le futur mais la pensée ne peut pas nous transporter dans l’instant. La Nature ne vit pas et ne s’exprime pas dans le passé ni dans le futur, elle vit "consciemment" dans l’instant éternel.

Écouter la Nature ou encore le murmure du vent est un potentiel intérieur, car nous sommes alors obligés d’utiliser notre connexion cerveau entier/cœur. Écouter est un art que la plupart des gens ont perdu, car cela nous transporte "dans l’instant" et aide à nous expanser, à devenir plus flexible. L'avantage est que nous découvrirons qu’une fois que nous sortons de la boîte dans laquelle vivent la plupart des gens, il y a une immense et merveilleuse plus grande réalité qui nous attend pour nous souhaiter la bienvenue.

"UN VENT LIBÉRATEUR" est le poème du "Carpe Diem", celui d'une énergie bienfaisante capable d'utiliser le passé et l'avenir pour dynamiser l'instant, en même temps qu'un fabuleux moyen thérapeutique pour atténuer de manière conséquente les épreuves de la vie.

Quant à l'écriture de ce sonnet : j'en applaudis la mise en forme et l'excellence du sujet.

app  app  app  app   vobra

DE GROS  bis du marseillais.

andre


_________________
La poésie se nourrit aux sources de la prose et s'embellit au concerto des mots. (André Laugier)
Revenir en haut Aller en bas
http://echos-poetiques.e-monsite.com/
Contenu sponsorisé




Un vent libérateur Empty
MessageSujet: Re: Un vent libérateur   Un vent libérateur Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Un vent libérateur
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE COIN POÉTIQUE DE FRIPOU :: VOS POEMES ET VOS PROSES-
Sauter vers: