LE COIN POÉTIQUE DE FRIPOU



 
AccueilS'enregistrerMembresCalendrierRechercherGalerieConnexion
Derniers sujets
Statistiques
Nous avons 43 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est Regis

Nos membres ont posté un total de 22947 messages dans 3551 sujets

Partagez | 
 

 Pour qu'un passé ne meure...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
André Laugier

avatar

Messages : 4294
Date d'inscription : 25/01/2015
Age : 75
Localisation : Marseille

MessageSujet: Pour qu'un passé ne meure...   Mar 7 Avr - 19:13





POUR QU’UN PASSÉ NE MEURE…

Reposez-vous en paix sur un passé qui pleure,
Poètes dont les noms ont nourri notre esprit ;
Muses et Déités sur le marbre ont inscrit,
Tant de vers en offrande où votre âme demeure.

À l’Autel du Sacré, en la strophe majeure,
À l’enfeu du Parnasse où un Ange sourit,
Vos pensées réunies, autour d’un manuscrit
Semblent écrire encor pour que l’ode ne meure.

Ce Cénacle secret, où germe la mémoire
Surgie du fond des Temps n’a, pour seul auditoire,
Que la chaleur des lieux et l’attendrissement.

Thaumaturges des mots, enchanteurs de la rime,
Poètes mes Amis, ma Lyre, décemment,
Compose en mon présent l’autrefois synonyme.

ANDRÉ


_________________
La poésie se nourrit aux source de la prose et s'embellit au concerto des mots. (André Laugier)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://echos-poetiques.e-monsite.com/
Flamme
Admin
avatar

Messages : 3791
Date d'inscription : 04/01/2011
Age : 69
Localisation : Près Bordeaux

MessageSujet: Re: Pour qu'un passé ne meure...   Mer 8 Avr - 8:10

Il est vrai que tous ces poètes antiques, et tous ces poèmes inconnus qui ont fait de magnifiques vers sont unis pour que leurs pensées ne puissent disparaitre.
A nous de les faire revivre en tant que poètes grands ou petits si nos coeurs, touchés par leurs écrit, le souhaitent.
Ton poème nous en parle fort bien. Merci pour eux.
bis main

On pourrait mettre ton poème sur le salon des poètes disparus pour donner envie à nos amis de déposer tous ces poètes dont on ne parle plus, oubliés ou inconnus !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CLARI

avatar

Messages : 661
Date d'inscription : 20/03/2015
Age : 71
Localisation : Petit nuage duveteux

MessageSujet: Re: Pour qu'un passé ne meure...   Mer 8 Avr - 12:07

Je suis d'avis qu'il ne faut laisser mourir les trésors du passé.

Quelle magnifique versification, des rimes riches, des alexandrins dignes de ceux que tu honores de ta plume divine. Un vocabulaire choisi qui agrémente un merveilleux sonnet.
fee1 palette cliendoeilsoleil saint poesi
Sous le charme...

_________________
clari  grosbiz amchienchat       
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fripou
Admin
avatar

Messages : 3290
Date d'inscription : 17/10/2010
Age : 53
Localisation : Gironde

MessageSujet: Re: Pour qu'un passé ne meure...   Mer 8 Avr - 12:54

Le passé ne meurt que quand on l'oublie... Avec les poètes, c'est à nous de faire partager leur mémoire en nous remémorant leurs rimes.
bisounours bis petitbis calinchat
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
André Laugier

avatar

Messages : 4294
Date d'inscription : 25/01/2015
Age : 75
Localisation : Marseille

MessageSujet: Re: Pour qu'un passé ne meure...   Mer 8 Avr - 18:28

Flamme a écrit:
Il est vrai que tous ces poètes antiques, et tous ces poèmes inconnus qui ont fait de magnifiques vers sont unis pour que leurs pensées ne puissent disparaitre.
A nous de les faire revivre en tant que poètes grands ou petits si nos coeurs, touchés par leurs écrit, le souhaitent.
Ton poème nous en parle fort bien. Merci pour eux.
bis main

On pourrait mettre ton poème sur le salon des poètes disparus pour donner envie à nos amis de déposer tous ces poètes dont on ne parle plus, oubliés ou inconnus !

Bonsoir FLAMME,

Tous ces poètes ont contribué à bâtir l'édifice de la Maison Poésie. Sans eux nous n'aurions pas cet incommensurable trésor qui nous permet, à notre tour, de protéger et de perpétuer un art plus de dix fois millénaires. Leur rendre un hommage appuyé n'est que leur prouver notre reconnaissance, tout en continuant à profiter de leur savoir et de ces vers qui traversent les époques sans prendre une seule ride. Non seulement c'est honorer leur mémoire, mais c'est une politesse à l'endroit des Belles Lettres et de notre si riche langue française.

Je te remercie de ces mots très chaleureux que tu viens de me témoigner et qui constitue une belle récompense pour cet hommage à l'endroit de nos chers prédécesseurs.

Quant à savoir si ce poème pourrait être déplacé dans le salon des "Poètes disparus", je vous laisse le soin à FRIPOU et à TOI de prendre cette initiative. Je pense, effectivement, qu'il aurait sa place dans ce topic.

Avec toute ma TRÈS CHALEUREUSE AMITIÉ et de GROS bibi2 de nous 3.

Excellente soirée.

CARPE DIEM


_________________
La poésie se nourrit aux source de la prose et s'embellit au concerto des mots. (André Laugier)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://echos-poetiques.e-monsite.com/
André Laugier

avatar

Messages : 4294
Date d'inscription : 25/01/2015
Age : 75
Localisation : Marseille

MessageSujet: Re: Pour qu'un passé ne meure...   Mer 8 Avr - 18:47

CLARI a écrit:
Je suis d'avis qu'il ne faut laisser mourir les trésors du passé.

Quelle magnifique versification, des rimes riches, des alexandrins dignes de ceux que tu honores de ta plume divine. Un vocabulaire choisi qui agrémente un merveilleux sonnet.
fee1 palette cliendoeilsoleil saint poesi
Sous le charme...

Bonsoir, Chère CLARI,

Oui, tout à fait, nous devons avoir une pensée reconnaissante pour ces poètes de tous les âges qui nous ont légué leur savoir et de merveilleux vers qui sont très certainement à l'origine de notre engouement pour perpétuer la tradition en servant cet art du langage qu'est la poésie.

Quand des aspirants poètes me demandent comment s'initier aux arcanes de la poésie, en plus d'ouvrages de références, dictionnaires de prosodie et de rhétorique, je leur dis que le meilleur de tous les enseignements est de lire et relire les Grands Auteurs tels que MUSSET, LAMARTINE, VIGNY, HUGO ou encore SAMAIN, etc... C'est là que l'on s'initie à la fluidité de d'Art poétique en même temps qu'on en comprend les arcanes. Trop peu de poètes se mettent à l'écriture des vers sans connaître les principales œuvres de ceux qui ont donné ses lettres de noblesse au joyau suprême d'une langue qui nous offre une gamme de sons, des mots et des images qui sont modulables à l'infini. La poésie n'a pas inventé un nouveau langage : elle lui ajoute la musicalité absente dans le langage utilitaire.

MILLE MERCIS, Chère CLARI pour ce témoignage de considération et d'Amitié que tu m'adresses. Je t'en suis vivement reconnaissant.

Passe une douce et sereine soirée.

DE CHALEUREUX bisclig

CARPE DIEM



_________________
La poésie se nourrit aux source de la prose et s'embellit au concerto des mots. (André Laugier)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://echos-poetiques.e-monsite.com/
André Laugier

avatar

Messages : 4294
Date d'inscription : 25/01/2015
Age : 75
Localisation : Marseille

MessageSujet: Re: Pour qu'un passé ne meure...   Mer 8 Avr - 19:08

fripou a écrit:
Le passé ne meurt que quand on l'oublie... Avec les poètes, c'est à nous de faire partager leur mémoire en nous remémorant leurs rimes.
bisounours bis petitbis calinchat


Bonsoir, FRIPOU,

Que cela est merveilleusement dit : "Le passé ne meurt que quand on l'oublie".

Aujourd'hui, nous n'inventons rien, nous nous servons de cet outil et des techniques que nos prédécesseurs, par leur expérience, nous ont légué dans cette diversité pour susciter des effets avec les mots que nous continuons à expérimenter. Nous leur devons TOUT, et même si nous imaginons quelques méthodes "nouvelles" nous ne faisons que "broder" sur des bases déjà édifiées sur les modèles et les règles canoniques en y apportant quelque fantaisie.

J'ai rendu hommage à quelques poètes qui m'ont marqué par le sceau de leur talent, et je posterai au fur et à mesure ces poèmes dans le forum. Sans mes lectures assidues et attentives de ces Grands Initiateurs, je pense que je n'aurais jamais totalement compris cette expérience du langage que l'on peut décrire avec quelque rigueur.

Tous mes VIFS REMERCIEMENTS pour ta lecture ainsi que pour tes impressions, FRIPOU. Je t'en sais gré.

DE CHALEUREUX bibi2 de nous 3.

Passe une très agréable soirée.

CARPE DIEM


_________________
La poésie se nourrit aux source de la prose et s'embellit au concerto des mots. (André Laugier)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://echos-poetiques.e-monsite.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Pour qu'un passé ne meure...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Pour qu'un passé ne meure...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pub M6
» MMS : Message depasse taille limite recetion specifié
» (N) narrow & (W) wide?
» Un directeur de cirque italien arrêté pour avoir fait passé des chiens pour des… pandas
» Délai dépassé pour passeport Fantasy

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE COIN POÉTIQUE DE FRIPOU :: VOS POEMES ET VOS PROSES :: NOUVEAU Faisons revivre nos poètes disparus-
Sauter vers: