LE COIN POÉTIQUE DE FRIPOU



 
AccueilS'enregistrerRechercherGalerieConnexion
Derniers sujets
Statistiques
Nous avons 45 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est Pierre Lamy

Nos membres ont posté un total de 27935 messages dans 4238 sujets

Partagez
 

 Aristide Grondin, invention numéro 1...

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
Anonymous


Aristide Grondin, invention numéro 1... Empty
MessageSujet: Aristide Grondin, invention numéro 1...   Aristide Grondin, invention numéro 1... EmptySam 21 Mar - 23:19

Bonjour,
Sur les conseils d'un ami, qui m'a assuré que sur ce site se trouvaient des personnes supérieurement intelligentes, rompues à toutes les sciences et donc susceptibles de trouver dans mes modestes travaux un quelconque intérêt, je viens en ce jour vous présenter ma dernière invention, en espérant je ne vous le cache pas, que parmi vos nombreuses relations, il y ait un entrepreneur audacieux et avant-gardiste, susceptible de fabriquer mon ustensile en de nombreux exemplaires, en vue d'une éventuelle commercialisation...
Dans l'espoir d'une réponse autant rapide qu'encourageante, je vous prie de croire à l'expression de ma profonde gratitude...

Aristide GRONDIN Inventeur de son état.
Invention N°1
                       _______________________________________

En ce matin du 28 mai 2011, je me réveillais bien décidé à soulager le monde, l'esprit inventif, créatif...
J'avais maintes fois remarqué l'embarras de certaines personnes dans une situation analogue à celle-ci, courant ça et là ne sachant parfois plus à quel saint se vouer, pestant même contre le créateur, incendiant les anges du paradis...
Je sentais déjà à l'époque que de mon cerveau fertile, pouvait sortir cette invention qui devrait, n'ayons pas peur des mots, soulager l'humanité...
Je me postais donc à un endroit stratégique de ma rue, juste à côté de l'abri-bus, espérant observer de visu le phénomène...
Les passants harnachés de manière étrange, me confortaient dans mon idée...
Le jour était venu...
Le boucher Monsieur LADRE était sorti de son magasin et regardait à présent en direction du ciel, en remuant la tête... Le pharmacien Monsieur PIASTRE, dehors lui aussi, se frottait les avant-bras comme résigné, à subir le terrible sort qui attendait l'humanité...
Tous les commerçants commençaient à baisser leurs rideaux...
J'étais encore impuissant, ( mon invention n'en étant encore qu'au stade de l'ébauche dans un coin de mon esprit ), et pourtant j'avais envie de leur crier:
" N'ayez crainte brave gens, je viendrai vous sauver de ce fléau ! "
Et si j'étais le futur Léonard de Vinci ?, le plus génial des inventeurs de France, du monde, soyons fous...De l'univers peut-être !
L'atmosphère devenait intenable, et je compris que c'était le moment pour moi de m'enfermer dans ma cave, transformée pour l'occasion en laboratoire, et de créer au plus vite mon ustensile...
Sur l'établi, une large bande de tissu m'interpellait...
Pour une raison que j'ignore, je me saisis d'une paire de ciseaux, et tranchais à même la matière de larges triangles... J'étais en transes !...
Sitôt cela fait je m’emparais de vieilles tringles à rideaux métalliques, posées sur une étagère, sur lesquelles machinalement j’agrafais le tissus, avant de les couper elles mêmes, toujours sans raisons apparentes, à leurs extrémités...
L'appareil ne ressemblait à rien... Si ce n'est peut-être à un étendoir pour mouchoirs...
Mais, obnubilé par ma tâche, je continuais, allant même jusqu'à planter un manche à balai au beau milieu de l'ensemble, pour faire plus joli sans doute...
Et au dehors le ciel me rappelait la terrible échéance...
8 longs jours à présent que j'étais enfermé, ne prenant même plus le temps de me restaurer, me laver, et encore moins dormir...J'avais fermé le vasistas de ma cave pour ne plus voir l'extérieur, préférant encore croire que la catastrophe n'arriverait pas...
En dégustant un café, je regardais nonchalamment  mon invention, cherchant vainement quel nom je pourrai lui donner... Rien ne venait...
Je décidais malgré tout d'aller faire breveter mon outil, au célèbre bureau des inventions, me disant que le préposé m'aiderait...
Je fus reçu dans un immense salon, sur les murs duquel trônaient des portraits d'inventeurs, presque aussi célèbres que moi...
Et cette question qui me tarabustait... Quel nom donner à mon invention !
Une porte venait de s'ouvrir...
" Monsieur GRONDIN ? "
" Oui c'est moi... "
" Veuillez entrer... "
" Vous avez emmené la chose ? "
" Heu oui " Répondis-je en ouvrant la valise ou je l'avais introduite...
" C'est donc cela ? " " Pourriez-vous me fournir des explications quant au fonctionnement et à l'utilité ? "
" Avec grand plaisir... Monsieur... Monsieur... "
" BRIQUET Eugène-Alphonse... Pour vous servir "
" Hé bien Monsieur BRIQUET, vous n'êtes pas sans savoir quelle peut-être la gêne occasionnée, dans la situation particulière dont je vous ai touché un mot, lors de notre dernière conversation téléphonique, lorsque l’événement se produit ? "
" Certes... Certes... Monsieur GRONDIN...  Poursuivez ! ... "
" Avec mon système, je dis système, car impossible depuis sa création de lui trouver un nom, permet de se protéger de manière efficace contre certaines attaques de nature verticales, mais peut très bien en cas d'attaques horizontales devenir utile, en inclinant simplement le levier en bois que vous voyez là... "
"Fascinant ! J'appelle mes collègues... "
Continuant donc devant une assemblée médusée...
" Et ce n'est pas terminé ! Si mon appareil et c'est d'ailleurs sa fonction première, venait à se trouver souiller par une matière liquide, il suffirait alors d'imprimer un mouvement rotatif au même levier, pour que les impuretés se voient expulsées à grande vitesse à la périphérie des bandes de tissus, élégamment posées sur les tringles métalliques que voici..."
" Extraordinaire ! "
" Génialissime ! " Rajouta un autre...
" Venons-en au plus spectaculaire ! Pour des raisons de sécurité, veuillez chausser ces lunettes en plastique, et vous éloigner quelque peu, car, chose incroyable... L'engin s'ouvre en corolle dans sa totalité ! "
" D'avantage qu'il ne l'est à présent ? "
" Bien plus ! Regardez ! ... Hop... "
" Invraissemblable ! "
" Ne peut-on pas cher Monsieur GRONDIN s'en servir de canne ?... "
" Mais diable ! C'est vrai ! Bien qu'il serait détourné de son utilisation principale, qui, dois-je vous le rappeler est nettement plus utile et louable ! "
A ce stade de ma démonstration Monsieur BRIQUET me gratifia d'un clin d’œil...  Il savait lui !
" Enfin et c'est ainsi Messieurs que je terminerais ma présentation, l'ustensile pourra être fabriqué dans différentes matières, de tailles et coloris également variés, et pourra être indifféremment confié aux Dames ou aux Messieurs... "
" Reste à présent à lui trouver un nom... "  
" Récapitulons... L'engin est de taille moyenne, constitué d'une armature bois et métal, recouvert d'un tissus agrafé sur la totalité, de ce que nous pourrions nommer la tête... "
" Oui... "
" L'appareil à une vocation protectrice face à un certain élément, qui une fois tombé des cieux, procure si l'on en dispose pas, une désagréable sensation d'humidité... "
" Absolument d'accord... "
" En outre une fois ouvert il forme au dessus de la tête ...Comment dire... Une protection... Oui c'est bien d'une protection dont il s'agit ! "
" Messieurs nous allons à présent nous retirer en délibéré pour déterminer quel sera le nom usuel de l'invention de Monsieur GRONDIN ici présent, afin de pouvoir la répertorier en nos registres..."
J'étais nerveux, me levant de ma chaise à chaque bruit de porte...
Une bonne heure plus tard les membres du bureau des inventions, précédés de Monsieur BRIQUET, vinrent s’asseoir face à moi...
Monsieur BRIQUET, quel honneur, était chargé lui-même de m'annoncer la précieuse nouvelle, et c'est ce qu'il fit après s'être raclé la gorge et chaussé ses lorgnons...

" Nous, membres permanents du bureau des inventions, avons délibéré concernant un ustensile inventé par le Sieur GRONDIN Aristide, devant nous présent, afin de lui donner un nom qui précédera son numéro d’immatriculation au registre des inventions et ne pourra ensuite en aucun cas, en être dissocié..."

" Parmi les diverses appellations, proposées par les vénérables membres permanents du bureau, n'ont pas été retenues celles mentionnées ci-dessous "

* Protège crachin
* Trompe la flotte
* Évite l'ondée

Au profit du nom qui lui sera désormais imputé:

* Le parapluie.


Dyonisos
Copyright © 2015
Revenir en haut Aller en bas
fripou
Admin
fripou

Messages : 3328
Date d'inscription : 17/10/2010
Age : 55
Localisation : Gironde

Aristide Grondin, invention numéro 1... Empty
MessageSujet: Re: Aristide Grondin, invention numéro 1...   Aristide Grondin, invention numéro 1... EmptyDim 22 Mar - 8:22

Tu devrais en effet trouver très rapidement des industriels pour fabriquer ton invention avant la prochaine averse. Et que dire des banques qui devraient se bousculer pour financer ce projet d'avant garde propice à protéger leurs billets des intempéries....
Le bonjour chez vous Monsieur Aristide. bisounours
Revenir en haut Aller en bas
Flamme
Admin
Flamme

Messages : 4866
Date d'inscription : 04/01/2011
Age : 72
Localisation : Près Bordeaux

Aristide Grondin, invention numéro 1... Empty
MessageSujet: Re: Aristide Grondin, invention numéro 1...   Aristide Grondin, invention numéro 1... EmptyDim 22 Mar - 8:39

Et moi qui me demandais qui est l'inventeur de ce protège tête, habits et qui sert de canne !
Cette invention est tombée dans le domaine public mon cher Grondin ! Que s'est-il passé ? Quelqu'un vous l'aurait-il pris ?
Vous avez du affaire à des truands ...on n'est pas assez prudent !
Combien de fois les bonnes idées vous passent sous le nez.
Veillez à qui vous confiez vos bonnes idées ami Grondin et protégez vous mieux avec votre parapluie !
Bises grosbiz

_________________
Aristide Grondin, invention numéro 1... 110108034927815720
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Aristide Grondin, invention numéro 1... Empty
MessageSujet: Re: Aristide Grondin, invention numéro 1...   Aristide Grondin, invention numéro 1... Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Aristide Grondin, invention numéro 1...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'invention de l'amour
» Papillotes de Grondin et Poireaux
» La légende de Gambrinus
» Histoires d'en rire.....
» Instruments de navigation

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE COIN POÉTIQUE DE FRIPOU :: Prose et conte-
Sauter vers: