LE COIN POÉTIQUE DE FRIPOU



 
AccueilS'enregistrerRechercherGalerieConnexion
Derniers sujets
Statistiques
Nous avons 45 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est Pierre Lamy

Nos membres ont posté un total de 27935 messages dans 4238 sujets

Partagez
 

 Plénitude.

Aller en bas 
AuteurMessage
André Laugier

André Laugier

Messages : 6895
Date d'inscription : 25/01/2015
Age : 77
Localisation : Marseille

Plénitude. Empty
MessageSujet: Plénitude.   Plénitude. EmptyMar 30 Juil - 17:52


Plénitude. Eau-de-source



PLÉNITUDE

Un vent léger s’enfuit de l’aval à l’amont,
Comme un couronnement de la magnificence,
Où le vert est léger, s’étend au pied d’un mont,
En une symphonie de charme et d’élégance.

Dans la chaleur naissante où s’éblouit le jour,
Je mesure l’ampleur de ce fragile empire ;
L’innombrable murmure est un bruit de velours
Dans le frisson du breuil qu’un poème soupire.

Le clapotis de l’eau, paradis séculaire,
S’infiltrant aux jardins constellés de parfums,
Enflamme tous mes sens qui ont l’heur de me plaire,
Quand, près du buffet d’eau, j’en essuie les embruns.

Ces gouttes de cristal courtisent mon visage,
Comme épanchant vers moi leur générosité ;
Je m’attarde à dessein devant le paysage :
Nature ! je m’émeus dans la placidité.

Que de matins mes yeux ont goûté au délice
De ce havre de paix des sentiers arborés,
Dans la suavité de mon ego complice,
Épousant les atours sans doute exagérés.

Le ciel devient sublime et peint en majuscule,
Un sillage éclatant nimbé de gaze d’or ;
Murmures et frissons, doux conciliabule,
Se marient convergents au délicat décor.

L'orgueil d'un chêne vert que le temps entérine,
Lui confère le lustre, et malgré l'âge ingrat,
L'habille d'un feuillage au charme du contrat
Qui l'enchâsse au limon sustentant sa racine.

Et la source bavarde où se mire le temps,
Délivre cet écho, endémique mémoire,
Complice en la forêt, sensible, et où se moire
La dryade assidue près de l'onde au printemps.

Son chant sacré, reflet d'un écho romantique,
Dédie à mes désirs quelque rêve d'espoir ;
Souffle un rayon de joie, un instant authentique,
Au vallon de mes jours qui ne sont qu'un miroir.

Je goûte à ce bouquet, m'enivre pour longtemps,
Et j'écoute cette ode où la douce mesure
Apaise mon esprit dans un rythme à plein temps,
Quand je me sens un Dieu sans en avoir l’allure.

La solitude m’est un refuge où l'écho
Me chuchote un refrain, généreux dont j’écoute
Les sons mélodieux qui, tel un concerto,
Envahissent mon cœur, agrémentent ma route.

Ma passion ne souffre où mon âme compose :
Se marie, sans détour, et sans déguisement,
Aux raisons d'un aveu qui fleurit, grandiose,
Et dont le mot Désir y chante obstinément.

ANDRÉ


_________________
La poésie se nourrit aux sources de la prose et s'embellit au concerto des mots. (André Laugier)
Revenir en haut Aller en bas
http://echos-poetiques.e-monsite.com/
Taner Erdrek

Taner Erdrek

Messages : 477
Date d'inscription : 27/06/2018
Localisation : Istanbul

Plénitude. Empty
MessageSujet: Re: Plénitude.   Plénitude. EmptyMer 31 Juil - 16:07

Bonjour André,

tu sais peindre avec les mots
ce tableau est magnifique
comme une onde claire et limpide

mille bravos

app app app app bravosouriant

oisami

_________________
Plénitude. 32437210

«Quand on dépasse les bornes, il n'y a plus de limites». Alfred Jarry
Revenir en haut Aller en bas
André Laugier

André Laugier

Messages : 6895
Date d'inscription : 25/01/2015
Age : 77
Localisation : Marseille

Plénitude. Empty
MessageSujet: Re: Plénitude.   Plénitude. EmptyVen 2 Aoû - 11:47


merci ERDREK ! La parole ne parvient que rarement à exprimer ce que l'art de la peinture peut objectiver. En effet, elle demeure toujours en-deçà de ce que l'écrivain veut dire. Les formes et les couleurs vont plus loin que les mots, exprimant ce qu'elles représentent. Les images, les métaphores, les comparaisons sont un moyen essentiel pour approcher les vérités cachées et donner, je crois, un certain relief à nos évocations. La poésie "s'anime", en quelque sorte, et donne à voir une semblance qui peut s'apparenter à une "peinture" dans la rumeur du langage, tout en restant irréductible à la signification linguistique.

TRÈS CHALEUREUSE AMITIÉ ET CONSIDÉRATION.

CARPE DIEM

andre


_________________
La poésie se nourrit aux sources de la prose et s'embellit au concerto des mots. (André Laugier)
Revenir en haut Aller en bas
http://echos-poetiques.e-monsite.com/
Contenu sponsorisé




Plénitude. Empty
MessageSujet: Re: Plénitude.   Plénitude. Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Plénitude.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Plénitude de la solitude

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE COIN POÉTIQUE DE FRIPOU :: VOS POEMES ET VOS PROSES-
Sauter vers: