LE COIN POÉTIQUE DE FRIPOU



 
AccueilS'enregistrerRechercherGalerieConnexion
Derniers sujets
» le destin de Civilon (Histoire vraie)
La fatalité des chiffres EmptyVen 24 Jan - 8:49 par Lucienne MARTEL

» La sagesse d'un banc (défi de l'image de Fripou en 2016)
La fatalité des chiffres EmptyJeu 23 Jan - 17:26 par fripou

» INSTANT SACRÉ DU PROFANE
La fatalité des chiffres EmptyJeu 23 Jan - 17:23 par fripou

» Un bonheur constellé.
La fatalité des chiffres EmptyMar 21 Jan - 23:29 par Lucienne MARTEL

» Larmes amères,
La fatalité des chiffres EmptyLun 20 Jan - 20:50 par Flamme

» Un taureau bien né,
La fatalité des chiffres EmptyLun 20 Jan - 6:19 par Lucienne MARTEL

» Au pays de la fée,
La fatalité des chiffres EmptyDim 19 Jan - 14:45 par Flamme

» Grarem (Haîkaî )
La fatalité des chiffres EmptyDim 19 Jan - 14:40 par Flamme

» Taureau ou torero ?
La fatalité des chiffres EmptyDim 19 Jan - 14:33 par Flamme

Statistiques
Nous avons 45 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est Pierre Lamy

Nos membres ont posté un total de 28194 messages dans 4322 sujets

Partagez
 

 La fatalité des chiffres

Aller en bas 
AuteurMessage
André Laugier

André Laugier

Messages : 6933
Date d'inscription : 25/01/2015
Age : 77
Localisation : Marseille

La fatalité des chiffres Empty
MessageSujet: La fatalité des chiffres   La fatalité des chiffres EmptyVen 17 Mai - 19:31

La fatalité des chiffres Assurance-chomage-jm


LA FATALITÉ DES CHIFFRES

Si quelques résultats, modestes et fragiles,
Que dans l’indifférence observent les français,
Font piaffer excités nos ministres serviles,
Fiers de leur politique y voyant un succès,

Force est de constater qu’en parlant de chômage,
Moins zéro un pour cent c’est insignifiant ;
Pas de quoi plastronner, ce n’est pas l’apanage,
D’un constat florissant vraiment édifiant.

Les chiffres sont souvent proches des artifices,
Et le travail précaire en net accroissement ;
Quant au pouvoir d’achat on sait que les indices
Sont plutôt négatifs dans leur dévoilement.

Les prix ont augmenté de plus onze pour cent
En tout juste dix ans. La balance demeure
Bien déséquilibrée, et c’est très indécent
Quand on veut laisser croire à l’embellie majeure.

Mais voilà, c’est ainsi, on fait feu de tout bois,
Pour bien se projeter dans les « européennes » ;
Faire tout pour gagner face au peuple aux abois :
En donnant du crédit aux basses turlutaines.

Et dans bien des partis on voit des ralliements
Qui se font, répugnants, contre toute nature ;
C’est le « propre », bien sûr, de nombreux dévoiements
Pour des hommes publics qui n’ont pas de figure.

Jamais la politique élève la morale :
On agite le peuple avant de s’en servir ;
Et la sollicitude y est électorale :
L’intérêt personnel c’est d’abord s’enrichir.

ANDRÉ


_________________
La poésie se nourrit aux sources de la prose et s'embellit au concerto des mots. (André Laugier)
Revenir en haut Aller en bas
http://echos-poetiques.e-monsite.com/
 
La fatalité des chiffres
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE COIN POÉTIQUE DE FRIPOU :: VOS POEMES ET VOS PROSES-
Sauter vers: