LE COIN POÉTIQUE DE FRIPOU



 
AccueilS'enregistrerMembresCalendrierRechercherGalerieConnexion
Derniers sujets
» La chanson sur les nantis (À voir absolument !)
Aujourd'hui à 19:46 par André Laugier

» Le dessin du jour (humour en images)
Aujourd'hui à 19:21 par André Laugier

» Je ris de tout avec sérieux
Aujourd'hui à 19:10 par André Laugier

» A ma Muse égarée
Aujourd'hui à 18:56 par Flamme

» Les arbres
Aujourd'hui à 18:53 par Flamme

» Mon coeur est le même
Aujourd'hui à 18:36 par Flamme

» L'étoile du berger.
Aujourd'hui à 15:00 par Flamme

» LES EXQUIS MOTS (citations, humour, proverbes insolites)
Hier à 12:54 par André Laugier

» Contrainte et liberté. (Poème sur les antonymes)
Lun 14 Jan - 17:56 par André Laugier

Statistiques
Nous avons 46 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est Pierre Lamy

Nos membres ont posté un total de 26813 messages dans 4009 sujets

Partagez | 
 

 Le constellé

Aller en bas 
AuteurMessage
Erdrek Nathan-Taner

avatar

Messages : 310
Date d'inscription : 27/06/2018
Localisation : Istanbul

MessageSujet: Le constellé    Mar 11 Déc - 8:49



Le constellé*

______________ஜ۩۞۩ஜ____________

Je suis tel cet hébreux, trop souvent opprimé
Sorti de son ghetto mais sans la moindre envie,
Comme un astre jauni dans un ciel dégommé
Lorgnant le soleil noir, briller d'un feu sans vie.

A peine enseveli et déjà exhumé,
Là, je faisais le mort par instinct de survie,
Pour mieux saisir le vif qui m'avait consumé
Délire en ce délit ma fin inassouvie.

Je suis le noble ami d'un Jean de Floressas,
Poudroyant ses œillets cendrés d'obsidienne,
Pour convier le soir à souper Melpomène.

Ô si j'ai traversé par deux fois l'Eurotas,
Sans rencontrer Vénus, Léda, Daphné, Hélène
Aussi veuf qu'un Orphée, un baiser me gangrène.

Le mardi 11 décembre 2018 ©️ Nathan Erdrek
*d'après El Desdichado de Gérard de Nerval

_________________
«Quand on dépasse les bornes, il n'y a plus de limites». Alfred Jarry
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
André Laugier

avatar

Messages : 6363
Date d'inscription : 25/01/2015
Age : 76
Localisation : Marseille

MessageSujet: Re: Le constellé    Ven 14 Déc - 11:45

Bonjour ERDREK,

Une des caractéristiques du "pastiche" est de rester le plus fidèle possible à l'original, tant dans le fond que dans la forme. Cela requiert une parfaite connaissance du modèle pour que le lecteur en apprécie l'inventivité malicieuse et cette "complicité" entre le pasticheur et le texte d'origine.

Adepte de ce genre d'exercice, j'applaudis à ce morceau de bravoure que tu viens de commettre sur le sonnet de Gérard de NERVAL. C'est une pure merveille de réussite ! On ressent, à la lecture, l'atmosphère et le style de l'original. L'imitation est spectaculaire : c'est du grand art ! L'écriture d'un pastiche réussi exige un amour réel du maître caricaturé. Seuls les disciples peuvent parodier.

Comme je l'ai souvent dit, le lecteur doit se sentir saisi d'un trouble vague, comme s'il se trouvait en présence de "frères jumeaux". De manière à ce qu'il arrive à ressentir une sorte de "vertige" en arrivant à se demander si le pastiche ne serait pas l'original. Récréation... Re-création. Quel est celui de ces deux mots qui est le pastiche de l'autre ?

app  app  app  app  bravosouriant  bravosouriant

TOUTE MA CHALEUREUSE AMITIÉ ET ADMIRATION.

andre


_________________
La poésie se nourrit aux sources de la prose et s'embellit au concerto des mots. (André Laugier)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://echos-poetiques.e-monsite.com/ En ligne
Erdrek Nathan-Taner

avatar

Messages : 310
Date d'inscription : 27/06/2018
Localisation : Istanbul

MessageSujet: Re: Le constellé    Ven 14 Déc - 13:07

André Laugier a écrit:
Bonjour ERDREK,

Une des caractéristiques du "pastiche" est de rester le plus fidèle possible à l'original, tant dans le fond que dans la forme. Cela requiert une parfaite connaissance du modèle pour que le lecteur en apprécie l'inventivité malicieuse et cette "complicité" entre le pasticheur et le texte d'origine.

Adepte de ce genre d'exercice, j'applaudis à ce morceau de bravoure que tu viens de commettre sur le sonnet de Gérard de NERVAL. C'est une pure merveille de réussite ! On ressent, à la lecture, l'atmosphère et le style de l'original. L'imitation est spectaculaire : c'est du grand art ! L'écriture d'un pastiche réussi exige un amour réel du maître caricaturé. Seuls les disciples peuvent parodier.

Comme je l'ai souvent dit, le lecteur doit se sentir saisi d'un trouble vague, comme s'il se trouvait en présence de "frères jumeaux". De manière à ce qu'il arrive à ressentir une sorte de "vertige" en arrivant à se demander si le pastiche ne serait pas l'original. Récréation... Re-création. Quel est celui de ces deux mots qui est le pastiche de l'autre ?

TOUTE MA CHALEUREUSE AMITIÉ ET ADMIRATION.

andre


Bonjour André,

merci d'avoir apprécié,
il s'agit en effet d'une re-création, car
si j'ai suivi l'articulation du texte original
je me suis affranchi des mêmes rimes pour en faire mon propre Desdichado,

chaleureuse amitié
Nathan


_________________
«Quand on dépasse les bornes, il n'y a plus de limites». Alfred Jarry
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Flamme
Admin
avatar

Messages : 4674
Date d'inscription : 04/01/2011
Age : 71
Localisation : Près Bordeaux

MessageSujet: Re: Le constellé    Sam 15 Déc - 17:04

Un poème dramatique aux alexandrins de mort-vivant !
Tu sais mettre le lecteur dans une ambiance feutrée,  pathétique, peur et empathie !
Bravo, une belle réussite qui t'appartient entièrement !
Quelques fois un poète inspire et aide pour le thème; mais c'est ton œuvre qui nous touche !
bab3

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Erdrek Nathan-Taner

avatar

Messages : 310
Date d'inscription : 27/06/2018
Localisation : Istanbul

MessageSujet: Re: Le constellé    Sam 15 Déc - 17:50

Flamme a écrit:
Un poème dramatique aux alexandrins de mort-vivant !
Tu sais mettre le lecteur dans une ambiance feutrée,  pathétique, peur et empathie !
Bravo, une belle réussite qui t'appartient entièrement !
Quelques fois un poète inspire et aide pour le thème; mais c'est ton œuvre qui nous touche !
bab3

Bonsoir Babette
et merci de ta lecture

oisami

_________________
«Quand on dépasse les bornes, il n'y a plus de limites». Alfred Jarry
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le constellé    

Revenir en haut Aller en bas
 
Le constellé
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une voix ténébreuse
» La grammaire de l'esprit du monde

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE COIN POÉTIQUE DE FRIPOU :: VOS POEMES ET VOS PROSES-
Sauter vers: