LE COIN POÉTIQUE DE FRIPOU



 
AccueilS'enregistrerMembresCalendrierRechercherGalerieConnexion
Derniers sujets
Statistiques
Nous avons 46 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est Pierre Lamy

Nos membres ont posté un total de 26524 messages dans 3965 sujets

Partagez | 
 

 Pour qu'un passé ne meure...

Aller en bas 
AuteurMessage
André Laugier

avatar

Messages : 6221
Date d'inscription : 25/01/2015
Age : 76
Localisation : Marseille

MessageSujet: Pour qu'un passé ne meure...   Mar 13 Nov - 12:45





POUR QU’UN PASSÉ NE MEURE…

Reposez-vous en paix sur un passé qui pleure,
Poètes dont les noms ont nourri notre esprit ;
Muses et Déités sur le marbre ont inscrit,
Tant de vers en offrande où votre âme demeure.

À l’Autel du Sacré, en la strophe majeure,
À l’enfeu du Parnasse où un Ange sourit,
Vos pensées réunies, autour d’un manuscrit
Semblent écrire encor pour que l’ode ne meure.

Ce Cénacle secret, où germe la mémoire
Surgie du fond des Temps n’a, pour seul auditoire,
Que la chaleur des lieux et l’attendrissement.

Thaumaturges des mots, enchanteurs de la rime,
Poètes mes Amis, ma Lyre, décemment,
Compose en mon présent l’autrefois synonyme.

ANDRÉ


_________________
La poésie se nourrit aux sources de la prose et s'embellit au concerto des mots. (André Laugier)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://echos-poetiques.e-monsite.com/
Erdrek Nathan-Taner

avatar

Messages : 272
Date d'inscription : 27/06/2018
Localisation : Istanbul

MessageSujet: Re: Pour qu'un passé ne meure...   Mar 13 Nov - 15:26

Bonsoir André,

très joli sonnet, toutes mes félicitations,

app app app

pouce bravosouriant

où toute l'étendue de ton talent s'exprime,
j'avoue te préférer sans ces registres
que dans le pamphlet politique, ce n'est pas une
critique. juste un avis personnel
la poésie surtout classique, c'est comme la biodiversité
une espèce en voie de disparition
"dans un monde sans poésie, les rossignols
se mettraient à roter" disait Proust, que pourtant
je n'aime pas particulièrement comme auteur neunoeil

amitiés et excellente soirée
Nathan

_________________
«Quand on dépasse les bornes, il n'y a plus de limites». Alfred Jarry
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
André Laugier

avatar

Messages : 6221
Date d'inscription : 25/01/2015
Age : 76
Localisation : Marseille

MessageSujet: Re: Pour qu'un passé ne meure...   Mar 13 Nov - 18:45

Erdrek Nathan-Taner a écrit:
Bonsoir André,

très joli sonnet, toutes mes félicitations,

app app app

pouce bravosouriant

où toute l'étendue de ton talent s'exprime,
j'avoue te préférer sans ces registres
que dans le pamphlet politique, ce n'est pas une
critique. juste un avis personnel  
la poésie surtout classique, c'est comme la biodiversité
une espèce en voie de disparition
"dans un monde sans poésie, les rossignols
se mettraient à roter" disait Proust, que pourtant
je n'aime pas particulièrement comme auteur neunoeil

amitiés et excellente soirée
Nathan

Bonsoir ERDREK,

Je ne peux que partager tes sentiments. La poésie bucolique (et sous forme classique), demeure bien l'un de mes thèmes de prédilection. Je ne compte plus le nombre de poèmes dans lesquels la Nature est au cœur de mon inspiration.

Oui, je crois que j'appartiens à cette "espèce de poètes en voie de disparition", animé au plus profond de moi-même par le désir de retranscrire la magie et la splendeur du spectacle de la Nature. Sa grandeur, sa richesse, sa séduction, en font un lieu de repos, de recueillement. En s'y arrêtant et en "observant", on oublie la société, les tracas de la vie mondaine. C'est bien là le signe d'un goût pour la méditation, pour un retour sur soi, aussi, que la Nature, comme un miroir, ne fait que favoriser.

Je pense qu'on choisit la poésie pour exprimer ses émois, tantôt chant exalté, tantôt plainte mélancolique. En certaines circonstances, elle permet également d'exprimer ses colères contre toutes règles et contraintes de la vie qui nous sont imposées. Le poète est un être "d’imagination" et non de logique.

À travers cette inspiration personnelle, un poète ne doit-il pas parler aussi de "nous", de l’homme en général, d’autrui ? Comment ne serait-il pas rebelle devant la contagion de la détresse, devant les inégalités, devant les politiques d'austérité qui conduisent à la misère, à la haine ou à la révolte. C'est cela qui m'a conduit, depuis quelques temps, à une autre poésie, plus engagée, et dont l'expression satirique est un espace ouvert et offert à tous, pour affirmer des convictions qui sont les vrais valeurs de l'égalité et de la justice pour chacun.


UN GRAND  merci pour ton Amitié et la bienveillance de tes propos.

Douce soirée à toi, ERDREK.

andre





_________________
La poésie se nourrit aux sources de la prose et s'embellit au concerto des mots. (André Laugier)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://echos-poetiques.e-monsite.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Pour qu'un passé ne meure...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Pour qu'un passé ne meure...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» MMS : Message depasse taille limite recetion specifié
» Un boulet bien en galère pour trouver un pass pour vendredi
» Un directeur de cirque italien arrêté pour avoir fait passé des chiens pour des… pandas
» Jardin pour les trépassés
» pass 4 jours pour la 20eme édition

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE COIN POÉTIQUE DE FRIPOU :: VOS POEMES ET VOS PROSES-
Sauter vers: