LE COIN POÉTIQUE DE FRIPOU



 
AccueilS'enregistrerMembresCalendrierRechercherGalerieConnexion
Derniers sujets
Statistiques
Nous avons 46 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est Pierre Lamy

Nos membres ont posté un total de 26327 messages dans 3937 sujets

Partagez | 
 

 Lorsque Macron paraît. (Pastiche sur un extrait de Victor Hugo)

Aller en bas 
AuteurMessage
André Laugier

avatar

Messages : 6115
Date d'inscription : 25/01/2015
Age : 76
Localisation : Marseille

MessageSujet: Lorsque Macron paraît. (Pastiche sur un extrait de Victor Hugo)   Mer 7 Nov - 12:26


LORSQUE MACRON PARAÎT…

Pastiche sur un extrait de "Lorsque l'enfant paraît"
de Victor HUGO


Lorsque Macron paraît, son dehors de famille
Agace et nous aigrit ; son froid regard qui brille
Hautain nous saute aux yeux,
Et les plus tristes sont, les retraités peut-être,
Qui s’insurgent soudain à voir le clown paraître,
Escobar et joyeux.

Souventefois il parle, en remuant sa flamme,
De patrie, de grandeur, d’intensité de l’âme :
C’est Jupiter priant…
Mais lorsqu’il apparaît, qu’importe la patrie,
Le peuple également ! Banquier, sa causerie
Le vaut tout souriant.

La nuit, il dort très peu : c’est vrai il n’a pas d’heure,
Quand pour mieux nous duper, presque sa voix en pleure :
C’est un drôle d’oiseau !
Dès le lever du jour, mirettes comme un phare,
Attaquant sa journée, plein de fougue, en fanfare,
C’est le vrai damoiseau !

Il est fier Jupiter dans son rusé sourire,
Sa fausse bonne foi, sa voix qui veut tout dire,
Ses maintiens apaisés…
Sa mégalomanie satisfaite et ravie,
Offrant au Capital les bourses de la vie,
……Les français bien baisés !

ANDRÉ
_________________

LORSQUE L'ENFANT PARAÎT

Extrait original du poème de Victor HUGO

Lorsque l’enfant paraît, le cercle de famille
Applaudit à grands cris ; son doux regard qui brille
Fait briller tous les yeux,
Et les plus tristes fronts, les plus souillés peut-être,
Se dérident soudain à voir l’enfant paraître,
Innocent et joyeux.

Quelquefois nous parlons, en remuant la flamme,
De patrie et de Dieu, des poètes, de l’âme
Qui s’élève en priant ;
L’enfant paraît, adieu le ciel et la patrie
Et les poètes saints ! la grave causerie
S’arrête en souriant.

La nuit, quand l’homme dort, quand l’esprit rêve, à l’heure
Où l’on entend gémir, comme une voix qui pleure,
L’onde entre les roseaux,
Si l’aube tout à coup là-bas luit comme un phare,
Sa clarté dans les champs éveille une fanfare
De cloches et d’oiseaux !

Il est si beau, l’enfant, avec son doux sourire,
Sa douce bonne foi, sa voix qui veut tout dire,
Ses pleurs vite apaisés,
Laissant errer sa vue étonnée et ravie,
Offrant de toutes parts sa jeune âme à la vie
Et sa bouche aux baisers !
__________________


_________________
La poésie se nourrit aux sources de la prose et s'embellit au concerto des mots. (André Laugier)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://echos-poetiques.e-monsite.com/
Flamme
Admin
avatar

Messages : 4585
Date d'inscription : 04/01/2011
Age : 71
Localisation : Près Bordeaux

MessageSujet: Re: Lorsque Macron paraît. (Pastiche sur un extrait de Victor Hugo)   Mer 7 Nov - 19:32

Bravo, tout y est !!! Les pauvres retraités en ont marre !!! J'espère que pour les élections ils vont le laisser tomber cette fois !
bis

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
André Laugier

avatar

Messages : 6115
Date d'inscription : 25/01/2015
Age : 76
Localisation : Marseille

MessageSujet: Re: Lorsque Macron paraît. (Pastiche sur un extrait de Victor Hugo)   Hier à 11:27

Flamme a écrit:
Bravo, tout y est !!! Les pauvres retraités en ont marre !!! J'espère que pour les élections ils vont le laisser tomber cette fois !
bis


Bonjour FLAMME,

Chez nos voisins italiens, les "pamphlets se nomment "pasquinades". Comme chez nous, cette variété satirique est indissociable de la vie anecdotique et bouffonne des mœurs politiques.

En relisant dernièrement Victor HUGO, et notamment "Lorsque l'enfant paraît", dont le thème fait le portrait de l innocence et de la pureté, je me suis dit qu'en conservant le style et la forme originale de l'auteur, je pouvais broder un "pastiche" dans un ordre d'idée tout à fait opposé, faisant appel à la raillerie.

C'est un GRAND PLAISIR que de lire tes mots d'adhésion.

En vous souhaitant à toutes les deux un TRÈS BON DÉBUT DE SEMAINE, nous vous envoyons un TOURBILLON DE grosbiz

CARPE DIEM

andre



_________________
La poésie se nourrit aux sources de la prose et s'embellit au concerto des mots. (André Laugier)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://echos-poetiques.e-monsite.com/
Erdrek Nathan-Taner

avatar

Messages : 236
Date d'inscription : 27/06/2018
Localisation : Istanbul

MessageSujet: Re: Lorsque Macron paraît. (Pastiche sur un extrait de Victor Hugo)   Hier à 14:28

Bonsoir André,

joli pastiche, c'est amusant j'ai toujours cru que le titre
venait de Françoise Dolto... et pas de Hugo
qui n'est pas, à vrai dire, dans mes auteurs préférés...
il semble que ce personnage de Macron, ou Macaron comme disent les enfants, soit une source inépuisable d'inspiration,
on a que les dirigeants qu'on mérite et je suis bien placé pour le savoir... et pas besoin des Russes pour être manipulés

Amitiés
Nathan

_________________
«Quand on dépasse les bornes, il n'y a plus de limites». Alfred Jarry
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Lorsque Macron paraît. (Pastiche sur un extrait de Victor Hugo)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Lorsque Macron paraît. (Pastiche sur un extrait de Victor Hugo)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un extrait de poèmes de Victor Hugo
» Festins secrets, Pierre Jourde
» LA PETITE CHARTREUSE de Pierre Péju
» George Sand.
» Victor Hugo : "ce siècle avait deux ans..."

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE COIN POÉTIQUE DE FRIPOU :: VOS POEMES ET VOS PROSES-
Sauter vers: