LE COIN POÉTIQUE DE FRIPOU



 
AccueilS'enregistrerMembresCalendrierRechercherGalerieConnexion
Derniers sujets
Statistiques
Nous avons 46 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est Pierre Lamy

Nos membres ont posté un total de 26327 messages dans 3937 sujets

Partagez | 
 

 1916

Aller en bas 
AuteurMessage
Sansef Alafin

avatar

Messages : 794
Date d'inscription : 22/02/2015
Age : 76
Localisation : Cévennes

MessageSujet: 1916   Dim 28 Oct - 17:50

1916

Ce ne sont que des mots sur un bout de papier,
De ce papier épais, semblable à une éponge,
Qui absorbe le temps lorsque les jours s'allongent,
De ce papier antique arraché d'un cahier.

Il est simple soldat, même pas officier.
Il leur parle du front comme on parle d'un songe.
Pour ne pas inquiéter, il écrit des mensonges.
"Je vais bien... Il fait beau... Je suis blessé au pied...

Nicolas en est mort. C'était un champ de mines.
J'y ai laissé ma jambe... Embrasse ma cousine,
Et si tu vois Marie, dis lui... Non ! Ne dis rien...

Mère, je t'écrirai plus tard dans la semaine.
Ne pleure pas surtout, tu vois je m'en sors bien !
Si tu ne reçois rien, ne te mets pas en peine..."

_________________
Avec mes amitiés

Alain

http://versamoi.free.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://versamoi.free.fr
André Laugier

avatar

Messages : 6115
Date d'inscription : 25/01/2015
Age : 76
Localisation : Marseille

MessageSujet: Re: 1916   Lun 29 Oct - 11:44

Bonjour Cher ALAIN,

Un sonnet bouleversant, chargé d'une émotion intense. Toute la magie et la puissance dramatique de ton écriture "explosent" dans ces mots de résonnance relatant cette terrible confidence d'un "poilu" de 14/18.

Un poème-témoignage qui prend aux tripes : c'est le cri de l'âme, de la détresse d'un homme englué dans l'épouvante, dans les doutes et dans la douleur de l'enfer qui se déchaine autour de lui.

On ressort déstabilisé et secoué après cette lecture, tant cela est exposé viscéralement, sans caricature, avec justesse et réalisme. Il y a tant de tendresse et de sentiments dans ces vers…


app  app  app  app  app

TOUTE MA CHALEUREUSE AMITIÉ DE PLUME ET MA CONSIDÉRATION, CHER ALAIN.

CARPE DIEM

andre  



_________________
La poésie se nourrit aux sources de la prose et s'embellit au concerto des mots. (André Laugier)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://echos-poetiques.e-monsite.com/
Flamme
Admin
avatar

Messages : 4585
Date d'inscription : 04/01/2011
Age : 71
Localisation : Près Bordeaux

MessageSujet: Re: 1916   Lun 29 Oct - 16:07

Que dire de plus avec ce magnifique commentaire d'André ?
On est touché en plein coeur par ces vers de ce jeune soldat ne voulant pas effrayer sa maman, et Marie, certainement sa fiancée !
Quelle grande sensibilité tu nous offres dans ce poème Alain !
On est transporté en quelques vers dans ces moments terribles où les parents perdent leur enfant pour Rien ! Les guerres sont des tueries récompensées, alors que ce ne sont que des meurtres impunis !
Merci Alain de ton passage, il n'y a pas longtemps je pensais à ta venue qui manque tant pour nos émotions !
Bon commencement d'hiver chez toi et bises à vous 3.
bibi2

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sansef Alafin

avatar

Messages : 794
Date d'inscription : 22/02/2015
Age : 76
Localisation : Cévennes

MessageSujet: Re: 1916   Lun 29 Oct - 16:33

André, Bernadette, je vous remercie tous les deux de votre constance à venir me lire et commenter. Je ne vous oublie pas mais je n'écris plus beaucoup de nouveautés.

_________________
Avec mes amitiés

Alain

http://versamoi.free.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://versamoi.free.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 1916   

Revenir en haut Aller en bas
 
1916
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Cameroun 1916
» du 155 mle 1916 en 40?
» Fantassin Français 1916
» offenssive en hiver 1916
» 25° et 106° en 1915-1916 (desolé, pas 104)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE COIN POÉTIQUE DE FRIPOU :: VOS POEMES ET VOS PROSES-
Sauter vers: