LE COIN POÉTIQUE DE FRIPOU



 
AccueilS'enregistrerMembresCalendrierRechercherGalerieConnexion
Derniers sujets
Statistiques
Nous avons 46 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est Pierre Lamy

Nos membres ont posté un total de 25980 messages dans 3884 sujets

Partagez | 
 

 La probité et le péché.

Aller en bas 
AuteurMessage
André Laugier

avatar

Messages : 5949
Date d'inscription : 25/01/2015
Age : 76
Localisation : Marseille

MessageSujet: La probité et le péché.   Mar 11 Sep - 12:58




LA PROBITÉ ET LE PÉCHÉ

Par ostentation la belle probité
N’est que pâle vertu candide à la morale,
Car, dans la vanité, quelle capacité
L’individu, souvent, au péché se régale.

Si le péché de chair est un délit sans suite,
Mérité-je un procès si c’est le confesser ?
La franchise du cœur, devant une inconduite,
Triomphe sans éclat pour mieux me courroucer.

Si je marche, parfois, sur des sentiers obliques,
Morale au jugement raille vertu d’esprit ;
Je ne provoque pas : aucun dits satiriques,
Epiques, n’ont recours à quelconque mépris.

Qui plait le plus au peuple ? un péché savoureux
Expliqué dans les faits aux préceptes pratiques,
Où la vertu probable, et d’un relent poudreux,
Qui peut choquer l’esprit de quelconques logiques ?

Car nos vices, c’est vrai, ont pour seul avantage,
Le luxe émancipé de nos fausses vertus,
Et un peu de folie est un bien beau courage…
D’Epicure ou Zénon : mes choix sont entendus.

Je laisse au fond du cœur probité et morale ;
De confesseur des juges, juge mes confesseurs ;
Un aveu du péché n’est que la diagonale
Vêtue de sainteté, déguisée aux erreurs.

Quand le vice frivole aux raisons des vertus
Dresse son imposture, implacable morale,
La résistance est vaine aux rideaux abattus ;
Rien n’absout le péché dans sa quête infernale.

La parole est souvent un péché d’arrogance :
Ce péché qui dévore l’hygiène des sens ;
Tout être organisé n’est jamais qu’apparence
Dont il tire avantage, étant à double-sens.

Aux vices des païens : ourdies vertus chrétiennes ;
Je ne m’offusque pas, reste sauf mon honneur ;
Mes pensées, seulement, ne sont pas stoïciennes,
J’assume le péché, ce péché flagorneur.

Pour terminer mes vers j’emprunte à d’Harleville
Ce distique éloquent : ce n’est point l’évangile :
« Eve a souvent péché : c’est bien qu’on la flatta ;
Exemple que depuis mainte femme imita. »

ANDRÉ



_________________
La poésie se nourrit aux source de la prose et s'embellit au concerto des mots. (André Laugier)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://echos-poetiques.e-monsite.com/
Erdrek Nathan-Taner

avatar

Messages : 176
Date d'inscription : 27/06/2018
Localisation : Istanbul

MessageSujet: Re: La probité et le péché.   Mar 11 Sep - 21:07

Bonsoir André

c'est un monument que tu nous livres là, et
qui ferait les douces heures d'un Michel Onfray,
l'homme (être humain) est pécheur de tous temps
envers l’éternel, c'est dans la nature humaine d'aimer
enfreindre les règles et transgresser un interdit
« Les interdits maintiennent – s’il se peut, dans la mesure où il se peut – le monde organisé par le travail à l’abri des dérangements que sans cesse introduisent la mort et la sexualité : cette animalité durable en nous que sans cesse introduisent, si l’on veut, la vie, la nature, qui nous sont comme une boue dont nous sortons. »
Georges BATAILLE 
la faute est originelle chez l'homme, qui oscille entre le bien et le mal en permanence, car il trouve du plaisir, de la jouissance même, dans cette transgression...

nous avons pour ceux qui le suivent le mois du Ramadan qui lave de tous les péchés antérieurs et aussi certaines prières, un hadith étrange tiré de la sunna prétend
qu'il suffit de répéter les 99 noms d'Allah... pour atteindre le paradis, vous voyez beaucoup de gens qui égrainent des rosières qu'on appelle "teshbi" à la main ils ont 33 perles+1
des plus grands autour du cou ont 99+1 et récitent toute la journée, mais c'est une autre histoire

main

félicitations pour ce morceau de bravoure
qui prouve s'il en était que la poésie
peut se faire philosophique

app app app app

amitiés et excellente soirée
Nathan








_________________
«Quand on dépasse les bornes, il n'y a plus de limites». Alfred Jarry
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
André Laugier

avatar

Messages : 5949
Date d'inscription : 25/01/2015
Age : 76
Localisation : Marseille

MessageSujet: Re: La probité et le péché.   Ven 14 Sep - 12:24

Erdrek Nathan-Taner a écrit:
Bonsoir André

c'est un monument que tu nous livres là, et
qui ferait les douces heures d'un Michel Onfray,
l'homme (être humain) est pécheur de tous temps
envers l’éternel, c'est dans la nature humaine d'aimer
enfreindre les règles et transgresser un interdit
« Les interdits maintiennent – s’il se peut, dans la mesure où il se peut – le monde organisé par le travail à l’abri des dérangements que sans cesse introduisent la mort et la sexualité : cette animalité durable en nous que sans cesse introduisent, si l’on veut, la vie, la nature, qui nous sont comme une boue dont nous sortons. »
Georges BATAILLE 
la faute est originelle chez l'homme, qui oscille entre le bien et le mal en permanence, car il trouve du plaisir, de la jouissance même, dans cette transgression...

nous avons  pour ceux qui le suivent le mois du Ramadan qui lave de tous les péchés antérieurs et aussi certaines prières, un hadith étrange tiré de la sunna prétend
qu'il suffit de répéter les 99 noms d'Allah...  pour atteindre le paradis, vous voyez beaucoup de gens qui égrainent des rosières qu'on appelle "teshbi" à la main  ils ont 33 perles+1
des plus grands autour du cou ont 99+1  et récitent toute la journée, mais  c'est une autre histoire  

main

félicitations pour ce morceau de bravoure
qui prouve s'il en était que la poésie
peut se faire philosophique

app app app app

amitiés et excellente soirée
Nathan

Bonjour Cher NATHAN,

Sans doute, comme tu le dis, Michel ONFRAY, en tant qu'hédoniste, aurait apporté une réflexion appropriée à cette petite cogitation philosophico-poétique.

Oui, je partage ton point de vue, et je pense que le plaisir de déroger aux règles, tellement plus nombreuses et contraignantes, amènent certains d'entre nous à une certaine "jouissance" dans une rébellion qui peut s'apparenter à la libération de sentiments refoulés ou réprimés.

Nous menons, parfois, dans cette pratique à enfreindre les règles, un double-jeu permanent, me semble-t-il. Nous voudrions bien avoir la morale sans être privé de la liberté ; nous aimerions avoir une volonté libre sans se passer pour cela de la volonté morale. Développer là-dessus prendrait plus que l'espace d'un poème…

Dans la transgression on s’autorise, seul, à rejeter la morale par exemple, ou la religion, c’est à dire, que l’on met en cause, seul, cet amour en s’en affranchissant et en se faisant seul le juge de tout en fonction de son propre bien. Autrement dit, le "plaisir" de la liberté, de la tranquillité et de la clarté intérieure. Cette satisfaction dans la transgression vient, je crois, du fait que l’on s’élève au-dessus de tous ceux qui sont encore soumis, dociles, craintifs devant l’ordre établi et l’image de l’autorité qui abuse souvent de ses pouvoirs.

merci pour ta lecture ainsi que pour ce très intéressant commentaire qui vient corroborer mes quelques réflexions poétiques, Cher NATHAN.

Je te souhaite une bien agréable journée.

TOUTE MA CONSIDÉRATION.

CARPE DIEM

andre



_________________
La poésie se nourrit aux source de la prose et s'embellit au concerto des mots. (André Laugier)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://echos-poetiques.e-monsite.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La probité et le péché.   

Revenir en haut Aller en bas
 
La probité et le péché.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE COIN POÉTIQUE DE FRIPOU :: VOS POEMES ET VOS PROSES-
Sauter vers: