LE COIN POÉTIQUE DE FRIPOU



 
AccueilS'enregistrerMembresCalendrierRechercherGalerieConnexion
Derniers sujets
» L'Anglais et l'Écossais (Blague poétique)
Hier à 10:57 par André Laugier

» Hissez les papillons
Lun 20 Aoû - 13:06 par Flamme

» Un bon plan pour après ?
Lun 20 Aoû - 12:42 par André Laugier

» Contre la grève politique (Marius LAUGIER)
Lun 20 Aoû - 12:17 par André Laugier

» La blague de la semaine
Lun 20 Aoû - 11:43 par André Laugier

» Le dessin du jour (humour en images)
Lun 20 Aoû - 11:04 par André Laugier

» Air de guitare (Chanson)
Dim 19 Aoû - 18:48 par Flamme

» FATALITÉ
Dim 19 Aoû - 10:11 par Pierre Lamy

» Le jour où vous déplûtes
Sam 18 Aoû - 10:11 par Flamme

Statistiques
Nous avons 46 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est Pierre Lamy

Nos membres ont posté un total de 25769 messages dans 3848 sujets

Partagez | 
 

 Deleatur

Aller en bas 
AuteurMessage
Erdrek Nathan-Taner

avatar

Messages : 123
Date d'inscription : 27/06/2018
Localisation : Istanbul

MessageSujet: Deleatur   Ven 20 Juil - 8:46



Deleatur

_______________ஜ۩۞۩ஜ____________


Aucun lys blanc ne flotte au dessus de l'Érèbe,
Pour adoucir la perte alors de l'être cher,
Ni les cris, ni les pleurs ne confondront Éther
Qui décomposera jusqu'au plus bel éphèbe.

Que l'on soit fils de roi, fils de rien, de la plèbe
Les tourments sont pareils dans les feux de l'enfer
Lorsqu'au loin retentit comme un stabat mater,
Et que le poussiéreux s'en retourne à sa glèbe.

Reste le souvenir d'une ombre sur le mur,
Et ce signe invisible au front: deleatur*
Fin d'un rêve, nos vies n'étaient pas éternelles.

Sauf ceux auréolés qui rejoindront l'azur,
Pour les autres, malheur, il n'est aucun futur
Deux dates et leurs noms gravés sur quelques stèles.

Le vendredi 20 juillet 2018 ©️ Nathan Erdrek
*Deleatur : (dé-lé-a-tur), n. m. Du latin, qu'il soit détruit, effacé.

_________________
«Quand on dépasse les bornes, il n'y a plus de limites». Alfred Jarry
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Flamme
Admin
avatar

Messages : 4466
Date d'inscription : 04/01/2011
Age : 70
Localisation : Près Bordeaux

MessageSujet: Re: Deleatur   Ven 20 Juil - 17:36

Quelle sera la justice au tribunal de nos vies ?
Les auréolés seront peut-être nos avocats, au procès de la vérité !
Il faut y penser tant que l'on peut, encore, devenir un peu plus sage , et prendre le chemin de la compassion et du pardon.
Ceux qui recherchent l'égalité y trouveront leur justice, peut-être, et ni le mensonge, ni l’orgueil n'auront leurs mots pour les en sortir !
Je préfère cela au néant ! reflex

Toujours des vers qui permettent de se remettre en questions, tant qu'il est temps !
amchienchat


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erdrek Nathan-Taner

avatar

Messages : 123
Date d'inscription : 27/06/2018
Localisation : Istanbul

MessageSujet: Re: Deleatur   Sam 21 Juil - 13:53

Flamme a écrit:
Quelle sera la justice au tribunal de nos vies ?
Les auréolés seront peut-être nos avocats, au procès de la vérité !
Il faut y penser tant que l'on peut, encore, devenir un peu plus sage , et prendre le chemin de la compassion et du pardon.
Ceux qui recherchent l'égalité y trouveront leur justice, peut-être, et ni le mensonge, ni l’orgueil n'auront leurs mots pour les en sortir !
Je préfère cela au néant ! reflex

Toujours des vers qui permettent de se remettre en questions, tant qu'il est temps !
amchienchat

 

Merci d'être passée entre mes lignes
amitie3

abien
Nathan

_________________
«Quand on dépasse les bornes, il n'y a plus de limites». Alfred Jarry
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
André Laugier

avatar

Messages : 5878
Date d'inscription : 25/01/2015
Age : 76
Localisation : Marseille

MessageSujet: Re: Deleatur   Mer 25 Juil - 12:44

Bonjour NATHAN,

Que nous réserve "l'après vie". Ce mot tombe un peu comme un couperet, car c'est là le mystère ; un mystère que nous n'aimons pas trop appréhender d’ailleurs !

Au cœur de nous, n'y a t-il pas une peur secrète devant le mystère de Dieu et de l'éternité ? Parmi des réponses si différentes qui nous sont proposées, que croire, qui croire ? Les matérialistes, les "athées", disent : "tout est fini à la mort, il n'y a que le monde qui continue à tourner."

Les tenants de la réincarnation disent : "Il y a plusieurs vies successives, jusqu'à ce qu'on devienne le Grand Tout et qu'on ne respire plus la vie (nirvana)."

Aux limites extrêmes de la vie corporelle peut se révéler de façon plus frappante que notre corps n'est pas tout de nous, qu'une fine pointe de notre être est capable de s'interroger sur son corps, sur sa vie, sur son destin. Est-ce l'âme ?

Ne "Reste(ra) t-il que le souvenir d'une ombre sur le mur?"

Vaste question philosophique que tu évoques, Cher NATHAN, dans ce sonnet remarquable et qui nous interroge. Toute une partie de la métaphysique se joue là. Si nous ne mourrions pas, si notre existence ne se détachait ainsi sur le fond obscur de la mort, la vie serait-elle à ce point précieuse, rare, bouleversante ?

Je crois que si nous pensons à la mort, c'est pour mieux aimer la vie. En tout cas, l'aimer comme elle est : fragile et passagère.

app  app  app  app pour le fond et pour la forme.

Excellente journée.

CARPE DIEM

andre  

_________________
La poésie se nourrit aux source de la prose et s'embellit au concerto des mots. (André Laugier)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://echos-poetiques.e-monsite.com/
Erdrek Nathan-Taner

avatar

Messages : 123
Date d'inscription : 27/06/2018
Localisation : Istanbul

MessageSujet: Re: Deleatur   Mer 25 Juil - 22:55

Bonsoir André,

merci de tes commentaires toujours étayés
l'idée de l'après, n'est pas une obsession chez moi
car j'en suis convaincu, mon questionnement
se place beaucoup plus du pourquoi de l'avant betis
j'en suis toujours à me demander ce que je fais ici bas
mais j'avoue humblement que jamais l'idée d'écourter
ce moment ne me viendrait à l'esprit, car plus on avance en âge
et plus on trouve que cela devrait durer encore et encore
il faut être en paix avec soi-même pour n'avoir aucun regret
le moment venu,
saint
merci mille fois de ton appréciation
amitiés
et une douce soirée
nuitbon
Nathan

_________________
«Quand on dépasse les bornes, il n'y a plus de limites». Alfred Jarry
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Deleatur   

Revenir en haut Aller en bas
 
Deleatur
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Roman] Nec Deleatur de Frédéric Delmeulle

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE COIN POÉTIQUE DE FRIPOU :: VOS POEMES ET VOS PROSES-
Sauter vers: