LE COIN POÉTIQUE DE FRIPOU



 
AccueilS'enregistrerMembresCalendrierRechercherGalerieConnexion
Derniers sujets
» Les mots qui font mal
Aujourd'hui à 5:16 par Lucienne MARTEL

» Je croyais tout savoir
Aujourd'hui à 4:42 par Lucienne MARTEL

» FABLES EXPRESS (jeux de mots)
Hier à 14:49 par Flamme

» La blague de la semaine
Hier à 11:33 par André Laugier

» Le dessin du jour (humour en images)
Hier à 11:16 par André Laugier

» Assez lu pour ce soir...
Hier à 8:30 par Erdrek Nathan-Taner

» L’air du temps
Hier à 7:39 par Erdrek Nathan-Taner

» Les calanques
Mar 13 Nov - 19:21 par Flamme

» Pour qu'un passé ne meure...
Mar 13 Nov - 18:45 par André Laugier

Statistiques
Nous avons 46 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est Pierre Lamy

Nos membres ont posté un total de 26352 messages dans 3941 sujets

Partagez | 
 

 REGARDS

Aller en bas 
AuteurMessage
André Laugier

avatar

Messages : 6123
Date d'inscription : 25/01/2015
Age : 76
Localisation : Marseille

MessageSujet: REGARDS   Mar 3 Juil - 12:25



REGARDS

La hêtraie sapinière où le grand tétras-lyre
Évolue à l’abri des regards indiscrets,
Attire le poète et lui prête sa lyre,
Lui inspirant les vers dont elle a les secrets.

Dans les champs recouverts de silènes dioïques
Et où la vue, superbe, enchante les Écrins,
Les couleurs se marient en belles mosaïques
Où il fait bon rêver dans un milieu qui craint.

Fragile sûrement est cet écosystème
De vallées et de monts, d'immuables beautés ;
Drapé de chutes d'eau que la nature essaime
Dans des cols escarpés et de sommets dotés.

Aux portes de l’Oisans c'est l’Isère sauvage,
Où les monts, alentour, sont encore enneigés ;
Ses massifs cristallins limitent le clivage
Entre les champs en fleurs et ses parcs protégés.

Les troupeaux de moutons sont toujours en alpage,
Les vaches reposées  paissent aux herbacés ;
Plus haut dans la moraine un vieux chamois s’engage
Dans les vastes séracs, abrupts et crevassés.

Je muse dans les prés, compose quelques mètres
S’articulant au gré de mes alexandrins ;
Je ne puis qu’admirer ; mon esprit se soumettre
Au faste du tableau : j’en suis le pèlerin.

ANDRÉ


_________________
La poésie se nourrit aux sources de la prose et s'embellit au concerto des mots. (André Laugier)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://echos-poetiques.e-monsite.com/
Erdrek Nathan-Taner

avatar

Messages : 242
Date d'inscription : 27/06/2018
Localisation : Istanbul

MessageSujet: Re: REGARDS   Mar 3 Juil - 14:50

Bonjour André

un poème où chaque mot respire
de cet amour inconditionnel de la nature
à laquelle tu lui voues tout ton art
plaisir inépuisable et chaque fois renouvelé
sous ta plume experte
app app app
j'avais eu l'occasion de le lire par ailleurs
pouce
amitiés
Nathan

_________________
«Quand on dépasse les bornes, il n'y a plus de limites». Alfred Jarry
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
André Laugier

avatar

Messages : 6123
Date d'inscription : 25/01/2015
Age : 76
Localisation : Marseille

MessageSujet: Re: REGARDS   Mer 4 Juil - 12:26

Erdrek Nathan-Taner a écrit:
Bonjour André

un poème où chaque mot respire
de cet amour inconditionnel de la nature
à laquelle tu lui voues tout ton art
plaisir inépuisable et chaque fois renouvelé
sous ta plume experte
app app app
j'avais eu l'occasion de le lire par ailleurs
pouce
amitiés
Nathan

Bonjour NATHAN,

En poésie, le procédé matériel n'est rien, si l’on n'y ajoute la manière sensuelle de s'en servir.
La fibre de la poésie demeure bien le style, la cadence, et la manière de donner de belles sonorités aux mots, tout en y apportant le plus d’images et de beauté d’éloquence. Je fais en sorte, et je veille à ce que mes poèmes restent toujours accessibles pour le plus grand nombre.

je suis de ceux, aussi, pour lesquels "contemplation" rime avec "compréhension", car la poésie découle de l'observation qui aboutit à l'initiation. La poésie doit être l'objet des regards et non une énigme à élucider ou un puzzle à soumettre à ses lecteurs. La "contemplation" est une agréable sensation ; elle est le bord aiguisé de notre esprit. Elle peut apparaître, pour le poète, comme le reflet d'un acte de solitude, puisque nous sommes seuls avec nos regards. Disons-nous bien que si le cœur, lui aussi, ne contemple pas, l'œil ne verra pas. Notre grand poète national Victor HUGO a écrit une phrase qui résume toute l'importance sur l'essence du recueillement :"Ne vous croyez ni grand ni petit ! Contemplez."

Nous ne serions pas poètes si nous n'avions pas ce don de l'observation et de l'approfondissement.

MES PLUS VIFS REMERCIEMENTS pour tes mots de gentillesse et de considération.

CARPE DIEM

andre


_________________
La poésie se nourrit aux sources de la prose et s'embellit au concerto des mots. (André Laugier)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://echos-poetiques.e-monsite.com/
Flamme
Admin
avatar

Messages : 4591
Date d'inscription : 04/01/2011
Age : 71
Localisation : Près Bordeaux

MessageSujet: Re: REGARDS   Jeu 5 Juil - 8:54

Et dire qu"il y a des personnes qui passent devant ces beautés sans même les regarder !
Ils préfèrent se prendre en photo devant leur voiture pendant les vacances, sans aucune attirance par le remarquable paysage qui s'offre à leurs yeux !
Tu as cette admiration, cher André, sur cette merveilleuse nature, et tu sais la remercier par tes magnifiques poèmes.
En lisant tes vers, on parcourt, les bois, les champs, les vallées. On entend de nombreux langages dans ce silence religieux, on y découvre les oiseaux, les insectes et leurs différents appels, et conversations.
Les belles vaches sont dans leurs prairies, les moutons sont paisibles et la nature est belle pour tous ses habitants !
Quelques animaux sauvages apparaissent furtivement dans un de tes vers pour bien montrer la vie discrète, mais bien réelle de ce monde à préserver !
Ton dernier quatrain remercie toujours notre Nature par l'admiration que tu éprouves envers sa beauté !
Merci de nous inviter à te suivre dans ces promenades merveilleuses.
calinchat bis

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
André Laugier

avatar

Messages : 6123
Date d'inscription : 25/01/2015
Age : 76
Localisation : Marseille

MessageSujet: Re: REGARDS   Lun 9 Juil - 11:55

Flamme a écrit:
Et dire qu"il y a des personnes qui passent devant ces beautés sans même les regarder !
Ils préfèrent se prendre en photo devant leur voiture pendant les vacances, sans aucune attirance par le remarquable paysage qui s'offre à leurs yeux !
Tu as cette admiration, cher André, sur cette merveilleuse nature, et tu sais la remercier par tes magnifiques poèmes.
En lisant tes vers, on parcourt, les bois, les champs, les vallées. On entend de nombreux langages dans ce silence religieux, on y découvre les oiseaux, les insectes et leurs différents appels, et conversations.
Les belles vaches sont dans leurs prairies, les moutons sont paisibles et la nature est belle pour tous ses habitants !
Quelques animaux sauvages apparaissent furtivement dans un de tes vers pour bien montrer la vie discrète, mais bien réelle de ce monde à préserver !
Ton dernier quatrain remercie toujours notre Nature par l'admiration que tu éprouves envers sa beauté !
Merci de nous inviter à te suivre dans ces promenades merveilleuses.
calinchat  bis

Bonjour FLAMME,

Tu le sais aussi bien que moi, toi qui possèdes une fine plume et qui sait extérioriser les sentiments : il n'y a pas d'autre plus belle poésie que celle qui est écrite avec les mots du cœur.

Alfred de MUSSET, dans ce vers qui est resté mémorable, l'a fort bien objectivé :

"Ah ! frappe-toi le cœur, c'est là qu'est le génie".

En tant que poète "classique", je me dois de respecter les règles et les procédés de poétique, bien entendu, mais je fais en sorte que cela reste en filigrane et discret. Comme on à l'habitude de dire : l'art consiste à cacher l'art. Autrement dit, si la technique se perçoit, le charme est rompu. Un poème est beau quand il peut supporter plusieurs lectures. Il ne s'agit pas de jeter sur le papier des phrases les unes à la suite des autres pour dire : j'ai composé un poème. Dans un cas le premier cas, il s'agira de langage poétique, dans le second cas, de langage instrumentalisé.

merci2 pour tes mots de gentillesse et de considération, FLAMME. Je t'en suis vivement reconnaissant. Tu sais que mes sentiments à l'endroit de ta personne et de ta plume sont similaires, et il me plaît de te le redire.

DE grosbiz À VOUS DEUX ET TRÈS BON DÉBUT DE SEMAINE.

CARPE DIEM

andre


_________________
La poésie se nourrit aux sources de la prose et s'embellit au concerto des mots. (André Laugier)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://echos-poetiques.e-monsite.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: REGARDS   

Revenir en haut Aller en bas
 
REGARDS
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE COIN POÉTIQUE DE FRIPOU :: VOS POEMES ET VOS PROSES-
Sauter vers: