LE COIN POÉTIQUE DE FRIPOU



 
AccueilS'enregistrerMembresCalendrierRechercherGalerieConnexion
Derniers sujets
Statistiques
Nous avons 43 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est Regis

Nos membres ont posté un total de 25169 messages dans 3776 sujets
anipassion.com
Partagez | 
 

 Le suicide de la langue...

Aller en bas 
AuteurMessage
André Laugier

avatar

Messages : 5583
Date d'inscription : 25/01/2015
Age : 76
Localisation : Marseille

MessageSujet: Le suicide de la langue...   Lun 27 Nov - 20:56


LE SUICIDE DE LA LANGUE FRANÇAISE

Il y a un mois, j'ai publié un article sur "l'écriture inclusive" dans le salon LIBRE EXPRESSION du forum. Vous pouvez retrouver cet écrit en cliquant sur le lien ci-dessous :

http://fripou.forumgratuit.org/t3814-qu-est-ce-que-l-ecriture-inclusive-societe

Voilà un exemple frappant du premier poème "inclusif" tel qu'on pourrait le découvrir prochainement dans les collèges si cela était adopté. La langue française serait-elle tombée sur la tête ?


LE.A. CORBEAU ET LE.A. RENARD.E

D'après Jean de LA FONTAINE

Maître.esse. Corbeau, sur un arbre perché.e,
Tenait en son bec un fromage.
Maitre.esse. Renard.e., par l'odeur alléché.e.,
Lui tint à peu près ce langage :
Et bonjour, Monsieur.Madame. du Corbeau.
Que vous êtes joli.e.! que vous me semblez beau.elle. !
Sans mentir, si votre ramage
Se rapporte à votre plumage,
Vous êtes le.a. Phénix.e. des hôtes.sses. de ces bois.
À ces mots., le.a. Corbeau ne se sent plus de joie.
Et pour montrer sa belle voix,
Il.elle. ouvre un large bec, laisse tomber sa proie.
Le.a. Renard.e. s'en saisit, et dit : Mon.Ma. Bon.nne. Monsieur.Madame.
Apprenez que tout.e. Flatteur.teuse.
Vit aux dépens de celui.celle. qui l'écoute.
Cette leçon vaut bien un fromage, sans doute.
Le.a. Corbeau. Honteux.euse. Et confus.e.
Jura, mais un peu tard, qu'on ne l'y prendrait plus.



_________________
La poésie se nourrit aux source de la prose et s'embellit au concerto des mots. (André Laugier)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://echos-poetiques.e-monsite.com/
Flamme
Admin
avatar

Messages : 4333
Date d'inscription : 04/01/2011
Age : 70
Localisation : Près Bordeaux

MessageSujet: Re: Le suicide de la langue...   Mar 28 Nov - 8:37

chienquirit et pour la réciter on doit obligatoirement bégayer !!!
Ils ne savent pas quoi inventer ...
grosbiz

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
André Laugier

avatar

Messages : 5583
Date d'inscription : 25/01/2015
Age : 76
Localisation : Marseille

MessageSujet: Re: Le suicide de la langue...   Mer 29 Nov - 12:34

Flamme a écrit:
chienquirit et pour la réciter on doit obligatoirement bégayer !!!
Ils ne savent pas quoi inventer ...
grosbiz



Bonjour FLAMME,

Ce qui est passionnant dans ce débat, autant que navrant, c'est que les protagonistes, d'un côté comme de l'autre, partisans de l'innovation ou respectueux du génie traditionnel de la langue française, sont certainement de bonne foi. Chacun y met tout son cœur, ses frustrations, sa conception de l'harmonie sociale.

Le nœud du problème, je pense, est ailleurs, autrement dit dans la confusion des genres. On assiste à "l'intrusion" de la "politique" et de "l'idéologie" dans une question strictement linguistique.

Malmenée par les textos, les rappeurs, l'écriture phonétique, qui font d'elle un "sabir", la langue française prend le chemin de devenir une "novlangue". De la gangrène du "franglais", aux SMS, en passant par la langue de bois des technocrates, le français est en train de s'abâtardir dans l'indifférence générale et le vrai désespoir des purs francophones.

UN GRAND MERCI pour ton appréciation et ton partage.

bis bis bis

CARPE DIEM

andre



_________________
La poésie se nourrit aux source de la prose et s'embellit au concerto des mots. (André Laugier)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://echos-poetiques.e-monsite.com/
fripou
Admin
avatar

Messages : 3300
Date d'inscription : 17/10/2010
Age : 54
Localisation : Gironde

MessageSujet: Re: Le suicide de la langue...   Sam 2 Déc - 19:55

On va une fois encore agir sans réfléchir et arriver à l'inverse de l'effet escompté. Au lieu de vouloir féminiser les mots à tout craint on ferait mieux d'y voir leurs formes unisexes qui ne cherchent pas à dévaloriser tel ou telle mais bien à traduire un genre humain ni masculin, ni féminin. Bref nos "élites" n'ont sans doute rien de plus important à penser pour se masturber le citron sans relâche afin de pondre de telles inepties. petitbis
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucienne MARTEL

avatar

Messages : 2610
Date d'inscription : 14/10/2015
Age : 63
Localisation : LIMOUX

MessageSujet: Re: Le suicide de la langue...   Dim 3 Déc - 3:51

Bonjour André. Notre langue est si belle : pourquoi vouloir la féminiser à tous prix. Du coup, elle manque d'harmonie et de clarté très visible dans ce poème de Monsieur de la Fontaine. Je suis contre, évidemment : le charme linguistique est rompu. Hélas, nous sommes inondés de SMS et autres phonétiques biscornues en tout genre auxquels je n'adhère pas. Nos académiciens n'ont donc rien d'autre à faire que de vouloir changer la langue de Molière en nouveau et immonde charabia ? J'espère que ces propositions ne passeront pas. Ce nouveau langage n'est point élégant et presque incompréhensible pour les adeptes du français pur de naguère. Merci encore pour ton franc-parler  : tu ne pratiques pas la langue de bois, toi au moins et c'est très bien ainsi. Passe un excellent dimanche et gros bisous
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le suicide de la langue...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le suicide de la langue...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La langue française : orthographe, grammaire... !
» Quelle langue vous aimeriez parler?
» [SOFT] SPB FLASH CARDS : Apprenez une langue étrangère [Payant]
» Suicide revient !!!
» Question langue Elfique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE COIN POÉTIQUE DE FRIPOU :: VOS POEMES ET VOS PROSES-
Sauter vers: