LE COIN POÉTIQUE DE FRIPOU



 
AccueilS'enregistrerMembresCalendrierRechercherGalerieConnexion
Derniers sujets
Statistiques
Nous avons 43 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est Regis

Nos membres ont posté un total de 22671 messages dans 3516 sujets

Partagez | 
 

 Q ou début de question

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sansef Alafin

avatar

Messages : 755
Date d'inscription : 22/02/2015
Age : 75
Localisation : Cévennes

MessageSujet: Q ou début de question   Dim 18 Juin - 16:14

ARCESILAS DE PITANE (Philosophe grec du III° siècle A.C en Eolide)
"Il n'y a jamais de réponse, il n'y a que des questions."




Q
ou
Début de questions

Ce que je vais vous dire est compliqué. Alors prêtez moi votre oreille attentive et je vous la rendrai, qu'est-ce que vous voulez que j'en fasse ?
Je me pose trop de questions et alors l'autre matin je me suis éveillé avec une graine complète.
Quand je pense que certains radins se contentent d'une migraine !
Moi c'est tout ou rien. Et tout, ce n'est pas rien ! Et les petits riens font un grand tout. Rien fait tout, quelle cuisine !
C'est comme les drôles d'oiseaux qui ne se grattent qu'à moitié. Ce sont les migrateurs.
Tous les oiseaux ne sont pas migrateurs, mais quelquefois sédentaires, et si c'est dentaire, c'est la rage dedans la salle d'attente. Vérifiez : si vous allez chez un dentiste, vous leur demandez à tous ce qu'ils ont, ils répondent en choeur : C'est dentaire ! C'est dentaire ! Et ils restent le cul collé à leur chaise pour bien le prouver.
Remarquez, des fois, c'est un simple problème financier. J'ai acheté un vé : un demi vélo, une cyclette, si vous préférez, n'ayant pas les moyens de me payer une bi-cyclette, encore moins le grand Bi ! D'ailleurs, si on fie aux maths, on doit se dire que le rayon de bi-cyclette étant deux fois plus grand que celui d'une cyclette simple, c'est donc le diamètre. Donc une bicyclette n'a pas de rayons mais des diamètres. Une mi-cyclette aurait donc des demi rayons au roues, donc des quarts de diamètres. Ce calcul élémentaire prouve bien que les maths, ce n'est pas toujours fiable, surtout si le calcul est exact. Et pourtant j'en connais un rayon sur tous ces sujets, y compris sur les sujets de mécontentements, et les sujets à caution, ceux qui font que, contents ou pas, on est obligé de payer comptant quand même.
Mais je suis un citoyen dont la part a été rognée à moitié : un mitoyen, pour ainsi dire...
C'est comme les originaux qui portent un loup sur la figure pour manger du mouton, pardon monsieur Prévert, et un pantalon à mi-mollet pour manger de la mimolette. Pour sortir, c'est assorti! comme dit la mamé.
J'essaie de ne fréquenter que des gens rigolos, des marrants, mais sans jamais  arriver à la cheville d'un trimarrant. Ce dernier est toujours imbattable car il est trois fois plus marrant qu'un autre... ! Ce n'est pas mon cas. Moi, c'est la prime à la déprime. Je ne me fais pas d'illusion, ce serait illusoire. Quand on se marre de moi, je sais alors que ça démarre mal.
Je me raisonne, avec des raisons. Je me tance, ça fait monter ma tension. Et puis je ne sais pas si c'est du bon sens, parce que le bon sens, c'est un sens unique ou non ? Et un sens unique, c'est drôlement handicapant ! Peut-on suivre avec confiance un sens unique, vu que c'est une voie avec une issue, mais sans retour ? Quels problèmes !
Enfin, je me débrouille comme je peux à travers les embrouilles, je me dépatouille, et j'en suis fier, parce que certains escrocs, eux, ils tripatouillent !
Avec ma graine complète, c'est sûr que je mes suis choppé un rhume. Si c'est un rhume je me soigne au rhum. Si c'est une rhino, c'est plus grave, car une rhino c'est rosse ! Enfin c'est moitié mal, ça pourrait être pis. Et pis, c'est vache !
Autre exemple. Tout homme a sa moitié, entière. Je ne dis pas de ma femme "ma mimoitié", c'est ridicule.
Puisqu'on parle de mi-moitié, sachez que c'est un quart ! Et un quart de mimoitié c'est un seizième du tout. Je prends un exemple pour mieux me faire comprendre. Si le tout est de s'y mettre, le quart de la mimoitié c'est forcément 0,375 mètres. Mais tout dépend de la grandeur du tout ainsi que le disait déjà Pagnol. Exemple : le père De Gaulle prétendait que, chez lui,  tout était grandeur.  Mais ça ne faisait quand même pas plus de deux mètres. Vous voyez, tout est relatif.
Reprenons donc ce calcul... De ce fait, une mimoitié entière, ça peut être trés grand. Ce qui induit que le tout peut ne pas être toujours identique à lui-même, mais en plus, n'est pas toujours complet. Et un tout incomplet, est-ce toujours un tout ?  Et un rien du tout, c'est quoi ?
C'est comme pour un trou. Oui, un trou ? Quel mystère.  Un trou est vide par définition. Et pourtant il est plein d'air. L'air n'est-il rien ? Et un trou plein, est-ce toujours un trou ? Ce trou que j'ai laissé vide hier s'est rempli d'eau pendant la nuit où il a plu. Et pourtant on dit un trou plein d'eau ! Absurde.
Autre question :
Pourquoi creuser un trou si c'est pour le remplir, il n'y a qu'à le laisser plein, ça fait moins de travail. Quand je creuse une question, est-ce qu'elle est vide ou pleine, hein ?
Il y a même des trous dans le vide. Les astronomes en sont sûrs. Peut-on nommer trou, un trou plein de vide,lui-même foré dans le vide astral ? Un trou foré dans le vide, qu'est-ce qu'il ya dedans, hein ?
Il y a aussi des tas d'autres questions dont les réponses sont difficiles. Un exemple :
Qu'est-ce qu'on exploite dans une mine de rien ? Pas grand chose, surement ! Mais  grand chose ou pas grand chose, c'est quelque chose. Et quand on dit d'une chose "c'est quelque chose", c'est souvent beaucoup, alors où est la vérité là-dedans ?
Autre exemple de questions difficiles : un grand père est-il plus grand qu'un père grand ? Ou bien un petit père peut-il être grand père, sans être russe ?
Autre chose encore et pour terminer. Voyez, de nos jours, les commerçants ne vous font plus un rabais ou une réduction comme de mon temps ringard. Non. Ils vous font un "geste commercial". Seulement, un rabais, on sait ce que c'est. Un "geste commercial", c'est totalement variable et inattendu. Le geste commercial peut donc varier selon les commerces. Par exemple, le geste commercial de mon boucher ne sera pas exactement le même que celui d'une dame que l'on rencontre nuitamment, en train d'arpenter les trottoirs d'une rue sombre...
Ce sont, comme vous le voyez, de vastes problèmes. C'est ça qui doit me flanquer la graine complète...
Allez ! Je vais me poser là pour me reposer. Je fais la pause. Je suis fatigué. Je suis là, mais bien las ! Je suis las, c'est vérité !
Autrefois on disait je suis brisé. Alors brisons-là.
Et maintenant, votre attention s'il vous plait !
Attention !
Merci de votre attention !

A.G
2015

_________________
Avec mes amitiés

Alain

http://versamoi.free.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://versamoi.free.fr
Flamme
Admin
avatar

Messages : 3712
Date d'inscription : 04/01/2011
Age : 69
Localisation : Près Bordeaux

MessageSujet: Re: Q ou début de question   Mar 20 Juin - 11:32

Cher Alain, je comprends que toutes ces questions aux diverses réponses ont pu te fatiguer !!!
Trouver la bonne solution en devient une longue réflexion pour pouvoir donner du bon sens comme réponse !
Notre langue est souvent bien difficile à comprendre et je plains ceux qui veulent l'utiliser correctement ! et surtout ne pas s'embrouiller.
Bon repos et revient nous en fin d'été bien rétabli cligno
ecus

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sansef Alafin

avatar

Messages : 755
Date d'inscription : 22/02/2015
Age : 75
Localisation : Cévennes

MessageSujet: Re: Q ou début de question   Mar 20 Juin - 11:58

Flamme a écrit:
Cher Alain, je comprends que toutes ces questions aux diverses réponses ont pu te fatiguer !!!
Trouver la bonne solution en devient une longue réflexion pour pouvoir donner du bon sens comme réponse !
Notre langue est souvent bien difficile à comprendre et je plains ceux qui veulent l'utiliser correctement ! et surtout ne pas s'embrouiller.
Bon repos et revient nous en fin d'été bien rétabli  cligno
ecus

Oh ! De temps à autres, ce genre de niaiseries m'amuse. On s'amuse comme on peut : ce doit être l'âge !!
chienquirit

_________________
Avec mes amitiés

Alain

http://versamoi.free.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://versamoi.free.fr
André Laugier

avatar

Messages : 4121
Date d'inscription : 25/01/2015
Age : 75
Localisation : Marseille

MessageSujet: Re: Q ou début de question   Mar 20 Juin - 13:01

OUF ! mon Cher ALAIN, quelle tempête d'idées !!! C'EST GÉNIAL !

J'avoue que même les adeptes du " brainstorming" (trouver le maximum d’idées originales dans le minimum de temps), auraient eu certainement du mal à concocter un texte aussi fluide avec une aussi grande quantité d'idées. La grande difficulté, dans ce genre d'exercice humoristico-philosophique, est de conserver la cohérence dans la trame du sujet.

Tu t'en es SUPERBEMENT acquitté, avec des "jeux de mots" dont j'ai apprécié la subtilité, et dans une écriture linéaire. À la lumière de cette composition, il faut reconnaitre que cela n'est pas la portée du premier venu, car il faut déployer une mine de recherche et d'application pour parvenir à un tel résultat. C'est déjà le fruit d'une souplesse d'esprit à laquelle vient s'ajouter la culture.

FLAMME a écrit (je cite) "Notre langue est souvent bien difficile à comprendre et je plains ceux qui veulent l'utiliser correctement ! et surtout ne pas s'embrouiller".

Aussi, quand les subtilités de la langue, avec toute sa richesse de mots, d'images et de sons, permet d'exploiter le filon, en puisant au plus profond du subconscient pour y extraire le nectar dont la plume a besoin, la réussite est au rendez-vous.

J'APPLAUDIS à la performance car je connais le travail que cela représente pour y tâter assez souvent.

Allez, pour ne pas être de reste, car j'aime trop les jeux de mots pour rester indifférent à cette splendide palette que tu viens de concocter, j'ajouterai, dans cet esprit comique et fantaisiste à la suite de :

"Tout homme a sa moitié entière"... mais s'il tombe cocu, il devient un entier qui partage sa moitié avec un tiers.

 ahah  ahah

app  app  app  app  app Cher ALAIN.

MA TRÈS CHALEUREUSE AMITIÉ et ADMIRATION.

andre

_________________
La poésie se nourrit aux source de la prose et s'embellit au concerto des mots. (André Laugier)


Dernière édition par André Laugier le Mar 20 Juin - 18:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://echos-poetiques.e-monsite.com/
Flamme
Admin
avatar

Messages : 3712
Date d'inscription : 04/01/2011
Age : 69
Localisation : Près Bordeaux

MessageSujet: Re: Q ou début de question   Mar 20 Juin - 14:45

Te voila fort en math André !!! Bravo pour relever l'humour d'Alain, je savais que son histoire de questions t’emballerait !
A vous deux, vous feriez un excellent spectacle "aux chansonniers"
grosbiz

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
André Laugier

avatar

Messages : 4121
Date d'inscription : 25/01/2015
Age : 75
Localisation : Marseille

MessageSujet: Re: Q ou début de question   Mar 20 Juin - 19:26

Flamme a écrit:
Te voila fort en math André !!! Bravo pour relever l'humour d'Alain, je savais que son histoire de questions t’emballerait !
A vous deux, vous feriez un excellent spectacle "aux chansonniers"
grosbiz  


Oh ! non, quelle horreur pour moi les mathématiques. Ça a commencé quand j'ai appris la magie avec les cartes. Certains disent : “Qui joue perd. C'est mathématique. Les statistiques ne trompent pas. Et pourtant, il faut jouer pour gagner, même si les chances sont minces, non ?”

D'autres affirment : "En essayant continuellement, on finit par réussir. Par conséquent, plus ça rate, plus on a de chances que ça marche". C'est dingue, non ?

Tout ça, ça me dépasse. C'est pour cela que sans "calculer", quand je joue au cartes je triche, au moins la logique est respectée :: je ne me prends pas la tête, il n'y a que les mains qui travaillent et je défie les lois des probabilités. Comme quoi, rien n'est plus vrai que le faux. Par contre, il y a un principe mathématique qui est ma portée, c'est celui qui dit "qu'en géométrie politique le carré de l'hypoténuse parlementaire est égal à la somme de l'imbécilité construite sur ses deux côtés extrêmes de l'Assemblée". Là, je crois que le pire des cancres comprendrait... et j'ai l'honneur d'en faire partie.

ahah  ahah  ahah

Qui sait, peut-être bien que oui, nous pourrions monter un spectacle de chansonniers avec ALAIN. Mais à nos âges, il faudrait que nous nous trouvions un nom de scène. Cela pourrait être :


LA CULTURE (DU RIRE) AVEC LES POT(E)S ÂGÉS !



rire rire


_________________
La poésie se nourrit aux source de la prose et s'embellit au concerto des mots. (André Laugier)


Dernière édition par André Laugier le Mer 21 Juin - 11:11, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://echos-poetiques.e-monsite.com/
Flamme
Admin
avatar

Messages : 3712
Date d'inscription : 04/01/2011
Age : 69
Localisation : Près Bordeaux

MessageSujet: Re: Q ou début de question   Mer 21 Juin - 9:48

LA CULTURE (DU RIRE) AVEC LES POTS ÂGÉS !
Wouah Vive les potagers avec la culture souriante mais sans faire des fours âgés quand même ! pas de désordre, et sans échec ! neunoeil
grosbiz
Bravo pour ton commentaire que je comprends fort bien !!!chienquirit

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Q ou début de question   

Revenir en haut Aller en bas
 
Q ou début de question
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Question home cinema
» Achat vespa - question de novice
» Question langue Elfique
» question d'elfe
» Question pour un champion !!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE COIN POÉTIQUE DE FRIPOU :: Jeux de mots :: Expressions, proverbes, maximes, dictons-
Sauter vers: