LE COIN POÉTIQUE DE FRIPOU



 
AccueilS'enregistrerMembresCalendrierRechercherGalerieConnexion
Derniers sujets
» LES EXQUIS MOTS À LA RIME S'ARRIMENT
Aujourd'hui à 21:34 par André Laugier

» Le dessin du jour (humour en images)
Aujourd'hui à 19:53 par André Laugier

» L'HIVER EN FÊTE
Aujourd'hui à 18:51 par Flamme

» Le chat de mon voisin
Aujourd'hui à 7:19 par Lucienne MARTEL

» Poèmes de Noël (compilation)
Hier à 12:08 par André Laugier

» Santons et crèches de Noël 2017
Hier à 8:45 par Flamme

» Souvenirs, souvenirs
Hier à 8:40 par Flamme

» De J.d'Ormesson !
Lun 11 Déc - 14:24 par André Laugier

» Réflexions nocturnes
Lun 11 Déc - 9:14 par Flamme

Statistiques
Nous avons 43 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est Regis

Nos membres ont posté un total de 23641 messages dans 3617 sujets

Partagez | 
 

 Deux mèches de cheveux (Marius Laugier)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
André Laugier

avatar

Messages : 4706
Date d'inscription : 25/01/2015
Age : 75
Localisation : Marseille

MessageSujet: Deux mèches de cheveux (Marius Laugier)   Sam 18 Fév - 12:18




Marius LAUGIER

LES DEUX MÈCHES DE CHEVEUX

Vous aviez le secret de mes jeunes années ;
Vous étiez en offrande à l’autel de l’amour,
Et conserviez encor, plus que des fleurs fanées,
Cet immortel parfum dont on veut le retour.

Parfum d’ambre ou de musc né d’une chevelure
Brune ou blonde, qu’importe ? Il est temps d’y penser :
Deux femmes, deux amours, sans plainte ni murmure,
Mutilant leur beauté, que leur fit la nature,
A mon intention venaient de l’offenser

Quinze ans j’ai conservé cette relique
Que nouait un ruban n’ayant plus de couleur ;
Parfum qui revenait comme un air de musique
Qu’on aime à rappeler dans le fond de son cœur.

Vous n’êtes plus, hélas, que fantôme et poussière,
Le néant m’a ravi tout ce que vous étiez :
Confidences, amour, repos, salut prière ;
Non vous n’êtes pas morts et vivez tout entiers ;

De mon ciel azuré vous êtes la lumière
Dont, sur mon front pensif, jadis vous descendiez.

Elles me rattachaient à cette heure d’ivresse
Quand, après le serment de les garder toujours,
Je leur renouvelais cent fois cette promesse,
De placer dans l’écrin, leur brune ou blonde tresse,
Où devait les laisser le dernier de mes jours.

Je vous ai dit adieu, gage de l’espérance.
Qui m’eût dit que ces fronts, que vous aviez ornés,
Abandonnés des soins prêtés par la science ;
De notre vie ayant la dure expérience,
Le regard dans le ciel, vers Dieu seraient tournés !

Écrit à Marseille, le 1èr janvier 1946.




_________________
La poésie se nourrit aux source de la prose et s'embellit au concerto des mots. (André Laugier)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://echos-poetiques.e-monsite.com/ En ligne
fripou
Admin
avatar

Messages : 3300
Date d'inscription : 17/10/2010
Age : 53
Localisation : Gironde

MessageSujet: Re: Deux mèches de cheveux (Marius Laugier)   Mar 21 Fév - 10:35

En d'autres temps, les serments d'affection inventaient des reliques à conserver toujours. Ainsi même si parfois le souvenir devenait flou, restait le parfum des jours enfuis. petitbis
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
André Laugier

avatar

Messages : 4706
Date d'inscription : 25/01/2015
Age : 75
Localisation : Marseille

MessageSujet: Re: Deux mèches de cheveux (Marius Laugier)   Mer 22 Fév - 19:38

fripou a écrit:
En d'autres temps, les serments d'affection inventaient des reliques à conserver toujours. Ainsi même si parfois le souvenir devenait flou, restait le parfum des jours enfuis. petitbis


C'est vrai, FRIPOU, mais même aujourd'hui pour exprimer ses impressions, il y a ceux qui écrivent dans le cliché et quelques autres qui savent se servir suavement des mots pour pérenniser leur perception des choses. Ta culture et ta sensibilité font que tu viens très fidèlement d'exprimer ton ressenti dont Papa serait fier de lire ton commentaire très poétique et bien en rapport avec sa personnalité.

MILLE merci

DE GROS bibi2 bibi2 bibi2

andre




_________________
La poésie se nourrit aux source de la prose et s'embellit au concerto des mots. (André Laugier)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://echos-poetiques.e-monsite.com/ En ligne
Flamme
Admin
avatar

Messages : 4000
Date d'inscription : 04/01/2011
Age : 70
Localisation : Près Bordeaux

MessageSujet: Re: Deux mèches de cheveux (Marius Laugier)   Jeu 23 Fév - 8:51

C'est vrai que nous ne trouvons plus ces petits coffres bijoux qui conservaient mèches de cheveux ou fleur fanée de l'être aimé !!!
Petites tresses des cheveux d'enfants que l'on gardait comme pour préserver leur jeunesse ! Souvenirs du temps qui efface la beauté, le vivant !
Ton papa, cher André, nous en parle tellement bien, que nous repensons à ces moments où nous figeons l'amour de nos proches, où nous gardons comme relique ces bouts d'étoffe ayant touché la sainte que nous prions !
L'humain sensible a besoin de conserver ce qui n'existe plus, sorte de porte-bonheur, par peur du lendemain...
Merci à Marius de nous rappeler ces souvenirs que nous conservons !!!
calinchat bisounours

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
André Laugier

avatar

Messages : 4706
Date d'inscription : 25/01/2015
Age : 75
Localisation : Marseille

MessageSujet: Re: Deux mèches de cheveux (Marius Laugier)   Jeu 23 Fév - 18:57

Flamme a écrit:
C'est vrai que nous ne trouvons plus ces petits coffres bijoux qui conservaient mèches de cheveux ou fleur fanée de l'être aimé !!!
Petites tresses des cheveux d'enfants que l'on gardait comme pour préserver leur jeunesse ! Souvenirs du temps qui efface la beauté, le vivant !
Ton papa, cher André, nous en parle tellement bien, que nous repensons à ces moments où nous figeons l'amour de nos proches, où nous gardons comme relique ces bouts d'étoffe ayant touché la sainte que nous prions !
L'humain sensible a besoin de conserver ce qui n'existe plus, sorte de porte-bonheur, par peur du lendemain...
Merci à Marius de nous rappeler ces souvenirs que nous conservons !!!
calinchat bisounours


Même commentaire et même considération à ton endroit, Chère FLAMME, que les mots que j'ai adressés à FRIPOU, ci-dessus. Tu trouves TOUJOURS les formules adéquates, les mots justes et cette élégance de plume pour donner tes impressions fidèles à l'endroit des poèmes de Papa.

Crois-moi, je sais apprécier tes témoignages de discernement et d'égards qui ne me laissent JAMAIS insensible.

JAMAIS Papa n'aurait pu imaginer que presque un siècle après ses premiers poèmes destinés le plus humblement possible à son proche entourage, il connaîtrait cet honneur d'être lu par d'autres poètes grâce aux incroyables progrès de la technologie.

MILLE  merci pour lui et pour moi.

DE GROS  bibi2  bibi2  bibi2 et une très douce soirée à vous deux.

andre


_________________
La poésie se nourrit aux source de la prose et s'embellit au concerto des mots. (André Laugier)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://echos-poetiques.e-monsite.com/ En ligne
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Deux mèches de cheveux (Marius Laugier)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Deux mèches de cheveux (Marius Laugier)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Marius LAUGIER (La fille du pêcheur)
» On dit aux hommes... (Marius LAUGIER)
» Une wig de deux couleurs ?
» Un Fournisseur de mèches brésiliennes, indiennes , lace wigs ...?
» Cheveux chimiques et teintures funky

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE COIN POÉTIQUE DE FRIPOU :: VOS POEMES ET VOS PROSES :: NOUVEAU Faisons revivre nos poètes disparus-
Sauter vers: