LE COIN POÉTIQUE DE FRIPOU



 
AccueilS'enregistrerMembresCalendrierRechercherGalerieConnexion
Derniers sujets
Statistiques
Nous avons 43 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est Regis

Nos membres ont posté un total de 22430 messages dans 3482 sujets

Partagez | 
 

 Quand passe le Père Noël… (Histoire de Noël)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sansef Alafin

avatar

Messages : 741
Date d'inscription : 22/02/2015
Age : 75
Localisation : Cévennes

MessageSujet: Quand passe le Père Noël… (Histoire de Noël)   Jeu 15 Déc - 7:00

Dédicace

Petit Papa Noël,
Quand tu descendras du Ciel,
Surtout ne nous parle pas de la Bourse,
Ni du CAC40 et des Quarante Voleurs,
Ni de l'Euro Guignolade,
Ni de la politique, même fiction.
Parle-nous plutôt de fleurs, d'oiseaux bleus et de poésie,
Parle-nous d'une planète où il fait bon vivre encore !
Petit Papa Noël,
Ne te laisse pas enterrer par toutes les sorcières de tous les Halloween à la gomme,
Continue à venir par la cheminée et,
Au nom du Ciel ! ,
pas par la télé.
Continue à nous bercer de tes bienheureuses illusions,
Surtout depuis que nous avons perdu les nôtres.
Et surtout, continue bien à venir chaque année,
Afin que, même si les petits ne croient plus en toi,
Au moins les grands continuent à y croire….


A.G



Quand passe le Père Noël…



Le jardin public était plein de neige, de froid et de glaçons qui pendaient le long de la toiture délabrée en zinc du vieux kiosque à musique.
Il faisait beau pourtant et la nuit noire qui était tombée sur la petite ville allumait au ciel les myriades des bougies d’étoiles en cette veillée de Noël.
L’air givré par le gel paraissait vibrer de lumières.
Vêtue d’un anorak bleu vif à capuchon, et de pantalon de la même couleur mais fluo, chaussée de bottines fourrées, une gamine d’une douzaine d’années s’était assise seule sur un banc vétuste, en bois, que l’on avait débarrassé de la neige.
Personne ne passait sur cette place, car les gens, claquemurés dans leurs maisons, préparaient le réveillon.
La petite fille toute seule parlait cependant. Elle parlait à son téléphone…
—Hé oui ! disait-elle à une lointaine copine au bout du fil, ils n’ont pas voulu que je sorte ce soir. Ils disent  que je suis trop jeune… je suis furieuse, et je me suis échappée un moment pour venir de parler, tu comprends…
Sur la place, une bise d’hiver soufflait doucement, emportant avec elle les dernières feuilles mortes qui subsistaient encore sur les platanes.
La fillette parlait toujours, mais elle chuchotait maintenant, comme si, sur cette place déserte et enneigée, quelqu’un avait pu l’entendre. Elle parlait toujours à son amie et il devait être vers les onze heures du soir. L’église du village, illuminée, brillant de mille feux à quelques dizaines de mètres, paraissait joyeusement se préparer à la célébration de la messe de minuit.
La gamine murmurait :
—Je vais être obligée de rentrer maintenant. Je me demande pourquoi ils ne sont pas encore venus, mais je vais me faire attraper c’est sûr. C’est quand même un monde qu’à mon âge ils soient encore à me surveiller comme un bébé !

Sur la place le vent s’était renforcé. Seulement ce n’était pas un vent violent, ni soutenu, c’était une espèce de courant d’air insolite qui balayait sur le sol  les dernières feuilles jaunies et craquantes qui tombaient des platanes.
A ce moment-là, une petite silhouette voutée et emmitouflée d’une grande pèlerine et d’un bonnet sombres arriva sur le côté de la place. C’était un papé qui s’appuyait sur une canne en claudiquant. Lorsqu’il eut repéré la petite fille, il s’arrêta pour l’observer.
Dans le ciel où un air glacial semblait attiser les lueurs tremblotantes des étoiles, on pouvait déceler une sorte de mouvement au milieu de ces illuminations fixes des constellations…
Mais la petite fille parlait toujours à son téléphone.
Or, d’étranges étoiles mouvantes et clignotantes semblaient se détacher du ciel et descendre rapidement vers le sol.
—Et alors, tu vois, disait la fillette, je ne peux pas le leur dire. En fait, ils ne me croiraient pas ! Tu parles d’une histoire à dormir debout, j’ai passé l’âge !
Elle riait doucement en écoutant son amie à l’autre bout du sans-fil…
Pourtant, une forme allongée et illuminée  d’étoiles arrivait rapidement sur la petite place. Quand elle fut à la hauteur des arbres, on vit alors avec précision que c’était un grand traîneau blanc tiré par six grands rennes au pelage tout blanc aussi. Tous les animaux étaient pomponnés d’étoiles clignotantes, et le traineau laissaient derrière ses immenses patins des paillettes de lumières en longues trainées étincelantes…
Tout cela brillait joyeusement, mais il n’y avait là aucune ampoule électrique, cela clignotait comme par enchantement et sans faire aucun bruit.
Le traineau se posa à dix mètres de la gamine qui lui tournait le dos, sans faire s’envoler la moindre poussière de neige et le vent qui accompagnait son arrivée cessa brusquement.
Mais la petite fille parlait toujours à son téléphone, et le papé, lui, s’était caché derrière le platane.
Le bonhomme à la grande barbe blanche et au costume tout rouge qui conduisait l’attelage du traineau descendit sans aucun bruit, puis s’approcha du renne qui se trouvait dans le tandem de tête. Celui-ci s’agita un peu et le Père Noël, car c’était lui, bien sûr, s’aperçut alors que la pauvre bête boitait.
Il se mit à genoux à côté de l’animal et souleva la patte blessée. Il la tint longuement dans sa main tout en approchant sa bouche des oreilles du renne… On voyait qu’il murmurait quelque chose à l’animal, et le renne l’écoutait attentivement car il avait les oreilles bien dressées. Le Père Noël resta ainsi agenouillé pendant de longues minutes tandis que la neige recommençait à tomber à tous petits flocons sur cette place déserte. Rien ne bougeait. La gamine chuchotait dans son appareil des choses inaudibles…
Au bout d’un moment, le bonhomme se releva. Le renne ne boitait plus.
Alors le Père Noël se tourna vers la petite fille et l’observa un moment.
Mais celle-ci murmurait à son téléphone :
—Et, tu comprends, disait-elle, ils croient que j’ai toujours cinq ans et que je crois au Père Noël !
Alors, le vieux bonhomme à la barbe blanche remonta sur son traineau en hochant la tête et l’attelage s’envola d’un seul coup, comme par enchantement. En quelques instants il disparut dans le ciel avec son cortège d’étoiles clignotantes…
Le papé, toujours caché derrière son platane, avait regardé tout cela avec la figure du Ravi de la Crèche.
Quand le traineau eut disparu dans le ciel étoilé, il s’approcha alors de la gamine, à tous petits pas. Celle-ci rangeait son téléphone. Lorsqu’elle se retourna, le vieillard était tout proche.
— Papé ! dit la petite, qu’est-ce que tu fais là ?
—Je suis venu te chercher, ma chérie, dit le vieux en souriant, il faut que tu viennes maintenant. Tout le monde t’attend à la maison. Mais qu’est-ce que tu faisais là ?
—Je téléphonais à Sylvie, papé !
Le papé lui prit la main et ils commencèrent à marcher
— Ah ! dit le vieux. Tu téléphonais ? Et tu n’as rien vu ?
La petite le regarda.
—Que veux-tu que j’ai vu sur cette place déserte ? Il n’y a pas un chat !
Le papé s’arrêta de marcher. Ses yeux pétillaient de malice.
—Alors, dit-il, si tu n’as rien vu, je vais te raconter une histoire.
— Une histoire ?
Le vieux leva un index majestueux, tout en riant doucement sous son bonnet de laine.
— Une histoire… de Noël !
La gamine lui prit le bras et ils partirent tous les deux à petits pas, tandis que le papé lui racontait…
…cette histoire.

(Noël 2013)

(Extraite de mon bouquin "21 histoires de Noêl"- 2015)

_________________
Avec mes amitiés

Alain

http://versamoi.free.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://versamoi.free.fr
Flamme
Admin
avatar

Messages : 3661
Date d'inscription : 04/01/2011
Age : 69
Localisation : Près Bordeaux

MessageSujet: Re: Quand passe le Père Noël… (Histoire de Noël)   Jeu 15 Déc - 10:47

Cette histoire est un bel exemple de ce qui arrive quotidiennement !
On ne fait plus attention à ce qui nous entoure...on ne voit plus les belles choses de la vie, le beau paysage du soir sur un magnifique coucher de soleil, le pauvre malheureux qui traine devant nous, les efforts d'une amie pour paraitre heureuse !
On ne croit plus en rien sans preuve, sans que la carotte du profit s'agite devant nos yeux !
L'indifférence est une maladie grave pour soi et pour les autres menant à la solitude et à un égoïsme sans but, sans joie !
Cette petite fille au téléphone, ne croira pas ce vieux Monsieur et pourtant...il s'agit d'avoir encore cette croyance qui ouvre les yeux du coeur.
Une belle histoire de Noël comme je les aime !

Ton poème, cher Alain est exactement ce que l'on demande au père Noël, croire encore au merveilleux, croire à ce que l'on n'achète pas,
au désir du coeur, au plaisir du vrai bonheur !
Continu, cher ami poète, à recevoir de l'amour dans ton coeur pour le partager dans cette nuit de Noël.
Merci de nous gâter par de si jolies histoires !
calinchat bibi2

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yvon d'ore

avatar

Messages : 415
Date d'inscription : 05/09/2015
Age : 75
Localisation : Isle( 87170)

MessageSujet: Re: Quand passe le Père Noël… (Histoire de Noël)   Jeu 15 Déc - 11:55

ALAIN je te reconnais bien à travers cette histoire. Oui la magie n'existe que pour ceux qui veulent y croire et il en est tout pareil de la beauté et de beaucoup d'autres choses qui ensemble constituent le bonheur. Croyons d'abord en nos rêves si nous voulons en profiter et à fortiori les faire entrer dans la réalité.
Amicalement: Yvon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sansef Alafin

avatar

Messages : 741
Date d'inscription : 22/02/2015
Age : 75
Localisation : Cévennes

MessageSujet: Re: Quand passe le Père Noël… (Histoire de Noël)   Jeu 15 Déc - 16:54

J'ai dédié cette histoire à tous ces ados qui ont les yeux et les oreilles rivés à leurs smartphone, qui leur tient lieu de rêve...
Triste époque.
Merci Yvon et merci Bernadette.

_________________
Avec mes amitiés

Alain

http://versamoi.free.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://versamoi.free.fr
fripou
Admin
avatar

Messages : 3290
Date d'inscription : 17/10/2010
Age : 53
Localisation : Gironde

MessageSujet: Re: Quand passe le Père Noël… (Histoire de Noël)   Lun 19 Déc - 20:15

A force de devenir esclave de la technologie, le monde ne sait plus rêver, n'observe plus ce qui l'entoure. Seul le père Noël continue de croire que les choses pourront revenir à la normale un jour... Qui sait ? petitbis
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sansef Alafin

avatar

Messages : 741
Date d'inscription : 22/02/2015
Age : 75
Localisation : Cévennes

MessageSujet: Re: Quand passe le Père Noël… (Histoire de Noël)   Sam 24 Déc - 12:57

fripou a écrit:
A force de devenir esclave de la technologie, le monde ne sait plus rêver, n'observe plus ce qui l'entoure. Seul le père Noël continue de croire que les choses pourront revenir à la normale un jour... Qui sait ? petitbis

Ma foi, je suis vieux et je crois toujours à la magie de Noêl. Pour le reste je suis contraint de m'en lmoquer définitivement...

_________________
Avec mes amitiés

Alain

http://versamoi.free.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://versamoi.free.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Quand passe le Père Noël… (Histoire de Noël)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Quand passe le Père Noël… (Histoire de Noël)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quand passe la Cigogne
» Wül Stefan - Niourk
» Nouvelle série sur disney chanel ( sonny )
» [3x20] Les chiens de l'enfer
» Bleach - Chapitre 310

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE COIN POÉTIQUE DE FRIPOU :: VOS POEMES ET VOS PROSES-
Sauter vers: