LE COIN POÉTIQUE DE FRIPOU



 
AccueilS'enregistrerMembresCalendrierRechercherGalerieConnexion
Derniers sujets
Statistiques
Nous avons 43 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est Regis

Nos membres ont posté un total de 22947 messages dans 3551 sujets

Partagez | 
 

 Regrets (Marius LAUGIER)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
André Laugier

avatar

Messages : 4294
Date d'inscription : 25/01/2015
Age : 75
Localisation : Marseille

MessageSujet: Regrets (Marius LAUGIER)   Mer 7 Déc - 12:09




Marius LAUGIER

REGRETS

Puissance de l’amour, ô jeunesse éternelle,
Reviens me visiter, me parler encor d’elle.
Sur les marches d’un temple, un soir, elle me dit,
Me jura de m’aimer jusque dans l’autre vie ;
Et ses bras dans mes bras, jamais inassouvie,
La nuit, de son manteau, quelquefois nous couvrit.

Seule, une giroflée, au faite de l’église,
Aspirait dans les airs un peu d’humidité,
Et sa corolle d’or, que tourmentait la bise,
A nos yeux s’effeuillait avec rapidité.

C’était un soir de mai ; ma rapide existence
Prenait ce que m’offraient les larmes de l’amour ;
Jeune, je n’avais pas acquis l’expérience
Que donne le baiser, même dans la souffrance ;
Je riais, je pleurais et chantais tour à tour.

Sachez me pardonner, enfant de ma patrie ;
Mon pays n’a-t-il pas de miracles nouveaux ?
Lorsque sur notre front, quelque vent de folie,
Tourbillonne, s’abat, au feu du ciel s’allie ;
Le remède n’est-il à côté de nos maux ?

Quoi ! si jeune, aurais-tu, déjà de ta paupière,
Essuyé quelque pleur que distillent tes yeux ?
Cette larme d’argent ne serait la première,
Le premier diamant qui brille à la lumière
D’un rayon de soleil venu, pour toi, des cieux !

Il faut avoir aimé pour souffrir sur la terre ;
Nous laissons des regrets éternels après nous :
Suivant les mêmes pas que nous faisons naguère,
Nous venons visiter l’ombre qui nous est chère,
Ecouter cette voix dont le timbre est si doux.

J’avais, pâle écolier, contracté l’habitude
De diriger mes pas vers l’herbe des tombeaux ;
Les morts, autour de moi, dans leur mansuétude,
Ne semblaient point avoir d’autre vicissitude
Qu’un immense frisson qui disloquait leurs os.

La mer battait le roc ; le cyprès monotone
Ajoutait à ces bruits son spectre dans la nuit ;
Je courus, j’appelai, mais n’entendis personne,
Sauf les coups répétés d’une horloge qui sonne...
Le jour, à son lever, me trouva dans mon lit.

Vous dirais-je comment ? Je ne le sais moi-même,
Sur l’aile de l’amour un ange m’emporta,
Sa bouche semblait dire, à chaque instant : je t’aime,
Je ne te quitte plus, ébauchons le poème
Que nous venons de vivre, et Dieu seul écrira.

Marseille, le 11 avril 1945.
_________________



_________________
La poésie se nourrit aux source de la prose et s'embellit au concerto des mots. (André Laugier)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://echos-poetiques.e-monsite.com/
fripou
Admin
avatar

Messages : 3290
Date d'inscription : 17/10/2010
Age : 53
Localisation : Gironde

MessageSujet: Re: Regrets (Marius LAUGIER)   Jeu 8 Déc - 7:52

Heureusement qu'en certaines périodes troublées restent les rêves amoureux pour enjoliver un monde devenu fou. Une bien belle histoire. petitbis
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Flamme
Admin
avatar

Messages : 3791
Date d'inscription : 04/01/2011
Age : 69
Localisation : Près Bordeaux

MessageSujet: Re: Regrets (Marius LAUGIER)   Jeu 8 Déc - 9:46

La mort des jeunes à cette époque devaient se compter par milliers et +... à peine une vie qui commence et les pleurs viennent troubler le bonheur !
Qu'il est beau ce poème où tout est raconté en douces pensées profondes.
Quelle sensibilité dans ces vers où la tristesse est devenue une acceptation sans rancœur, ni vengeance...
Quel poète ton père André ! Je pense que tu as du faire un recueil de ses poèmes avec la facilité de nos jours !!! Il ne faut pas perdre de tels chefs-d’œuvres !
calinchat bis bisounours

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
André Laugier

avatar

Messages : 4294
Date d'inscription : 25/01/2015
Age : 75
Localisation : Marseille

MessageSujet: Re: Regrets (Marius LAUGIER)   Mer 11 Jan - 18:26

merci BEAUCOUP, FLAMME ET FRIPOU pour vos mots d'élégance et d'appréciation concernant ce poème de Papa. Il a été écrit à la fin de la guerre, et sa poésie est souvent marquée par ces épisodes tragiques qui l'ont bouleversé. Surtout, lors des bombardements de Marseille, le  27 mai, lorsque rentrant de son travail, il a constaté que la maison où nous habitions n'existait plus, soufflée par les bombes. Il savait que nous y étions, et il a pensé que nous avions péris sous les décombres... Nous y étions bien, enfouis sous cinq étages écroulés, et on nous a sortis vivants dix heures après. 3 survivants, seulement : une dame, Maman et moi. Il faut s'imaginer le choc de Papa et les moments extrêmement épouvantables qu'il a dû passer durant ce laps de temps...

DE GROS bibi2 bibi2 bibi2 DE NOUS TROIS.

DOUCE SOIRÈE À VOUS DEUX.

andre


_________________
La poésie se nourrit aux source de la prose et s'embellit au concerto des mots. (André Laugier)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://echos-poetiques.e-monsite.com/
Flamme
Admin
avatar

Messages : 3791
Date d'inscription : 04/01/2011
Age : 69
Localisation : Près Bordeaux

MessageSujet: Re: Regrets (Marius LAUGIER)   Mer 11 Jan - 21:32

Je comprends la peur qu'il a dû avoir !!! Terrible sur le moment et quelle heureuse fin !!!
Je comprends encore mieux son poème "Je riais, je pleurais et chantais tour à tour."
Que de beaux sentiments dans son poème !
C'est un grand poète, à ne pas en douter !!!
bisounours bis


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
André Laugier

avatar

Messages : 4294
Date d'inscription : 25/01/2015
Age : 75
Localisation : Marseille

MessageSujet: Re: Regrets (Marius LAUGIER)   Dim 15 Jan - 11:34

Flamme a écrit:
Je comprends la peur qu'il a dû avoir !!! Terrible sur le moment et quelle heureuse fin !!!
Je comprends encore mieux son poème "Je riais, je pleurais et chantais tour à tour."
Que de beaux sentiments dans son poème !
C'est un grand poète, à ne pas en douter !!!
bisounours  bis  




Bonjour FLAMME,

Cet Amour incommensurable, cette soif de vivre et ce bonheur, malgré la guerre, d'en être sortis sains et saufs tous les trois, teintait tous les poèmes de Papa d'une aura de confiance et d'espoir. Malgré la douleur et la tristesse, ces vers étaient empreints de dilection, d'espérance et de tendresse qui lui ont fait surmonter cette difficile expérience dans une sensibilité de plume exacerbée.


merci pour tes mots si justes qu'il aurait appréciés.

NOS PLUS AFFECTUEUX bibi2 bibi2 bibi2

Passez un excellent dimanche (sans doute bien au chaud), face à l'offensive de l'hiver.

CARPE DIEM

andre


_________________
La poésie se nourrit aux source de la prose et s'embellit au concerto des mots. (André Laugier)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://echos-poetiques.e-monsite.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Regrets (Marius LAUGIER)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Regrets (Marius LAUGIER)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Marius LAUGIER (La fille du pêcheur)
» On dit aux hommes... (Marius LAUGIER)
» Miss Austen regrets : infos et news
» regrets alexandrins
» Quelques-uns des cent regrets (P.Claudel)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE COIN POÉTIQUE DE FRIPOU :: VOS POEMES ET VOS PROSES :: NOUVEAU Faisons revivre nos poètes disparus-
Sauter vers: