LE COIN POÉTIQUE DE FRIPOU



 
AccueilS'enregistrerMembresCalendrierRechercherGalerieConnexion
Derniers sujets
Statistiques
Nous avons 43 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est Regis

Nos membres ont posté un total de 22947 messages dans 3551 sujets

Partagez | 
 

 Non, les oiseaux ne se cachent pas pour mourir

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Cypora

avatar

Messages : 34
Date d'inscription : 17/11/2016
Age : 60
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Non, les oiseaux ne se cachent pas pour mourir   Mar 22 Nov - 15:36

...à François Coppée

Foudroyés et rompus, charriés par l’écume,
Ils ont capitulés... glacés... tout grelottants...
Jusqu’ici leur ami, déchiquetant les plumes,
Le vent les a bannis de son dos, les jetant.

Transis jusqu’au duvet ne sachant où échoir,
Au couperet de l’eau, assommés, ils s’abattent ;
Perdus, désemparés, n’ont plus aucun espoir
D’accoster à nouveau, car le gros temps se hâte :

Déchainée, exaltée, la tempête suffoque
Mais, rétive, entêtée, rebondit et se cambre !
Elle est si acérée, que l’écume est en loque
S’éparpillant sur l’onde et déguisant décembre.

Aucun nid n’entendra leur tout dernier soupir ;
D’entre les vagues bleues, ne s’élèveront pas...
Et même si la peur s’invite à leur trépas,
Non, « les oiseaux ne se cachent pas pour mourir ».

(c) Extrait de J'AI CONJUGUE LE TEMPS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fripou
Admin
avatar

Messages : 3290
Date d'inscription : 17/10/2010
Age : 53
Localisation : Gironde

MessageSujet: Re: Non, les oiseaux ne se cachent pas pour mourir   Mar 22 Nov - 19:18

Le vent, au gré de son humeur se montre ami ou ennemi des oiseaux de mer qui n'ont hélas aucun abri pour affronter leur destin.
Encore un poème où l'émotion perce entre chaque rime. petitbis
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Flamme
Admin
avatar

Messages : 3791
Date d'inscription : 04/01/2011
Age : 69
Localisation : Près Bordeaux

MessageSujet: Re: Non, les oiseaux ne se cachent pas pour mourir   Mar 22 Nov - 19:48

Il est cinglant ce poème ; foudroyant ces pauvres oiseaux, la mer en colère, le vent violent n'ont plus aucune complaisance pour accepter et aider à s'en sortir ces beautés de la nature !
Quel poème !!! L'émotion est forte et tes vers nous paralysent par cette souffrance que vont endurer ces oiseaux !
Je pense que François Coppée ne pourrait que te féliciter ...un grand poète !
bisounours

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Lucienne MARTEL

avatar

Messages : 2288
Date d'inscription : 14/10/2015
Age : 62
Localisation : LIMOUX

MessageSujet: Re: Non, les oiseaux ne se cachent pas pour mourir   Mer 23 Nov - 18:21

Bonsoir et grand merci pour ce superbe poème qui donne la chair de poule à la lecture : tes mots sont puissants pour décrire cette tempête et ses dégâts sr les oiseaux de mer
Amitiés et bonne soirée
Lucienne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cypora

avatar

Messages : 34
Date d'inscription : 17/11/2016
Age : 60
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Non, les oiseaux ne se cachent pas pour mourir   Mer 8 Fév - 16:51

Désolée d'avoir un peu déserté ce forum.

Merci à vous de votre passage sur ces quelques envolées poétiques.

Amitié,

Cypora
petitbis
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
André Laugier

avatar

Messages : 4294
Date d'inscription : 25/01/2015
Age : 75
Localisation : Marseille

MessageSujet: Re: Non, les oiseaux ne se cachent pas pour mourir   Mer 8 Fév - 19:00


Bonsoir CYPORA,

Ce que nous avons de plus précieux sont nos pensées et nos sentiments. Nous ne pouvons les exprimer autrement que par les mots qui, bien souvent, ont moins de force que les images. La parole est censée être moins performante que les formes, les couleurs, les ombres et le relief.

C'est en cela que l'image visuelle apporte énormément à la poésie descriptive, et donne une approche du réel comme la représentation d'une peinture. Cela, je l'ai trouvé et je l'ai ressenti dans ton poème fort en émotions, où l'image s'impose et donne de la vigueur, du poids et du tragique à cette scène attachante de la vie maritime.

Avant une tempête, la nature fait signe… Les marins du monde entier savent qu'avant la tempête les grands oiseaux du large viennent en bande se réfugier dans les terres. En pleine mer, les oiseaux comme les albatros vont s'approcher des bateaux pour y chercher un abri provisoire. Certaines espèces d'oiseaux migrateurs, cependant, se trouvent "piégés" par les intempéries et les tempêtes, en pleine mer, ce qui constitue la trame de ton saisissant et pathétique poème.

C'est FORT BIEN RESSENTI et EXPRIMÉ et la scène est BIEN PEINTE, donnant cette impression de la vivre devant l'ampleur et la violence de la houle.

DU BEAU TRAVAIL DE PLUME, CYPORA.

app app app app

Douce soirée à toi et de GROS bis du marseillais.

andre


_________________
La poésie se nourrit aux source de la prose et s'embellit au concerto des mots. (André Laugier)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://echos-poetiques.e-monsite.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Non, les oiseaux ne se cachent pas pour mourir   

Revenir en haut Aller en bas
 
Non, les oiseaux ne se cachent pas pour mourir
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Mccullough,Colleen] Les oiseaux se cachent pour mourir
» Colleen McCullough - Les oiseaux se cachent pour mourir
» Les Oiseaux se cachent pour mourir - Coleen McCullough
» Les oiseaux se cachent pour mourir
» Les libraires se cachent pour mourir

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE COIN POÉTIQUE DE FRIPOU :: VOS POEMES ET VOS PROSES-
Sauter vers: