LE COIN POÉTIQUE DE FRIPOU



 
AccueilS'enregistrerMembresCalendrierRechercherGalerieConnexion
Derniers sujets
Statistiques
Nous avons 43 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est Regis

Nos membres ont posté un total de 22948 messages dans 3551 sujets

Partagez | 
 

 Les plus beaux poèmes sur les animaux.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
André Laugier

avatar

Messages : 4295
Date d'inscription : 25/01/2015
Age : 75
Localisation : Marseille

MessageSujet: Re: Les plus beaux poèmes sur les animaux.   Mar 28 Fév - 19:36



BAUDELAIRE

CHAT MYSTÉRIEUX

Dans ma cervelle se promène,
Ainsi qu'en son appartement,
Un beau chat, fort doux et charmant.
Quand il miaule, on l'entend à peine,

Tant son timbre est tendre et discret;
Mais que sa voix s'apaise ou gronde,
Elle est toujours riche et profonde.
C'est là son charme et son secret.

Cette voix qui perle et qui filtre,
Dans mon fonds le plus ténébreux,
Me remplit comme un vers nombreux
Et me réjouit comme un philtre.

Elle endort les plus cruels maux
Et contient toutes les extases;
Pour dire les plus longues phrases,
Elle n'a plus besoin de mots.

Non, il n'est pas d'archet qui morde
Sur mon coeur, parfait instrument,
Et fasse plus royalement
Chanter sa plus vibrante corde,

Que ta voix, chat mystérieux,
Chat séraphique, chat étrange,
En qui tout est, comme en un ange,
Aussi subtil qu'harmonieux!
___________________

_________________
La poésie se nourrit aux source de la prose et s'embellit au concerto des mots. (André Laugier)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://echos-poetiques.e-monsite.com/
André Laugier

avatar

Messages : 4295
Date d'inscription : 25/01/2015
Age : 75
Localisation : Marseille

MessageSujet: Re: Les plus beaux poèmes sur les animaux.   Mer 1 Mar - 11:38


Edmond ROSTAND

LE PETIT CHAT

C'est un petit chat noir effronté comme un page,
Je le laisse jouer sur ma table souvent.
Quelquefois il s'assied sans faire de tapage,
On dirait un joli presse-papier vivant.

Rien en lui, pas un poil de son velours ne bouge;
Longtemps, il reste là, noir sur un feuillet blanc,
A ces minets tirant leur langue de drap rouge,
Qu'on fait pour essuyer les plumes, ressemblant.

Quand il s'amuse, Il est extrêmement comique,
Pataud et gracieux, tel un ourson drôlet.
Souvent je m'accroupis pour suivre sa mimique
Quand on met devant lui la soucoupe de lait.

Tout d'abord de son nez délicat il le flaire,
la frôle, puis, à coups de langue très petits,
Il le happe; et dès lors il est à son affaire
Et l’on entend, pendant qu'il boit, un clapotis.

Il boit, bougeant la queue et sans faire une pause,
Et ne relève enfin son joli museau plat
Que lorsqu'il a passé sa langue rêche et rose
Partout, bien proprement débarbouillé le plat.

Alors il se pourlèche un moment les moustaches,
Avec l'air étonné d'avoir déjà fini.
Et comme il s'aperçoit qu'il s'est fait quelques taches,
Il se lisse à nouveau, lustre son poil terni.

Ses yeux jaunes et bleus sont comme deux agates;
Il les ferme à demi, parfois, en reniflant,
Se renverse, ayant pris son museau dans ses pattes,
Avec des airs de tigre étendu sur le flanc.
_________________



_________________
La poésie se nourrit aux source de la prose et s'embellit au concerto des mots. (André Laugier)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://echos-poetiques.e-monsite.com/
fripou
Admin
avatar

Messages : 3290
Date d'inscription : 17/10/2010
Age : 53
Localisation : Gironde

MessageSujet: Re: Les plus beaux poèmes sur les animaux.   Dim 5 Mar - 8:41

Poètes et félins ont souvent fait bon ménage. Le silence et l'immobilité du chat est sans doute de nature à favoriser l'imaginaire. Merci pour ce partage. bisounours
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
André Laugier

avatar

Messages : 4295
Date d'inscription : 25/01/2015
Age : 75
Localisation : Marseille

MessageSujet: Re: Les plus beaux poèmes sur les animaux.   Dim 5 Mar - 10:44

fripou a écrit:
Poètes et félins ont souvent fait bon ménage. Le silence et l'immobilité du chat est sans doute de nature à favoriser l'imaginaire. Merci pour ce partage. bisounours


Bonjour FRIPOU,

La poésie animale est un thème intéressant car on peut voir comment les poètes, de tout temps, ont utilisé le symbolisme animalier en général, dans le but de dénoncer les vices et les défauts des hommes. Le monde animal constitue pour nous "ce vaste et admirable théâtre de toute la création visible", dont parlait SAINT AMBROISE.

Nos compagnons à quatre pattes apparaissent comme ces signes révélateurs de la nature que le poète a souvent entrepris de déchiffrer.

merci2 pour l'intérêt que tu portes à ce topic.

Passe un bien agréable dimanche, FRIPOU.

Nos TRÈS CHALEUREUX bibi2 bibi2 bibi2

andre






_________________
La poésie se nourrit aux source de la prose et s'embellit au concerto des mots. (André Laugier)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://echos-poetiques.e-monsite.com/
André Laugier

avatar

Messages : 4295
Date d'inscription : 25/01/2015
Age : 75
Localisation : Marseille

MessageSujet: Re: Les plus beaux poèmes sur les animaux.   Dim 5 Mar - 10:47


Pierre MENANTEAU

LE VIEUX ET SON CHIEN

S'il était le plus laid
De tous les chiens du monde,
Je l'aimerais encore
À cause de ses yeux.

Si j'étais le plus laid
De tous les vieux du monde,
L'amour luirait encore
Dans le fond de ses yeux.

Et nous serions tous deux,
Lui si laid, moi si vieux,
Un peu moins seuls au monde
À cause de ses yeux.
________________





_________________
La poésie se nourrit aux source de la prose et s'embellit au concerto des mots. (André Laugier)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://echos-poetiques.e-monsite.com/
André Laugier

avatar

Messages : 4295
Date d'inscription : 25/01/2015
Age : 75
Localisation : Marseille

MessageSujet: Re: Les plus beaux poèmes sur les animaux.   Lun 6 Mar - 12:55


Antoine De BAÏF

LA CHAUVE-SOURIS

Une chauve-souris chut en terre.
La belette entre ses dents la serre,
Qui ne pardonne à nul oiseau :
Oiseau je ne suis, se dit-elle,
Souris je suis. Se disant telle,
Elle se sauve bien et beau.
Une autre fois rechut en terre.
Le chat-huant, qui fait la guerre
Aux souris, la chauve-souris prend.
Souris je ne suis, ce dit-elle
Mais oiseau. Par telle cautelle
Le chat-huant sauve la rend.
La tierce fois, rechut en terre.
Le chat la prend, qui fait la guerre
Autant aux oiseaux qu'aux souris.
La chauve-souris n'a plus d'excuse,
Qui perd sa finesse et sa ruse
Entre les pattes du chat gris...




_________________
La poésie se nourrit aux source de la prose et s'embellit au concerto des mots. (André Laugier)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://echos-poetiques.e-monsite.com/
Flamme
Admin
avatar

Messages : 3791
Date d'inscription : 04/01/2011
Age : 69
Localisation : Près Bordeaux

MessageSujet: Re: Les plus beaux poèmes sur les animaux.   Mar 7 Mar - 13:27

Joli poème de Pierre Menanteau sur son chien !
bisous André bisounours

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
André Laugier

avatar

Messages : 4295
Date d'inscription : 25/01/2015
Age : 75
Localisation : Marseille

MessageSujet: Re: Les plus beaux poèmes sur les animaux.   Mer 8 Mar - 12:29

Flamme a écrit:
Joli poème de Pierre Menanteau sur son chien !
bisous André bisounours


Nous commençons à disposer d'un éventail assez conséquent de poèmes sur les animaux. Chaque jour je recherche des auteurs ayant écrit sur le sujet. Je suis impressionné par la quantité d'œuvres qui leur sont consacrés.

En voici un autre qui, je pense, aura tes faveurs. Un petit bijou d'écriture et de sentiments.

UN GRAND merci2 pour tes fidèles lectures et commentaires, Chère FLAMME.

Passe une excellente journée.

DE TRÈS CHALEUREUX bibi2 bibi2 bibi2 des marseillais.

CARPE DIEM

andre


_________________
La poésie se nourrit aux source de la prose et s'embellit au concerto des mots. (André Laugier)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://echos-poetiques.e-monsite.com/
André Laugier

avatar

Messages : 4295
Date d'inscription : 25/01/2015
Age : 75
Localisation : Marseille

MessageSujet: Re: Les plus beaux poèmes sur les animaux.   Mer 8 Mar - 12:31


Christian CHABELLARD

MON AMI À QUATRE PATTES

Mon chien s’en est allé à l’aurore d’un jour
Vers le lieu mystérieux d’où l’on ne revient pas.
C’était mon compagnon, mon ami de toujours
Et comme les humains il connut le trépas.

La maison désormais se retrouve sans lui.
Il repose en forêt sous les feuilles jaunies.
Plus jamais son accueil, son regard tendre et doux
Ses jappements de joie, son amour un peu fou !

Je garderai toujours le souvenir ému
De cet ami charmant et à jamais perdu.
Et je comprends très bien que l’on aime son chien
Quand beaucoup d’hommes hélas ! ne valent presque rien.




_________________
La poésie se nourrit aux source de la prose et s'embellit au concerto des mots. (André Laugier)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://echos-poetiques.e-monsite.com/
Flamme
Admin
avatar

Messages : 3791
Date d'inscription : 04/01/2011
Age : 69
Localisation : Près Bordeaux

MessageSujet: Re: Les plus beaux poèmes sur les animaux.   Mer 8 Mar - 16:06

J'aime beaucoup le poème sur le départ du chien de Christian Chabellard! Je pense aux miens qui prennent de l'âge et qu'il faut se préparer au grand départ ! Dur dur !
bis

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
André Laugier

avatar

Messages : 4295
Date d'inscription : 25/01/2015
Age : 75
Localisation : Marseille

MessageSujet: Re: Les plus beaux poèmes sur les animaux.   Sam 11 Mar - 19:44



Marie C...

PARTIE DE CHASSE

Quand dans l'aube fumante
Résonne le chant du cor
La forêt toute dormante
S'affole, presque en accord

De la meute impatiente
Prête à donner l'assaut
S'élèvent les aboiements
Des chiens de ducs ou amiraux

Le cavalier pimpant et fier
Cintré dans son habit de sang
Comme le spectre sortit d'enfer
Les sentiers noirs explorant

Aux alentours le silence est d 'or
La vie à ce moment semble suspendue
Dans le bois, la crainte dévore
Comme un incendie très vite répandu

Belle cible qu'une biche aux abois
Esseulée et traquée sans trêve
Flamme d'espoir, l'oeil flamboie
S'enfuir est son salut, son rêve

Acculée et à bout de forces
La proie, résignée en sa demeure
Titube dans le taillis et l'écorce
Le dernier souffle rendu, la biche meurt

Sourire sur les visages satisfaits
La chasse fut bonne, le sport donné
Honneur rendu au gibier défait
La venaison est récompense espérée

Dans le crépuscule naissant
Résonne le chant du cor.
La forêt porte le deuil récent
D'une biche frappée par la mort

Plaisir du chasseur à courre
Incompréhension dans mon cœur
Noblesse de la mort est discours
Que je vois comme une horreur








_________________
La poésie se nourrit aux source de la prose et s'embellit au concerto des mots. (André Laugier)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://echos-poetiques.e-monsite.com/
André Laugier

avatar

Messages : 4295
Date d'inscription : 25/01/2015
Age : 75
Localisation : Marseille

MessageSujet: Re: Les plus beaux poèmes sur les animaux.   Sam 11 Mar - 19:53

Flamme a écrit:
J'aime beaucoup le poème sur le départ du chien de Christian Chabellard! Je pense aux miens qui prennent de l'âge et qu'il faut se préparer au grand départ ! Dur dur !
bis


Dommage que la vie d'un chien ne dure qu'une quinzaine d'années environ. Davantage, si l'on tient compte que l'animal à la chance, comme les tiens, d'être tombé sur des maîtres qui savent les choyer et s'en occuper avec Amour. Ils devraient avoir à peu près la même durée d'âge que nous, pour que nous puissions en profiter de manière plus durable. Les voir vieillir et dépérir lentement doit être une grande souffrance, tant ces quelques années de bonheur passées en leur compagnie laisse un grand vite lorsqu'ils nous quittent.

DE GROS  bibi2  bibi2  bibi2 Chère FLAMME.

MERCI pour tes chaleureux commentaires.

andre



_________________
La poésie se nourrit aux source de la prose et s'embellit au concerto des mots. (André Laugier)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://echos-poetiques.e-monsite.com/
André Laugier

avatar

Messages : 4295
Date d'inscription : 25/01/2015
Age : 75
Localisation : Marseille

MessageSujet: Re: Les plus beaux poèmes sur les animaux.   Ven 17 Mar - 19:54


Sophie D'ARBOUVILLE

LE CHANT DU CYGNE (1810-1850)

Cygnes au blanc plumage, au port majestueux,
Est-il vrai, dites-moi, qu'un chant harmonieux,
De vos jours écoulés rompant le long silence,
Lorsque va se briser votre frêle existence,
Comme un cri de bonheur s'élève vers les cieux ?

Quand sous votre aile, un soir, votre long col se ploie
Pour le dernier sommeil... d'où vous vient cette joie ?
De vos jours rien ne rompt l'indolente douceur :
Lorsque tout va finir, cet hymne de bonheur,
Comme à des cœurs brisés, quel penser vous l'envoie ?

Ô cygnes de nos lacs ! votre destin est doux ;
De votre sort heureux chacun serait jaloux.
Vous voguez lentement de l'une à l'autre rive,
Vous suivez les détours de l'onde fugitive :
Que ne puis-je en ces flots m'élancer avec vous !

Moi, sous l'ardent soleil, je demeure au rivage...
Pour vous, l'onde s'entr'ouvre et vous livre passage ;
Votre col gracieux, dans les eaux se plongeant,
Fait jaillir sur le lac mille perles d'argent
Qui laissent leur rosée à votre blanc plumage ;

Et les saules pleureurs, ondoyants, agités,
— Alors que vous passez, par le flot emportés —
D'un rameau caressant, doucement vous effleurent
Sur votre aile qui fuit quelques feuilles demeurent,
Ainsi qu'un souvenir d'amis qu'on a quittés.

Puis le soir, abordant à la rive odorante
Où fleurit à l'écart le muguet ou la menthe,
Sur un lit de gazon vous reposez, bercés
Par la brise des nuits, par les bruits cadencés
Des saules, des roseaux , de l'onde murmurante.

Oh ! pourquoi donc chanter un chant mélodieux
Quand s'arrête le cours de vos jours trop heureux ?
Pleurez plutôt, pleurez vos nuits au doux silence,
Les étoiles, les fleurs, votre fraîche existence ;
Pourquoi fêter la mort ?... vous êtes toujours deux !

C'est à nous de chanter quand vient l'heure suprême,
Nous, tristes pèlerins, dont la jeunesse même
Ne sait pas découvrir un verdoyant sentier,
Dont le bonheur s'effeuille ainsi que l'églantier ;
Nous, si tôt oubliés de l'ami qui nous aime !

C'est à nous de garder pour un jour à venir,
Tristes comme un adieu, doux comme un souvenir,
Des trésors d'harmonie inconnus à la terre,
Qui ne s'exhaleront qu'à notre heure dernière.
Pour qui souffre ici-bas, il est doux de mourir !

Ô cygnes ! laissez donc ce cri de délivrance
À nos cœurs oppressés de muette souffrance ;
La vie est un chemin où l'on cache ses pleurs...
Celui qui les comprend est plus loin, est ailleurs.
À nous les chants !... la mort, n'est-ce pas l'espérance ?




_________________
La poésie se nourrit aux source de la prose et s'embellit au concerto des mots. (André Laugier)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://echos-poetiques.e-monsite.com/
Flamme
Admin
avatar

Messages : 3791
Date d'inscription : 04/01/2011
Age : 69
Localisation : Près Bordeaux

MessageSujet: Re: Les plus beaux poèmes sur les animaux.   Sam 18 Mar - 9:16

Il est vraiment très beau ce poème !!! Le signe est décrit dans toute sa splendeur et sa dignité ! Son bonheur de vivre et sa sagesse pour mourir !
Bravo à cet auteur femme.
Merci André de nous le faire découvrir. bis

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
André Laugier

avatar

Messages : 4295
Date d'inscription : 25/01/2015
Age : 75
Localisation : Marseille

MessageSujet: Re: Les plus beaux poèmes sur les animaux.   Sam 18 Mar - 10:20

Flamme a écrit:
Il est vraiment très beau ce poème !!! Le signe est décrit dans toute sa splendeur et sa dignité ! Son bonheur de vivre et sa sagesse pour mourir !
Bravo à cet auteur femme.
Merci André de nous le faire découvrir. bis



Bonjour FLAMME,

La poésie sur les animaux est tellement reposante, morale et symbolique. Ce "chant du cygne" de Sophie D'ARBOUVILLE est une ode particulièrement envoûtante.

Le poème suivant, de RODENBACH, est tout aussi majestueux. Je te laisse le soin de le découvrir et de l'apprécier à ton tour.

Excellent week-end à vous deux. Et un tourbillon de bibi2 bibi2 bibi2

CARPE DIEM

andre



_________________
La poésie se nourrit aux source de la prose et s'embellit au concerto des mots. (André Laugier)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://echos-poetiques.e-monsite.com/
André Laugier

avatar

Messages : 4295
Date d'inscription : 25/01/2015
Age : 75
Localisation : Marseille

MessageSujet: Re: Les plus beaux poèmes sur les animaux.   Sam 18 Mar - 10:23


Georges RODENBACH (1855-1898)


LES CYGNES BLANCS

Les cygnes blancs, dans les canaux des villes mortes,
Parmi l'eau pâle où les vieux murs sont décalqués
Avec des noirs usés d'estampes et d'eaux-fortes,
Les cygnes vont comme du songe entre les quais.

Et le soir, sur les eaux doucement remuées,
Ces cygnes imprévus, venant on ne sait d'où,
Dans un chemin lacté d'astres et de nuées
Mangent des fleurs de lune en allongeant le cou.

Or ces cygnes, ce sont des âmes de naguères
Qui n'ont vécu qu'à peine et renaîtront plus tard,
Poètes s'apprenant aux silences de l'art,
Qui s'épurent encore en ces blancs sanctuaires,

Poètes décédés enfants, sans avoir pu
Fleurir avec des pleurs une gloire et des nimbes,
Ames qui reprendront l'effort interrompu
Et demeurent dans ces canaux comme en des limbes !

Mais les cygnes royaux sentant la mort venir
Se mettront à chanter parmi ces eaux plaintives
Et leur voix presque humaine ira meurtrir les rives
D'un air de commencer plutôt que de finir...

Car dans votre agonie, ô grands oiseaux insignes,
Ce qui chante déjà c'est l'âme s'évadant
D'enfants-poètes qui vont revivre en gardant
Quelque chose de vous, les ancêtres, les cygnes !




_________________
La poésie se nourrit aux source de la prose et s'embellit au concerto des mots. (André Laugier)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://echos-poetiques.e-monsite.com/
fripou
Admin
avatar

Messages : 3290
Date d'inscription : 17/10/2010
Age : 53
Localisation : Gironde

MessageSujet: Re: Les plus beaux poèmes sur les animaux.   Lun 20 Mar - 15:56

J'ai aussi beaucoup aimé celui de Christian CHABELLARD plein de retenue et d'émotions. bisounours
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
André Laugier

avatar

Messages : 4295
Date d'inscription : 25/01/2015
Age : 75
Localisation : Marseille

MessageSujet: Re: Les plus beaux poèmes sur les animaux.   Lun 20 Mar - 19:08

fripou a écrit:
J'ai aussi beaucoup aimé celui de Christian CHABELLARD plein de retenue et d'émotions. bisounours


Parler de nos amis les animaux et leur consacrer nos plus profonds sentiments de respect ne peut que rassembler les belles âmes, FRIPOU. Jean de La FONTAINE l'a superbement résumé par cette phrase : "“Je me sers des animaux pour instruire les hommes.”

merci2 de venir lire ces belles pages dédiées à la vie animale, et à tous ces poètes au grand cœur qui nous font partager ces beaux sentiments qui sont aussi les nôtres.

DE GROS bibi2 bibi2 bibi2

Excellente soirée à vous deux.

andre (Le coureur des mots)




_________________
La poésie se nourrit aux source de la prose et s'embellit au concerto des mots. (André Laugier)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://echos-poetiques.e-monsite.com/
André Laugier

avatar

Messages : 4295
Date d'inscription : 25/01/2015
Age : 75
Localisation : Marseille

MessageSujet: Re: Les plus beaux poèmes sur les animaux.   Lun 20 Mar - 19:29



André LEMOYNE

LES CYGNES MIGRATEURS

Les cygnes migrateurs qui passent dans les airs,
Pèlerins de haut vol, fiers de leurs ailes grandes,
Sont tout surpris de voir tant d'espaces déserts :
Des steppes, des marais, des grèves et des landes.
« C'est triste, pensent-ils. Ne croit-on pas rêver
Quand, à perte de vue, on trouve abandonnées
D'immenses régions qu'on devrait cultiver,
Et qui dorment sans fruit depuis nombre d'années.
« Ceux qui rampent en bas nous semblent bien petits,
Quand nous apercevons la fourmilière humaine.
Les blancs, comme les noirs, sont fort mal répartis,
Eparpillés sans ordre où le hasard les mène.
« Ils se croisent les bras au bord des océans.
Infimes héritiers des races disparues,
Tous voudraient vivre ainsi que des rois fainéants,
En laissant aux sillons se rouiller les charrues ;
« Boire les meilleurs vins et manger tous les fruits,
S'enliser à plein corps dans les plaisirs terrestres,
Et dans un frais sommeil passer toutes les nuits,
Au murmure des flots et des grands pins sylvestres ;
« Manger, boire et dormir sur un bon oreiller,
Jouir de tous les biens en tranquilles apôtres,
Trop indolents d'ailleurs pour jamais travailler ;
Ceux qui n'ont rien chez eux prenant ce qu'ont les autres.
« Devant eux, sans rien voir, en cheminant tout droit,
Jusqu'aux pointes des caps où la mer les arrête,
Comme troupeaux bloqués dans un bercail étroit,
Ils vont ne sachant plus où donner de la tète.
« Nous, qui sommes contraints de changer de climats,
Nous avons à subir de bien rudes épreuves.
Nous saluons au vol de grands panoramas,
Monts blancs, déserts de sable et rubans verts des fleuves.
« Mais, quand nous dominons l'immensité des flots,
En mer, sous l'équinoxe au temps des hivernages.
Sans trouver pour abri quelques rares Ilots,
Il nous faut accomplir de longs pèlerinages.
« À l'exil, tous les ans, nous sommes condamnés.
Par tempêtes de neige et tourbillons de givre,
Souvent nos chers petits, les derniers qui sont nés,
D'une aile fatiguée ont grand'peine à nous suivre.
« Du froid et des brouillards, de la grêle et des vents,
Par les chemins du ciel, nous avons tout à craindre.
Paix à nos morts l'espoir reste au cœur des vivants,
Et nous ne perdons pas notre temps à nous plaindre. »
Tout s'agite à l'envers, se mêle et se confond
Chez l'homme qui d'en bas laisse monter sa lie,
Comme un lac dont l'orage a remué le fond.
Sur le monde effaré souffle un vent de folie





_________________
La poésie se nourrit aux source de la prose et s'embellit au concerto des mots. (André Laugier)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://echos-poetiques.e-monsite.com/
Flamme
Admin
avatar

Messages : 3791
Date d'inscription : 04/01/2011
Age : 69
Localisation : Près Bordeaux

MessageSujet: Re: Les plus beaux poèmes sur les animaux.   Mer 22 Mar - 9:42

Un joli poème qui dit bien des vérités, mais pour moi bien trop long, on ne profite des beautés des vers que si le poème nous laisse le temps d'en savourer le contenu !
4 quatrains me semble suffisant !
Une expression le dit bien " C'est donner du lard au cochon"
Tous ces vers sont magnifiques ! C'est un excellent poète André Lemoyne, mais un poème trop long, pour moi, en enlève la qualité !
Merci André de nous faire découvrir tant de talent !
calinchat bis

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
André Laugier

avatar

Messages : 4295
Date d'inscription : 25/01/2015
Age : 75
Localisation : Marseille

MessageSujet: Re: Les plus beaux poèmes sur les animaux.   Jeu 23 Mar - 11:26


Léon DIERX (1838-1912)


LES CYGNES

Sous des massifs touffus, au fond désert du parc,
La colonnade antique arrondissant son arc,
Dans une eau sombre encore à moitié se profile ;
Et la fleur que le pampre ou que le lierre exile

Parfois brille furtive aux creux des chapiteaux.
L'eau sommeille ; une mousse y fait de sourds cristaux.
A peine un coin du ciel en éclaircit la moire,
De sa lueur mourante où survit la mémoire

Des regards clairs tournés vers des cieux éclatants.
L'eau profonde ressemble à nos yeux, ces étangs
Où chaque siècle ajoute, avec d'obscurs mirages,
Au poids de sa lourdeur l'ombre de ses ombrages.

Elle dort, enfermant près du pur souvenir
Le pan du bleu manteau qu'elle veut retenir ;
Mais sur le ténébreux miroir qui les encadre
Des cygnes familiers, éblouissante escadre,

Suivent le long des bords un gracieux circuit,
Et glissent lentement, en bel ordre et sans bruit,
Nobles vaisseaux croisant devant un propylée,
Comme un reste orgueilleux de gloire immaculée.

__________________

Nous commençons à avoir une belle palette de cette poésie animale et je compte bien l'enrichir, au fur et à mesure, d'autres textes classiques afin de créer, sur le forum, une anthologie assez exhaustive sur le sujet.

UN GRAND merci2 pour tes lectures, tes commentaires agréable et tes motivants encouragements.

MILLE bibi2 bibi2 bibi2 et une excellente journée.


andre


_________________
La poésie se nourrit aux source de la prose et s'embellit au concerto des mots. (André Laugier)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://echos-poetiques.e-monsite.com/
André Laugier

avatar

Messages : 4295
Date d'inscription : 25/01/2015
Age : 75
Localisation : Marseille

MessageSujet: Re: Les plus beaux poèmes sur les animaux.   Ven 24 Mar - 11:24



Georges RODENBACH (1855-1898)

LES CYGNES DANS LE SOIR

Les cygnes dans le soir ont soudain déplié
Leurs ailes, parmi l’eau qu’un clair de lune moire;
On y sent se lever un frisson qui va croître,
Comme le long du feuillage des peupliers.

Frisson pareil à ceux d’un grand vent dans les arbres;
C’est comme une musique, en pleurs d’être charnelle;
Musique d’une harpe qui serait une aile,
Car les ailes de cygne ont la forme des harpes.

Ces harpes tout à coup ont déchiré la brume;
Les nénuphars lèvent leurs voiles de béguines;
Tout se recueille; tout écoute les beaux cygnes
Qui dressent sur l’eau morte un arpège de plumes.

Concert nocturne où, seul, je m’arrête de vivre !
Ah ! ces harpes de la musique du silence
Dont on ne sait si elle est morte ou recommence;
Et mon cœur s’est gelé dans ces harpes de givre.





_________________
La poésie se nourrit aux source de la prose et s'embellit au concerto des mots. (André Laugier)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://echos-poetiques.e-monsite.com/
André Laugier

avatar

Messages : 4295
Date d'inscription : 25/01/2015
Age : 75
Localisation : Marseille

MessageSujet: Re: Les plus beaux poèmes sur les animaux.   Dim 26 Mar - 18:51


Georges RODENBACH (1855-1898)

LE CYGNE D’UN BEAU RÊVE

Le cygne d’un beau rêve acquis à ce silence
Qui s’effaroucherait d’un peu de violence
Et qui n’arrive à flotter comme une palme
Qu’à cause du repos, à cause du grand calme,
Cygne blanc dont la queue ouverte se déploie,
– Barque de clair de lune et gondole de soie –
Cygne blanc, argentant l’ennui des mornes villes,
Qui hérisse parfois dans les canaux tranquilles
Son candide duvet tout impressionnable;
Puis, quand tombe le soir, cargué comme les voiles;
– Dédaignant le voyage et la mer navigable –
Sommeille, l’aile close, en couvant des étoiles !




_________________
La poésie se nourrit aux source de la prose et s'embellit au concerto des mots. (André Laugier)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://echos-poetiques.e-monsite.com/
André Laugier

avatar

Messages : 4295
Date d'inscription : 25/01/2015
Age : 75
Localisation : Marseille

MessageSujet: Re: Les plus beaux poèmes sur les animaux.   Mar 28 Mar - 12:01


Charles Le GOFFIC (1863-1932)

LE ROSSIGNOL

Toi qui vas, par la grise Armor,
Maudissant l'amour et ses fièvres,
Les violettes de la mort
Fleuriront bientôt sur tes lèvres.

Encore une heure, encore un pas,
Et ce sera la bonne halte :
Au fond du soir n'entends-tu pas
Ce chant qui naît, tremble et s'exalte ?

Si pur avec son timbre ancien,
Doux comme un lied, lent comme un thrène,
Le chant du noir musicien
Tantôt plane et tantôt se traîne...

Précurseur des derniers apprêts,
Rossignol des nuits sans aurore,
Qu'on sera bien sous les cyprès
Où tour à tour monte et s'éplore

Ton chant d'extase et de regrets !
__________________

Charles DOVALLE (1807-1829)

BERGERONNETTE

Pauvre petit oiseau des champs,
Inconstante bergeronnette.
Qui voltiges, vive et coquette,
Et qui siffles tes jolis chants ;

Bergeronnette si gentille,
Qui tournes autour du troupeau.
Par les prés sautille, sautille,
Et mire-toi dans le ruisseau !

Vas, dans tes gracieux caprices,
Becqueter la pointe des fleurs,
Ou poursuivre, au pied des génisses,
Les mouches aux vives couleurs.

Reprends tes jeux, bergeronnette,
Bergeronnette au vol léger ;
Nargue l'épervier qui te guette !
Je suis là pour te protéger ;

Si haut qu'il soit, je puis l'abattre...
Petit oiseau, chante !... et demain,
Quand je marcherai, viens t'ébattre,
Près de moi, le long du chemin.

C'est ton doux chant qui me console,
Je n'ai point d'autre ami que toi !
Bergeronnette, vole, vole,
Bergeronnette, devant moi !...
__________________




_________________
La poésie se nourrit aux source de la prose et s'embellit au concerto des mots. (André Laugier)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://echos-poetiques.e-monsite.com/
André Laugier

avatar

Messages : 4295
Date d'inscription : 25/01/2015
Age : 75
Localisation : Marseille

MessageSujet: Re: Les plus beaux poèmes sur les animaux.   Mer 29 Mar - 11:45


Joseph AUTRAN (1813-1877)

PETIT OISEAU

Esprit de l'air, je te salue !
Je te salue, oiseau lointain,
Qui montes, comme une âme élue
Dans la lumière du matin.

Fuyant la plaine où ton nid reste,
Où l'homme aussi demeure, hélas !
Tu remplis tout le bleu céleste
De ta voix aux brillants éclats.

En plein azur ton vol s'élance,
Tu vas chantant toujours plus fort ;
Puis, tout à coup, tu fais silence,
Et tu retombes comme mort.

Ainsi, dans sa brûlante fièvre
Quand le poète aux deux gravit,
L'hymne souvent meurt sur sa lèvre,
Et l'homme seul enfin survit.

Petit oiseau qui tiens de l'ange,
Messager de l'air, frais et doux,
Ton nom, qui veut dire louange
Te sied et me charme entre tous.

D'une joyeuse et forte race
Tu fus le symbole autrefois :
A la gaîté joignant l'audace,
Tu devais plaire à nos Gaulois.

Je te salue, esprit sonore,
Virtuose inspiré des cieux,
Qui dans l'ivresse de l'aurore
Répands ton cœur mélodieux !

De cette flamme qui t'anime
Quel art divin sut t'embraser ?
De qui tiens-tu ce chant sublime
Que tu redis sans t'épuiser ?

Rien n'amortit ce zèle étrange,
Rien ne fatigue cet essor :
Dans son ciel de pourpre et d'orange,
Le soir te voit flotter encore.

Autour de toi l'azur s'efface,
La lumière même où tu cours :
L'œil enfin te perd dans l'espace,
Mais l'oreille te suit toujours.

De même s'éclipse une étoile
Dans la clarté du jour naissant :
Sous le bleu rideau qui la voile,
On ne la voit plus, on la sent.

Ainsi de toi, lyre éthérée !
Souvent, à l'aube comme au soir,
Dans les hauteurs de l'empyrée
L'homme t'écoute sans te voir.

Que de fois, couché dans les gerbes,
Quand l'œuvre, à midi, s'interrompt,
J'entendis tes notes superbes
Ruisseler du ciel sur mon front.

Je reprenais force et courage,
A ce chant venu de si haut :
— Debout ! Me disais-je, à l'ouvrage,
Faible cœur, ne fais pas défaut !

Qui donc es-tu, chose légère ?
J'admire en toi, divin chanteur,
Moins un oiseau qu'une prière
De la nature à son auteur.

Gomme une jeune et blonde reine
Qui chante au créneau de sa tour,
Du haut de l'air ta voix égraine
L'immortelle chanson d'amour.

Et moi, de là-bas, je recueille
Ces purs accents de ton gosier,
Comme on récolte, feuille à feuille,
La fleur qui tombe d'un rosier.

Frisson du vent sous une treille,
Bruit du ruisseau dans le gazon,
Rien pour le cœur ni pour l'oreille,
Rien n'a l'attrait de ta chanson.

Le clairon sonne la victoire,
Le luth s'inspire de l'amour :
Toi, frêle oiseau, tu chantes gloire
Au Dieu très-haut, père du jour !

Le Te Deum, l'épithalame,
Le son des coupes d'un festin,
Portent moins d'allégresse à l'âme
Que tes cadences du matin.

Poète aux voix aériennes.
Enseigne-nous ton art vainqueur :
Toutes chansons auprès des tiennes
Traînent et meurent de langueur.

Poursuis, poursuis ta stance folle ;
Recommence-la mille fois.
L'homme n'a pas une parole
Qui vaille le son de ta voix.

De la vie épuisant les charmes.
A la joie il s'efforce en vain :
Un goût amer, le goût des larmes,
Corrompt toujours son meilleur vin.

Même à côté d'une maîtresse,
S'il veut chanter l'amour en fleur,
L'ennui se mêle à son ivresse,
Le chant s'éteint sous la douleur.

Il vit de misère et de hontes,
Il rampe au niveau de son sol ;
Toi tu t'élances, toi tu montes,
Toi tu t'enivres de ton vol !

Toujours plus haut dans l'étendue,
Tu resplendis au ciel vermeil,
Comme une étincelle perdue
Qui se détache du soleil !

Va donc ; laisse-nous la tristesse,
Et garde à jamais ta gaîté,
Et sois l'éclatante allégresse
De chaque matin de l'été !





_________________
La poésie se nourrit aux source de la prose et s'embellit au concerto des mots. (André Laugier)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://echos-poetiques.e-monsite.com/
Flamme
Admin
avatar

Messages : 3791
Date d'inscription : 04/01/2011
Age : 69
Localisation : Près Bordeaux

MessageSujet: Re: Les plus beaux poèmes sur les animaux.   Jeu 30 Mar - 11:14

Un poème fluide dans ses vers, joli et agréable à lire...mais trop long pour moi ! On n'a pas le temps de savourer chaque quatrain que déjà on passe au suivant ! Un excellent poète, il faut bien l'avouer !
bis

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
André Laugier

avatar

Messages : 4295
Date d'inscription : 25/01/2015
Age : 75
Localisation : Marseille

MessageSujet: Re: Les plus beaux poèmes sur les animaux.   Sam 1 Avr - 21:56

Flamme a écrit:
Un poème fluide dans ses vers, joli et agréable à lire...mais trop long pour moi ! On n'a pas le temps de savourer chaque quatrain que déjà on passe au suivant ! Un excellent poète, il faut bien l'avouer !
bis


Bonsoir FLAMME,

Aux XVIIIe et XIXe siècles la plupart des poètes écrivaient des textes assez longs. La tendance s'est ensuite inversée et, aujourd'hui, il est rare de trouver des poèmes dépassant les cinq ou six quatrains. Moi aussi, je n'aime pas trop ces vers interminables. Cependant, je dois avouer que les quatrains de Joseph AUTRAN sont savoureux à la lecture, sans doute parce qu'ils sont en octosyllabes, et que l'auteur a une description sobre mais très imagée, tout en restant musicale.

DE GROS bibi2 bibi2 bibi2 DE NOUS TROIS À VOUS DEUX.

Passez un excellent dimanche.

andre





_________________
La poésie se nourrit aux source de la prose et s'embellit au concerto des mots. (André Laugier)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://echos-poetiques.e-monsite.com/
André Laugier

avatar

Messages : 4295
Date d'inscription : 25/01/2015
Age : 75
Localisation : Marseille

MessageSujet: Re: Les plus beaux poèmes sur les animaux.   Sam 1 Avr - 21:58

André LEMOYNE (1822-1907)

AMOURS D'OISEAUX

I.

Deux ramiers voyageurs, emperlés de rosée,
Ont abattu leur vol au bord de ma croisée
Ouverte à l'orient... Je les ai reconnus,
Car chez moi, l'an passé, tous deux étaient venus.

Ces deux beaux pèlerins m'arrivent de Bohême,
À l'époque où fleurit le petit maïanthème,
Et dans les bras noueux de mon grand châtaignier
Bercent leur nid d'amour comme au printemps dernier.

Dans leur farouche instinct de liberté sauvage,
Trop fiers pour jamais vivre en honteux esclavage,
Ils reviennent pourtant sous mon toit familier,
La queue en éventail et gonflant leur collier.

S'ils ont pris le chemin de ma haute fenêtre,
C'est qu'un coup d'œil d'oiseau suffit pour me connaître,
C'est qu'ils sont là chez eux, que tout leur est permis ;
C'est qu'ils n'ont trouvé là que des regards amis.

L'amoureux au col blanc profondément salue
L'heureuse bien-aimée, avec grâce évolue
Et, roucoulant près d'elle, en fait dix fois le tour,
Comme la croyant sourde à ses phrases d'amour.

Riche de souvenirs, le cœur chaud d'espérances,
Multipliant très bas ses graves révérences,
S'il la voit, comme en rêve, ouvrant des yeux troublés,
Dans un rapide éclair tous ses vœux sont comblés.

II.

Ne s'inquiétant pas de moi, qui les regarde,
Ils m'ont dit sans parler : « Ami, que Dieu te garde,
Après ton âge mûr, de vivre trop longtemps.
Nous restons dans nos bois au plus quinze ou vingt ans ;

« Quand nous cessons d'aimer, à quoi bon nous survivre ?
N'attends pas la saison des vents froids et du givre
Pour t'en aller dormir sous les hauts gazons verts,
Car plus tard, sans amour, tristes sont les hivers.



_________________
La poésie se nourrit aux source de la prose et s'embellit au concerto des mots. (André Laugier)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://echos-poetiques.e-monsite.com/
André Laugier

avatar

Messages : 4295
Date d'inscription : 25/01/2015
Age : 75
Localisation : Marseille

MessageSujet: Re: Les plus beaux poèmes sur les animaux.   Lun 3 Avr - 19:54



Jean DE LA FONTAINE

L'HIRONDELLE ET LES PETITS OISEAUX

Une Hirondelle en ses voyages
Avait beaucoup appris.
Quiconque a beaucoup vu
Peut avoir beaucoup retenu.
Celle-ci prévoyait jusqu'aux moindres orages,
Et devant qu'ils fussent éclos,
Les annonçait aux Matelots.
Il arriva qu'au temps que le chanvre se sème,
Elle vit un manant en couvrir maints sillons.
"Ceci ne me plaît pas, dit-elle aux Oisillons :
Je vous plains ; car pour moi, dans ce péril extrême,
Je saurai m'éloigner, ou vivre en quelque coin.
Voyez-vous cette main qui par les airs chemine ?
Un jour viendra, qui n'est pas loin,
Que ce qu'elle répand sera votre ruine.
De là naîtront engins à vous envelopper,
Et lacets pour vous attraper,
Enfin mainte et mainte machine
Qui causera dans la saison
Votre mort ou votre prison :
Gare la cage ou le chaudron !
C'est pourquoi, leur dit l'Hirondelle,
Mangez ce grain; et croyez-moi. "
Les Oiseaux se moquèrent d'elle :
Ils trouvaient aux champs trop de quoi.
Quand la chènevière fut verte,
L'Hirondelle leur dit : "Arrachez brin à brin
Ce qu'a produit ce maudit grain,
Ou soyez sûrs de votre perte.
- Prophète de malheur, babillarde, dit-on,
Le bel emploi que tu nous donnes !
Il nous faudrait mille personnes
Pour éplucher tout ce canton. "
La chanvre étant tout à fait crue,
L'Hirondelle ajouta : "Ceci ne va pas bien ;
Mauvaise graine est tôt venue.
Mais puisque jusqu'ici l'on ne m'a crue en rien,
Dès que vous verrez que la terre
Sera couverte, et qu'à leurs blés
Les gens n'étant plus occupés
Feront aux oisillons la guerre ;
Quand reginglettes et réseaux
Attraperont petits Oiseaux,
Ne volez plus de place en place,
Demeurez au logis, ou changez de climat :
Imitez le Canard, la Grue, et la Bécasse.
Mais vous n'êtes pas en état
De passer, comme nous, les déserts et les ondes,
Ni d'aller chercher d'autres mondes ;
C'est pourquoi vous n'avez qu'un parti qui soit sûr :
C'est de vous renfermer aux trous de quelque mur. "
Les Oisillons, las de l'entendre,
Se mirent à jaser aussi confusément
Que faisaient les Troyens quand la pauvre Cassandre
Ouvrait la bouche seulement.
Il en prit aux uns comme aux autres :
Maint oisillon se vit esclave retenu.
Nous n'écoutons d'instincts que ceux qui sont les nôtres,
Et ne croyons le mal que quand il est venu



_________________
La poésie se nourrit aux source de la prose et s'embellit au concerto des mots. (André Laugier)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://echos-poetiques.e-monsite.com/
André Laugier

avatar

Messages : 4295
Date d'inscription : 25/01/2015
Age : 75
Localisation : Marseille

MessageSujet: Re: Les plus beaux poèmes sur les animaux.   Mar 4 Avr - 21:41


LAMARTINE était connu pour son aversion envers la consommation de viande. Dans "La chute d'un ange" (Septième vision. Le prophète), il aborde le sujet avec force et talent. Le poète fait ensuite le lien entre la violence des abattoirs et celle des champs de bataille, où les peuples sont anéantis en se mettant sous la férule de tyrans sanguinaires :



"Or ces hommes, enfants ! pour apaiser leur faim,

N'ont pas assez des fruits que Dieu mit sous leur main;

Leur foule insatiable en un soleil dévore

Plus qu'en mille soleils les bois n'en font éclore.

En vain comme une mer l'horizon écumant

Roule à perte de vue en ondes de froment :

Par un crime envers Dieu, dont frémit la nature,

Ils demandent au sang une autre nourriture;

Dans leur cité fangeuse il coule par ruisseaux !

Les cadavres y sont étalés en monceaux.

Ils traînent par les pieds, des fleurs de la prairie,

L'innocente brebis que leur main a nourrie,

Et, sous l'œil de l'agneau l'égorgeant sans remord,

Ils savourent leurs chairs et vivent de la mort !

Aussi le sang tout chaud dont ruisselle leur bouche

A fait leur sens brutal et leur regard farouche.

De leurs cœurs que ces chairs corrompent à moitié

Ils ont comme une faute effacé la pitié,

Et leur œil qu'au forfait le forfait habitue

Aime le sang qui coule et l'innocent que l'on tue.

Car du sang de l'agneau qui suce l'herbe en fleur

À celui de l'enfant il n'est que la couleur :

Ils ont à le verser la même indifférence;

Ils offrent l'un aux sens et l'autre à la vengeance,

À la haine, à l'amour, à leurs dieux, à la peur.

Pour le verser plus tiède en se perçant le cœur

Ils aiguisent le fer ennemi de la vie,

Le fer qui fait couler le sang comme la pluie,

En haches, en massues, en lames, en poignard.

De l'horreur de tuer ils ont fait le grand art,

Le meurtre par milliers s'appelle une victoire :

C'est en lettres de sang que l'on écrit la gloire;"




_________________
La poésie se nourrit aux source de la prose et s'embellit au concerto des mots. (André Laugier)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://echos-poetiques.e-monsite.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les plus beaux poèmes sur les animaux.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les plus beaux poèmes sur les animaux.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 Sujets similaires
-
» [Orizet, Jean] Les Cent Plus Beaux Poèmes de la langue française
» Tromperie
» les mots les plus beaux poeme de jcl
» Dessin crayon de couleur
» Beaux livres sur les Animaux Fantastiques

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE COIN POÉTIQUE DE FRIPOU :: VOS POEMES ET VOS PROSES :: POÉSIE SUR LES ANIMAUX-
Sauter vers: