LE COIN POÉTIQUE DE FRIPOU



 
AccueilS'enregistrerMembresCalendrierRechercherGalerieConnexion
Derniers sujets
» L'HIVER EN FÊTE
Hier à 22:01 par André Laugier

» Le dessin du jour (humour en images)
Hier à 19:30 par André Laugier

» LES EXQUIS MOTS À LA RIME S'ARRIMENT
Hier à 19:27 par André Laugier

» L'hiver est là
Hier à 7:04 par Lucienne MARTEL

» Le chat de mon voisin
Jeu 14 Déc - 7:19 par Lucienne MARTEL

» Poèmes de Noël (compilation)
Mer 13 Déc - 12:08 par André Laugier

» Santons et crèches de Noël 2017
Mer 13 Déc - 8:45 par Flamme

» Souvenirs, souvenirs
Mer 13 Déc - 8:40 par Flamme

» De J.d'Ormesson !
Lun 11 Déc - 14:24 par André Laugier

Statistiques
Nous avons 43 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est Regis

Nos membres ont posté un total de 23649 messages dans 3618 sujets

Partagez | 
 

 Lamentations

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sansef Alafin

avatar

Messages : 776
Date d'inscription : 22/02/2015
Age : 75
Localisation : Cévennes

MessageSujet: Lamentations   Dim 16 Oct - 11:00

Lamentations



Je pleure les forêts, les ruisseaux de la terre,
Les immenses déserts qui s'étendent toujours,
Les vents désespérés au coeur plein de poussière,
Les rivages perdus cernés de vieilles tours.

Je pleure sur les jours sans joie, sans espérance,
Sur les vastes regrets d'un monde disparu,
Sur les étangs bercés de mornes souvenances
Sur le rocher stérile où se rompt la charrue.

Je pleure, Ô mon amie, sur la vie moribonde,
Sur la mort d'un futur qui n'a plus d'avenir,
Sur la fureur immense et la rage qui grondent
Dans un linceul de jours où la vie va finir.

Je pleure sur l'argent comme sur la misère,
Sur le grand criminel que l'on appelle humain,
Sur les jours révolus de notre pauvre terre
Qui enterre à jamais l'espoir d'un lendemain.

Pauvres hommes cherchant des bonheurs illusoires,
Des gaietés frelatés, des joies de rien du tout,
Ô pauvre humanité, fière de peu de gloire,
Où as-tu donc caché ton honneur ? Dans les sous ?

Le veau d'or ancestral, il est toujours vivace,
Il régne sur la vie comme un sombre tyran,
Ecartelant nous jours, nos rêves et nos ans
Sur un horrible pal qui étripe nos traces.

Je pleure sur tous ceux qui voudraient bien hurler,
Sur tous ceux qu'on empêche à tous prix de se plaindre,
Qu'on a décervelé sans amour à étreindre,
Ceux qui seraient bavards, mais qu'on a muselés.

Je pleure sur les morts de faim, les morts de guerre,
Sur la chair torturé, les enfants maltraités,
Sur les peuples maudits que l'on a déporté,
Et sur les tous les charniers qui endeuillent la terre.

Je pleure sur ces morts en d'horribles géhennes,
Sur les crimes parfaits d'un monde en agonie
Mais je pleure surtout sur la bêtise humaine
Qui massacre sans fin nos espoirs d'infini...


7 Mai 2008

_________________
Avec mes amitiés

Alain

http://versamoi.free.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://versamoi.free.fr
Flamme
Admin
avatar

Messages : 4001
Date d'inscription : 04/01/2011
Age : 70
Localisation : Près Bordeaux

MessageSujet: Re: Lamentations   Dim 16 Oct - 11:47

Cher Alain, un poème de 2008 que l'on pourrait penser que tu viens de l'écrire !!!
Je ne peux que ressentir tous les maux que tu viens de nous parler.
Tu pleures sur la nature qui ne fait que succomber sur les hommes voraces de terre, de production, qui au lieu de l'enrichir la détruit à coup de pesticides et de manque d'amour !
Tu pleures "Sur la mort d'un futur qui n'a plus d'avenir," si l'humain n'arrive pas à éliminer le profit qui extermine le monde et lui-même, on ne peut plus parler d'avenir !
Nos bonheurs sont des mirages et si l'on pense l'avoir trouvé, il disparait aussitôt en un vide de l'âme qui mène l'humain à toujours trouver mieux sans se contenter de ce qu'il a de plus proche...il ne voit plus la beauté des saisons, de notre belle nature qui essaie de revivre sous les coups de hache, sous la destruction massive des insectes, de tous ses habitants ! J'en suis écœurée...
Les guerres se poursuivent tuant les familles, les innocents, l'ordre d'obéir et se taire devant les tyrans, les dictateurs !
Où va notre terre, où vont nos enfants !!!
Encore un poème qui montre la misère de l'homme, de celui qui vit pour l'argent et qui détruit celui qui vit pour l'amour du beau, du bien du vrai !
Vraiment très contente, je dirais même heureuse que tu puisses nous déposer ton talent immense à partager avec nous, dans ce petit coin en grande amitié !
Passe un sunday bibi2

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sansef Alafin

avatar

Messages : 776
Date d'inscription : 22/02/2015
Age : 75
Localisation : Cévennes

MessageSujet: Re: Lamentations   Dim 16 Oct - 11:59

Oh Oui ! Hélas ! Ce genre de lamentations est plus que jamais d'actualité !
Merci à toi, toujours en symbiose avec la poésie...

_________________
Avec mes amitiés

Alain

http://versamoi.free.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://versamoi.free.fr
Lucienne MARTEL

avatar

Messages : 2332
Date d'inscription : 14/10/2015
Age : 63
Localisation : LIMOUX

MessageSujet: Re: Lamentations   Dim 16 Oct - 17:33

Et je pleure avec toi sur ce poème qui signe l'agonie de la terre à cause de ses êtres dits "humains". Comment pourrait-on faire pour revenir en arrière de quelques siècles où la vie pouvait être belle et pleine de mystères. Tes mots de désespoir vont crescendo avec une vérité distillée à chaque quatrain pour nous parler de nos gestes et méfaits.
j'aime beaucoup ce cri du cœur
Amitiés
Lucienne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sansef Alafin

avatar

Messages : 776
Date d'inscription : 22/02/2015
Age : 75
Localisation : Cévennes

MessageSujet: Re: Lamentations   Dim 16 Oct - 17:57

Lucienne MARTEL a écrit:
Et je pleure avec toi sur ce poème qui signe l'agonie de la terre à cause de ses êtres dits "humains". Comment pourrait-on faire pour revenir en arrière de quelques siècles où la vie pouvait être belle et pleine de mystères. Tes mots de désespoir vont crescendo avec une vérité distillée à chaque quatrain pour nous parler de nos gestes et méfaits.
j'aime beaucoup ce cri du cœur
Amitiés
Lucienne

Grand merci, Lucienne !

_________________
Avec mes amitiés

Alain

http://versamoi.free.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://versamoi.free.fr
fripou
Admin
avatar

Messages : 3300
Date d'inscription : 17/10/2010
Age : 53
Localisation : Gironde

MessageSujet: Re: Lamentations   Mar 18 Oct - 7:44

Si seulement se lamenter pouvait suffire à guérir tous les maux de l'humanité qui se détruit elle même. L'argent est une perversion pour qui la vie et la terre n'ont plus de prix. On ne pense plus qu'à court terme sans se soucier de l'héritage que nous laisserons aux générations futures que l'on prive déjà d'avenir... petitbis


Dernière édition par fripou le Mar 18 Oct - 8:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sansef Alafin

avatar

Messages : 776
Date d'inscription : 22/02/2015
Age : 75
Localisation : Cévennes

MessageSujet: Re: Lamentations   Mar 18 Oct - 8:01

fripou a écrit:
Si seulement se lamenter pouvait suffire à guérir tous les maux de l'humanité qui se détruit elle même. L'argent est une perversion pour qui la vie et la terre n'ont plus de prix. On ne pense plus qu'à court terme sans se soucier de l'héritage que nous laisserons aux générations futures que l'on prive déjà d'avenir... petitbis

Certes Fripou, c'est de l'auto destruction. Et ce qui me fait le plus de peine c'est que c'est de l'auto destruction jubilatoire !

_________________
Avec mes amitiés

Alain

http://versamoi.free.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://versamoi.free.fr
yvon d'ore

avatar

Messages : 415
Date d'inscription : 05/09/2015
Age : 75
Localisation : Isle( 87170)

MessageSujet: Re: Lamentations   Mar 18 Oct - 11:28

ALAIN tes lamentations rejoignent celle de ceux qui au temps de l'ancien testament se désespéraient déjà de l'inconséquence de leurs coreligionnaires et pourtant nous sommes toujours là n'ayant rien retiré ni de l'expérience du déluge ni de celle de Sodome et Gomorrhe. L'homme ne progresse que sur le plan technique mais ne semble pas évoluer au plan moral et il reproduit périodiquement les mêmes excès jusqu'à ce qu'une catastrophe( ou le responsable du système) vienne tout réinitialiser.
Lorsque c'est toi qui l'écrit même le pire est agréable à lire.
Très amicalement: Yvon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sansef Alafin

avatar

Messages : 776
Date d'inscription : 22/02/2015
Age : 75
Localisation : Cévennes

MessageSujet: Re: Lamentations   Mer 19 Oct - 5:52

yvon d'ore a écrit:
ALAIN tes lamentations rejoignent celle de ceux qui au temps de l'ancien testament se désespéraient déjà de l'inconséquence de leurs coreligionnaires et pourtant nous sommes toujours là n'ayant rien retiré ni de l'expérience du déluge ni de celle de Sodome et Gomorrhe. L'homme ne progresse que sur le plan technique mais ne semble pas évoluer au plan moral et il reproduit périodiquement les mêmes excès jusqu'à ce qu'une catastrophe( ou le responsable du système)  vienne tout réinitialiser.
Lorsque c'est toi qui l'écrit même le pire est agréable à lire.
Très amicalement: Yvon.

Le pire, mon ami, je me demande s'il n'est pas encore à venir !
Mais foin de la morosité, restons optimistes car tant qu'il y a de la vie il y a de l'espoir !
Merci !

_________________
Avec mes amitiés

Alain

http://versamoi.free.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://versamoi.free.fr
André Laugier

avatar

Messages : 4712
Date d'inscription : 25/01/2015
Age : 75
Localisation : Marseille

MessageSujet: Re: Lamentations   Mer 19 Oct - 12:57

Oui, Cher ALAIN, le concept de protection de la nature a sans doute émergé à la fin du 19ème siècle au moment où les pollutions industrielles préoccupaient déjà les hygiénistes, mais il a pris toute son ampleur autour des années 1960, avant que l’on ne parle d’écologie et d’environnement. Il s’agissait de protéger les espèces végétales et animales des atteintes portées par les activités humaines. Certains s’en sont offusqués en prétendant qu’il fallait d’abord protéger l’homme et que la nature était à son service… Quelle grossière erreur ! alors que nous devrions nous protéger PAR la Nature.

La Terre est notre bien le plus précieux. C'est en respectant la Vie de la Nature que l'Homme respecte sa propre Vie. Il serait temps, dans ce monde où le profit et l’individualisme prennent le pas sur le bon sens et l’équilibre, de redevenir ces sortes de "chamans" de l'Aube des Temps. Agir dans nos vies quotidiennes, avec de petits gestes est le premier pas pour la libération animale et la survie de notre Planète bleue et des Hommes.

MAGISTRAL, ce poème, tant par la sagesse et la réflexion qu’il engendre, que par la BEAUTE nostalgique d’un ressenti viscéral à fleur de peau dont tes vers sublimes  de raison et de jugement nous emmènent à prendre conscience sur les effets pervers et négatifs des erreurs de l’homme.

Oui, il y a de quoi se lamenter et d’observer un certain pessimisme pour l’avenir des futures générations. Par ailleurs, les catastrophes naturelles nous rappellent que la nature peut aussi être très meurtrière. Accélération des phénomènes climatiques au niveau mondial, entre ouragans, tornades, tremblements de terre, sécheresses ou inondations… il n’y a que l’embarras du choix.

C’est tout un changement de culture qui devrait s’opérer pour prendre en compte les risques dans cette course effrénée, au nom du "modernisme", de la "rentabilité" et du "profit". Je crains que nous ne puissions plus revenir en arrière, et que nous soyons contraints, chaque nouvelle année, de constater, incapables d’agir par manque de volonté politique, les dégâts.

J'ADORE TA PHILOSOPHIE, TA LUCIDITÉ ET TA SAGESSE, MON CHER ALAIN.

MERCI DE NOUS OFFRIR, outre ton incontestable talent, des poèmes d'une grande qualité culturelle et écologiste.

TOUTE MA CHALEUREUSE AMITIÉ

CARPE DIEM

app  app  app  app  app

andre

_________________
La poésie se nourrit aux source de la prose et s'embellit au concerto des mots. (André Laugier)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://echos-poetiques.e-monsite.com/
Sansef Alafin

avatar

Messages : 776
Date d'inscription : 22/02/2015
Age : 75
Localisation : Cévennes

MessageSujet: Re: Lamentations   Mer 19 Oct - 16:24

André que te dire après cette page de louanges ? Sinon que je te remercie infiniment tout en étant convaincu de ne pas être aussi méritant que ça !!

_________________
Avec mes amitiés

Alain

http://versamoi.free.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://versamoi.free.fr
André Laugier

avatar

Messages : 4712
Date d'inscription : 25/01/2015
Age : 75
Localisation : Marseille

MessageSujet: Re: Lamentations   Mer 19 Oct - 17:29

Sansef Alafin a écrit:
André que te dire après cette page de louanges ? Sinon que je te remercie infiniment tout en étant convaincu de ne pas être aussi méritant que ça !!


Tu es trop modeste, mon Cher ALAIN, mais l’humilité peut être considérée comme le trait de caractère d'une personne qui se voit de façon réaliste. C’est l’expérience, la culture, la simplicité et la bienveillance qui font tout, autrement dit, ce qui est acquis à force de travail, d'observation et de modestie.

Je t'apprécie pour ces qualités;

Je te souhaite une agréable soirée.

andre



_________________
La poésie se nourrit aux source de la prose et s'embellit au concerto des mots. (André Laugier)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://echos-poetiques.e-monsite.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Lamentations   

Revenir en haut Aller en bas
 
Lamentations
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Kei Toume - Les lamentations de l'agneau T4
» Les Lamentations de l'Agneau
» décor de nono7 ^_^ (Numéro 6) LE MUR DES LAMENTATIONS
» [Seinen] Quartier Lointain/ Les Lamentations de l'agneau
» mur des lamentations by PSI HADES

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE COIN POÉTIQUE DE FRIPOU :: VOS POEMES ET VOS PROSES-
Sauter vers: