LE COIN POÉTIQUE DE FRIPOU



 
AccueilS'enregistrerMembresCalendrierRechercherGalerieConnexion
Derniers sujets
» La grotte aux étoiles.
Aujourd'hui à 16:14 par Luthoriental

» Ces gens du coin ( Haikai)
Aujourd'hui à 16:06 par Luthoriental

»  Air d'amour
Aujourd'hui à 16:04 par Luthoriental

» Parallélisme
Aujourd'hui à 11:47 par André Laugier

» La poésie Gourmande
Hier à 19:19 par André Laugier

» LES EXQUIS MOTS (citations, humour, proverbes insolites)
Hier à 12:47 par André Laugier

» Le dessin du jour (humour en images)
Mer 26 Juil - 21:15 par André Laugier

» MES CITATIONS & APHORISMES
Mer 26 Juil - 12:32 par André Laugier

» Les plus beaux poèmes sur les animaux.
Mar 25 Juil - 21:04 par Flamme

Statistiques
Nous avons 43 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est Regis

Nos membres ont posté un total de 22837 messages dans 3538 sujets

Partagez | 
 

 Poète, qui es-tu ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
André Laugier

avatar

Messages : 4227
Date d'inscription : 25/01/2015
Age : 75
Localisation : Marseille

MessageSujet: Poète, qui es-tu ?   Jeu 30 Juin - 12:50




POÈTE QUI ES-TU ?

Poète qui es-tu ? As-tu franchi les âges
Pour dispenser l’amour religieusement ;
Messager, serviteur qui, indéfiniment,
Poursuis l’étrange quête en d’heureux héritages ?

Poète es-tu voyant, sage parmi les sages,
Livrant tes visions, tes rêves, l’agrément,
Dont ta Lyre, en douceur, murmure au sentiment ?
Qui, mieux que toi, pourrait mêler les témoignages ?

L’insénescence* dont se nourrissent tes vers
Et ta lucidité n’ont réel univers,
Qu’un bienfaisant amour, harmonie en partage.

Ta prose est poésie dont les mots sont captifs,
Libres de s’assembler car ton cœur n’est otage
Que d’un serein regard : charmes méditatifs.


* Qualité de ce qui ne vieillit pas : L'insénescence des facultés intellectuelles.

ANDRÉ




_________________
La poésie se nourrit aux source de la prose et s'embellit au concerto des mots. (André Laugier)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://echos-poetiques.e-monsite.com/
Flamme
Admin
avatar

Messages : 3755
Date d'inscription : 04/01/2011
Age : 69
Localisation : Près Bordeaux

MessageSujet: Re: Poète, qui es-tu ?   Lun 4 Juil - 8:35

Oui en effet André, on peut se demander comment et pourquoi on est poète ? On ne le devient pas, on découvre que l'on a la fibre ou pas !
Une sorte de sensibilité a voir derrière le regard, de deviner le beau caché, de découvrir sur un brin d'herbe les qualités que le simple humain ne verra pas !
On peut en parler comme on le ressent, cette sensibilité touche les âmes, elles-mêmes sensibles, à ce monde invisible qui fait vibrer l'esprit , le coeur, par les émotions qu'il procure !
Je pense que lorsqu'un écrit ne touche pas ces cordes sensibles, je ne peux, pour moi, le considérer comme poème. Mais cela ne touche que certains qui ont les mêmes sensations que les miennes car je remarque que d'autres lecteurs vont aimer et dire qu'ils trouvent beaux des écrits insignifiants et incompréhensibles!!! On peut aussi penser qu'ils sont hypocrites et veulent se faire bien voir, c'est ce que je pense bien souvent ...
Comment un juge pour des concours va pouvoir mettre des notes sur un poème valable si d'autres juges ont des préférences autres ?
Il y a quand même unanimité sur des auteurs comme Hugo, Lamartine, Musset, Baudelaire et bien d'autres ! Donc, si la majorité aime ces poètes comment peut-on apprécier ceux qui remplissent une page avec 3 mots en son centre ???? ou des poèmes sans article, ni pronom qu'il faut remettre en bon français ! vu dans des recueils de poésies en librairie ?
Peut-on juger un poème ?
Voila bien des questions que je me pose. reflex
bisounours bis

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
André Laugier

avatar

Messages : 4227
Date d'inscription : 25/01/2015
Age : 75
Localisation : Marseille

MessageSujet: Re: Poète, qui es-tu ?   Lun 4 Juil - 19:55

Flamme a écrit:
Oui en effet André, on peut se demander comment et pourquoi on est poète ? On ne le devient pas, on découvre que l'on a la fibre ou pas !
Une sorte de sensibilité a voir derrière le regard, de deviner le beau caché, de découvrir sur un brin d'herbe les qualités que le simple humain ne verra pas !
On peut en parler comme on le ressent, cette sensibilité touche les âmes, elles-mêmes sensibles, à ce monde invisible qui fait vibrer l'esprit , le coeur, par les émotions qu'il procure !
Je pense que lorsqu'un écrit ne touche pas ces cordes sensibles, je ne peux, pour moi, le considérer comme poème. Mais cela ne touche que certains qui ont les mêmes sensations que les miennes car je remarque que d'autres lecteurs vont aimer et dire qu'ils trouvent beaux des écrits insignifiants et incompréhensibles!!! On peut aussi penser qu'ils sont hypocrites et veulent se faire bien voir, c'est ce que je pense bien souvent ...
Comment un juge pour des concours va pouvoir mettre des notes sur un poème valable si d'autres juges ont des préférences autres ?
Il y a quand même unanimité sur des auteurs comme Hugo, Lamartine, Musset, Baudelaire et bien d'autres ! Donc, si la majorité aime ces poètes comment peut-on apprécier ceux qui remplissent une page avec 3 mots en son centre ???? ou des poèmes sans article, ni pronom qu'il faut remettre en bon français ! vu dans des recueils de poésies en librairie ?
Peut-on juger un poème ?
Voila bien des questions que je me pose.  reflex
bisounours  bis


merci2 pour cette belle et pertinente réflexion qui vient étayer judicieusement mon poème, Chère FLAMME.

Très pointilleux quand il s'agit de la poésie classique, de l'orthographe et de la ponctuation, je ne peux qu'adhérer à tous tes points de vue. Justement, parce que le langage poétique se distingue du langage utilitaire de la prose et du langage de tous les jours. Notre but est d'assembler ces mots d'une façon qui n'est pas ordinaire ou attendue. Nous devons leur rendre leur sens d'origine, étymologique.

Ce que nous avons de plus précieux, ce sont nos pensées et nos sentiments. Nous devons, par conséquent, et puisque nous ne pouvons les exprimer autrement que par les mots, essayer de ne pas dévoiler que la surface des choses, mais descendre vers les profondeurs de l'être humain pour que nos messages poétiques deviennent "incantatoires".

"Car le mot, qu'on le sache, est un être vivant.

Victor HUGO (Les Contemplations)"


Je te sais gré de ton grand professionnalisme et de ta lucidité de raisonnement, Chère FLAMME.

DE GROS bibi2 bibi2 bibi2 DE NOUS TROIS.

Douce soirée.

andre



_________________
La poésie se nourrit aux source de la prose et s'embellit au concerto des mots. (André Laugier)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://echos-poetiques.e-monsite.com/
fripou
Admin
avatar

Messages : 3290
Date d'inscription : 17/10/2010
Age : 53
Localisation : Gironde

MessageSujet: Re: Poète, qui es-tu ?   Mar 5 Juil - 8:07

Même si la forme change, le coeur des poètes lui ne cesse jamais de battre. Car sans doute seul le poète dispose des atouts pour savourer la vie, pour faire rêver le monde, pour dénoncer ou raconter les émotions... bisounours
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Poète, qui es-tu ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Poète, qui es-tu ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Connelly, Michael] Jack McEvoy - Tome 1: Le poète
» Quand Un Poète Meurt
» Lettre à un ami poète
» Un poète au coeur simple
» Etre un poète vivant !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE COIN POÉTIQUE DE FRIPOU :: VOS POEMES ET VOS PROSES-
Sauter vers: