LE COIN POÉTIQUE DE FRIPOU



 
AccueilS'enregistrerMembresCalendrierRechercherGalerieConnexion
Derniers sujets
» Pastel florentin (Tanka)
Hier à 22:57 par Luthoriental

» Le Havane (Blague poétique)
Hier à 19:41 par André Laugier

» REBELLE
Hier à 19:23 par André Laugier

» Le Secret / Bout-rimé
Hier à 15:45 par Erdrek Nathan-Taner

» Le Lied du Rhin ( Tankas )
Hier à 12:01 par Luthoriental

» TEMPUS FUGIT
Hier à 9:27 par Erdrek Nathan-Taner

» Rivage poétique
Jeu 20 Sep - 22:15 par Erdrek Nathan-Taner

» Sonnet amphigourique
Jeu 20 Sep - 12:17 par André Laugier

» LES EXQUIS MOTS À LA RIME S'ARRIMENT
Mer 19 Sep - 19:56 par André Laugier

Statistiques
Nous avons 46 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est Pierre Lamy

Nos membres ont posté un total de 25945 messages dans 3880 sujets

Partagez | 
 

 LA GÉMINATION (Prosodie)

Aller en bas 
AuteurMessage
André Laugier

avatar

Messages : 5934
Date d'inscription : 25/01/2015
Age : 76
Localisation : Marseille

MessageSujet: LA GÉMINATION (Prosodie)   Mar 21 Juin - 18:24



PETIT LEXIQUE POÉTIQUE

GÉMINATION

"La gémination" : Ce terme poétique possède plusieurs sens.

Il peut signifier : - redoublement de consonne ;

- redoublement hypocoristique* ou humoristique de la première syllabe d'un mot, ou, parfois, de consonnes et de voyelles non géminées dans l'orthographe usuelle.

- répétition à peu de distance d'un mot ou d'un syntagme portant un accent particulier.

Quelques exemples :

répétition d'un mots :


" Waterloo ! Warterloo ! Waterloo ! morne plaine !".

Victor Hugo : "Les Châtiments", XII "L'Expiation".

_____________________

En cette nuit
en cet instant de cette nuit,
je crois que même si les dieux incendiaient
le monde,
il en resterait toujours une braise
pour refleurir en rose
dans l'inconnu.

Ce n'est pas moi qui l'ai pensé ni qui l'ai dit,
Mais cette nuit d'hiver,
Mais un instant, passé déjà, de cette nuit d'hiver.

Philippe Jaccottet : "Cahier de verdure", "Fragments soulevés par le vent".


______________________

La gémination concerne encore une suite de synonymes, comme dans cet autre exemple extrait des "Élégies" "La paix des champs, 1787, d'André Chénier :


Dans sa volupté sage et pensive et muette

En linguistique on appelle gémination le redoublement d'une "syllabe" ou d'un "phonème" dans les mots de formation populaires, les onomatopées, etc. à des fins ludiques ou humoristiques. Tel est le cas, par exemple dans ce rébus typographique :


Quand je gardais les bre-bre
Tout en mangeant mon pain-pain
Je les faisais sau-sau-sau
En récitant mon pa-pa-pa.

"Traité de seconde rhétorique de Fabri" (XVe siècle), cité par Guiraud : "Les jeux de mots".
________________________

*hypocoristique : qui exprime une intention affectueuse, comme, par exemple : frérot, ma biche, mon poulet"





_________________
La poésie se nourrit aux source de la prose et s'embellit au concerto des mots. (André Laugier)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://echos-poetiques.e-monsite.com/
Pierre Lamy

avatar

Messages : 51
Date d'inscription : 12/08/2018
Age : 77
Localisation : Bretagne

MessageSujet: Re: LA GÉMINATION (Prosodie)   Mar 14 Aoû - 9:27

Le "Hareng saur" de Charles Cros en est un autre exemple

Il était un grand mur blanc - nu, nu, nu,
Contre le mur une échelle - haute, haute, haute,
Et, par terre, un hareng saur - sec, sec, sec.

Il vient, tenant dans ses mains - sales, sales, sales,
Un marteau lourd, un grand clou - pointu, pointu, pointu,
Un peloton de ficelle - gros, gros, gros.

Alors il monte à l'échelle - haute, haute, haute,
Et plante le clou pointu - toc, toc, toc,
Tout en haut du grand mur blanc - nu, nu, nu.

Il laisse aller le marteau - qui tombe, qui tombe, qui tombe,
Attache au clou la ficelle - longue, longue, longue,
Et, au bout, le hareng saur - sec, sec, sec.

Il redescend de l'échelle - haute, haute, haute,
L'emporte avec le marteau - lourd, lourd, lourd,
Et puis, il s'en va ailleurs - loin, loin, loin.

Et, depuis, le hareng saur - sec, sec, sec,
Au bout de cette ficelle - longue, longue, longue,
Très lentement se balance - toujours, toujours, toujours.

J'ai composé cette histoire - simple, simple, simple,
Pour mettre en fureur les gens - graves, graves, graves,
Et amuser les enfants - petits, petits, petits.

cligno
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.humouretpoesie.fr/
Flamme
Admin
avatar

Messages : 4488
Date d'inscription : 04/01/2011
Age : 71
Localisation : Près Bordeaux

MessageSujet: Re: LA GÉMINATION (Prosodie)   Mer 15 Aoû - 11:17

Oui Pierre, un bel exemple qui fait penser à Prévert, pour le tempo de ses poèmes destinés aux jeunes !
C'est frais, joyeux et très sympa.
Merci de l'avoir déposé.
bab

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
André Laugier

avatar

Messages : 5934
Date d'inscription : 25/01/2015
Age : 76
Localisation : Marseille

MessageSujet: Re: LA GÉMINATION (Prosodie)   Mer 15 Aoû - 12:26



Bonjour PIERRE,

UN GRAND MERCI d'avoir étayé cet article sur la "gémination" avec ce poème de Charles CROS qui illustre et complète parfaitement le sujet.

Je te sais gré de l'intérêt que portes sur ce petit dictionnaire de poétique qui peut nous apporter des compléments d'information bien utiles sur un grand nombre de procédés et règles de prosodie.


TOUTE MA CHALEUREUSE AMITIÉ ET CONSIDÉRATION;

CARPE DIEM

andre


_________________
La poésie se nourrit aux source de la prose et s'embellit au concerto des mots. (André Laugier)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://echos-poetiques.e-monsite.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: LA GÉMINATION (Prosodie)   

Revenir en haut Aller en bas
 
LA GÉMINATION (Prosodie)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» LA GÉMINATION (Prosodie)
» la prosodie
» Règles de prosodie
» Le contre-rejet (Prosodie)
» La césure (Prosodie)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE COIN POÉTIQUE DE FRIPOU :: Espace Prosodie-
Sauter vers: