LE COIN POÉTIQUE DE FRIPOU



 
AccueilS'enregistrerMembresCalendrierRechercherGalerieConnexion
Derniers sujets
Statistiques
Nous avons 43 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est Regis

Nos membres ont posté un total de 22998 messages dans 3559 sujets

Partagez | 
 

 VERS RHOPALIQUES (Prosodie)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
André Laugier

avatar

Messages : 4325
Date d'inscription : 25/01/2015
Age : 75
Localisation : Marseille

MessageSujet: VERS RHOPALIQUES (Prosodie)   Sam 9 Avr - 12:27



PETIT LEXIQUE POÉTIQUE

LES VERS RHOPALIQUES

Du Grec "ropalon" qui signifie "massue". Cette forme de vers est très ancienne puisqu'elle existait déjà en grec et en latin. Le jeu consiste à écrire une suite de mots dont chacun comprend une syllabe de plus que le mot précédent.

Sur ce modèle, le terme s'applique à des vers français construits de manière croissante, ou décroissante. À cela s'ajoute, bien entendu, la rime caractéristique de la versification française, ce qui complique l'exercice tout en le rendant à la fois ludique et délicat. Ces vers sont dits "en massue" étant donné que le travail faisant image s'épaissit ou s'amincit d'une extrémité à l'autre.

On les appelle encore vers pyramidaux à cause de la forme particulière du poème quand les vers ne sont que croissants ; ou encore vers boule de neige parce qu'on ajoute syllabe après syllabe, comme poignée à poignée.

De nombreux poètes, et non des moindres, ce sont laissés tenter par l'exercice car les vers rhopaliques constituent une curiosité technique pour tous les versificateurs aimant la fantaisie d'écriture, et, parfois, la satire comme ceux du "Parnassiculet" qui raillèrent l'attirance des Parnassiens pour l'Antiquité.

Je donne, ci-dessous deux exemples :


Tous
Jaloux
Sont les fous
Que je blâme :
Fi d'une flamme
Qui nous ronge l'âme !
Fais, mon cher, comme moi
Pour braver la loi
D'une amante
Changeante
Chante,
Bois.

Charles-François PANARD (XVIIIe siècle.)
_____________________

Pan-Tho Mètre
Écrit sur les sables de Gizeh, au pied de
la grande pyramide.

Ô
Tho !
Ô Cybèle
Féconde et belle !
Ô Terre, élément
Du divin mouvement !
Ô Globe, à l'ardente course
Circumvolant, sous la grande Ourse !
Ô sol, qui vit le Mammouth géant
Naître avant l'homme et rentrer au néant !
Rase le Chéops, du sommet à la base,
Ô Sol, ô Globe, ô Temps, ô Cybèle, ô Tho ! -Rase -
Ou sinon les rayons - Tho ! - des grands soleils futurs
Dissoudrons en vapeurs, - ô Tho ! - ses granits gris et durs.

Jean du BOY, in "Le parnassiculet contemporain". (1872)

Certains poèmes des calligrammes sont apparentés aux vers rhopaliques. Pour conclure, il est n'est pas inutile de signaler que cette tradition ancienne, comme je l'ai souligné au début de cet article, remonte, en fait, à THÉOCRITE et aux poètes alexandrins. Elle s'est ensuite poursuivie aux premières heures du christianisme pour ressurgir avec les humanistes de la Renaissance. On peut dire que ces vers figurés, d'abord d'inspiration mystique, ont fini, de nos jours, par correspondre plus à un amusement intellectuel qu'à de la poésie..

_________________
La poésie se nourrit aux source de la prose et s'embellit au concerto des mots. (André Laugier)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://echos-poetiques.e-monsite.com/
Flamme
Admin
avatar

Messages : 3808
Date d'inscription : 04/01/2011
Age : 70
Localisation : Près Bordeaux

MessageSujet: Re: VERS RHOPALIQUES (Prosodie)   Sam 9 Avr - 17:33

Comme tu dis, juste un amusement car pas trop poétique cette façon d'écrire ! C'est toujours bien de la connaitre et de savoir que les poètes du 18ème et 19ème se sont amusés à en faire !
bisounours bis

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
André Laugier

avatar

Messages : 4325
Date d'inscription : 25/01/2015
Age : 75
Localisation : Marseille

MessageSujet: Re: VERS RHOPALIQUES (Prosodie)   Sam 9 Avr - 19:22

Flamme a écrit:
Comme tu dis, juste un amusement car pas trop poétique cette façon d'écrire ! C'est toujours bien de la connaitre et de savoir que les poètes du 18ème et 19ème se sont amusés à en faire !
bisounours bis

Bonsoir FLAMME,

C'est une curiosité technique réservée aux inconditionnels de la fantaisie. L'exercice est néanmoins assez difficile car il faut respecter la caractéristique de la rime tout en s'occupant du nombre de syllabes. Cela s'apparente un peu aux vers calligrammes, dont certains poètes ont réalisé de véritables œuvres d'art, dans ce domaine, extrêmement difficile de composition.

Quelques exemples, ci-dessous :






bibi2 bibi2 bibi2


_________________
La poésie se nourrit aux source de la prose et s'embellit au concerto des mots. (André Laugier)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://echos-poetiques.e-monsite.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: VERS RHOPALIQUES (Prosodie)   

Revenir en haut Aller en bas
 
VERS RHOPALIQUES (Prosodie)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» VERS RHOPALIQUES (Prosodie)
» Le vers dissylabe (Prosodie)
» Le vers trisyllabique (Prosodie)
» Règles de prosodie
» Le "E" caduc (Prosodie)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE COIN POÉTIQUE DE FRIPOU :: Espace Prosodie-
Sauter vers: