LE COIN POÉTIQUE DE FRIPOU



 
AccueilS'enregistrerMembresCalendrierRechercherGalerieConnexion
Derniers sujets
Statistiques
Nous avons 43 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est Regis

Nos membres ont posté un total de 22826 messages dans 3535 sujets

Partagez | 
 

 LA RIME SÉNÉE (Prosodie)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
André Laugier

avatar

Messages : 4220
Date d'inscription : 25/01/2015
Age : 75
Localisation : Marseille

MessageSujet: LA RIME SÉNÉE (Prosodie)   Sam 9 Avr - 12:04



PETIT LEXIQUE POÉTIQUE

LA RIME SENÉE

Ce procédé consiste à accumuler dans un même vers des mots de même initiale. Il s'agit d'un cas extrême d'allitération où, comme je viens de le dire, tous les mots commencent par la même lettre. On appelle aussi ces vers : tautogrammes.
Jean MOLLINET a composé une fort jolie oraison entièrement fondée sur l'utilisation de rimes senées, à quoi se joint la technique de l'acrostiche. Autrement dit, chaque strophe est fondée successivement sur chacune des lettres de "Marie". Voici le premier vers de chacune des strophes :

Marie, mère merveilleuse,
(...)
Ardant amour, arche aornée
(...)
Rubis riant, rose ramée,
(...)
Jardin joli, joie éternelle,
(...)
Étoile errant, rencontre heureuse,
(...)

On notera, au passage, qu'il existe une forme de rime senée, mais prise au sens large, et qui consiste dans l'identité des phonèmes initiaux de deux vers successifs :

De là naissent ces sympathies
Aux impérieuses douceurs,¨Par qui les âmes averties
Partout tout se reconnaissent soeurs.

Théophile GAUTIER

L'utilisation d'un tel procédé permet des allitérations qui prennent souvent une forme satirique amusante.

Ma mer, m'amis, me murmure :
"Nos nils noinent nos nuits nées neiges".

Robert DESNOS.

Cependant, ce genre de vers s'étendant sur tout un poème reste assez rare :

Simon, suant sous son scaphandre
Suit son satellite solaire
Sans savoir si sa simple sphère
Saura se sauver sans suspendre
Sa soucoupe sous sa station.
Sombres secrets : science-fiction !

Jacques CHARPENTREAU.

Il faut reconnaître que les poètes contemporains sont friands de ce genre d'exercice et des effets produits, même s'ils ne font que s'en approcher.

Au milieu du XVIe siècle, Du BELLAY réagit contre cette virtuosité où la prouesse verbale risquait de devenir une fin en soi, et demande que la rime soit travaillée, mais sans dommage pour le sens. MALHERBE a continué le combat (et le débat), privilégiant l'exactitude phonique contre les excès de la recherche. Différentes règles sont alors mises au point pour brider cette liberté et assurer qualité et pureté de la rime. Désormais le signifiant est pour longtemps en retrait sur le signifié, et la logique poétique plus proche de la logique discursive.

_________________
La poésie se nourrit aux source de la prose et s'embellit au concerto des mots. (André Laugier)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://echos-poetiques.e-monsite.com/
 
LA RIME SÉNÉE (Prosodie)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» LA RIME SÉNÉE (Prosodie)
» La rime couronnée (Prosodie)
» Rime équivoquée (ou équivoque) (Prosodie)
» La rime batelée (Prosodie)
» LA RIME RÉTROGRADE (Prosodie)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE COIN POÉTIQUE DE FRIPOU :: Espace Prosodie-
Sauter vers: