LE COIN POÉTIQUE DE FRIPOU



 
AccueilS'enregistrerMembresCalendrierRechercherGalerieConnexion
Derniers sujets
Statistiques
Nous avons 46 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est Pierre Lamy

Nos membres ont posté un total de 27678 messages dans 4188 sujets
Partagez
 

 l'amour,la mer et la mort

Aller en bas 
AuteurMessage
isangrin

isangrin

Messages : 56
Date d'inscription : 24/01/2015
Age : 73

l'amour,la mer et la mort Empty
MessageSujet: l'amour,la mer et la mort   l'amour,la mer et la mort EmptyDim 25 Jan - 10:27

Livide, elle longeait l’avenue de la plage ;
Le glacial vent du Nord accusait sa pâleur ;
Les lanières de mars fouettaient son visage ;
Les gouttes se jetaient au ruisseau de ses pleurs.

En cette fin d’hiver déserte était la grève ;
Les vagues entonnaient leur dantesque refrain,
Avant que de mourir comme mourait son rêve,
Elles sur les galets et lui sur le chagrin.

Le film d’hier au soir défilait dans sa tête ;
« Je pars » avait-il dit, sans fard ni préavis ;
Deux mots, coups de poignard au cœur de la fleurette ;
« Je pars », répétait-elle, in petto(1), à l’envi.

Cloîtrée dans ses pensées, ne sachant si la brume
Etait décor de l’aube ou bien de son esprit,
Hagarde, elle arpentait à pas lourds le bitume ;
« Je pars », de sa candeur elle payait le prix.

Empruntant la jetée, les jambes trémulantes,
L’œil rivé sur la mer, pareille au gladiateur,
Qui voit se rapprocher la dague étincelante,
Son courage livrait bataille avec sa peur.

De son chemin de bois et de désespérance,
Elle atteignit le bout ; l’océan rugissait ;
« Je pars » retentissait au cap de son errance,
Les mouettes pourtant autour d’elle dansaient.

Elle ferma les yeux devant l’onde en furie ;
On entendait au loin corner un paquebot ;
« Je pars », dit en sombrant la nouvelle Ophélie ;
L’amour fut son bourreau et la mer son tombeau.

1-- intérieurement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fripou
Admin
fripou

Messages : 3328
Date d'inscription : 17/10/2010
Age : 55
Localisation : Gironde

l'amour,la mer et la mort Empty
MessageSujet: Re: l'amour,la mer et la mort   l'amour,la mer et la mort EmptyDim 25 Jan - 10:52

C'est très beau... et très triste aussi.
La solitude engendre ces souffrances muettes qui conduisent vers un ailleurs livide. Toucher le fond, atteindre les abysses du monde devient alors la solution ultime à la douleur.
amitie3 grosbiz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Flamme
Admin
Flamme

Messages : 4811
Date d'inscription : 04/01/2011
Age : 71
Localisation : Près Bordeaux

l'amour,la mer et la mort Empty
MessageSujet: Re: l'amour,la mer et la mort   l'amour,la mer et la mort EmptyDim 25 Jan - 10:56

Elle avait trouvé la seule solution pour ne plus avoir mal !
La peur de quitter ce que l'on connait, le courage d'agir, empêche bien souvent ce dernier pas.
Notre ennemi le temps devient, dans bien des cas, la main qui vous caresse et qui soigne le coeur, mais avant il faut les bras de l'ami qui vous retient avec ses douces paroles...la solitude est le poison qui mène plus vite à vouloir en finir !
"L’amour fut son bourreau et la mer son tombeau."
L'amour est fragile, et peut devenir le couteau qui tue l'espoir !

Plein d'émotion en te lisant Isangrin, j'aime beaucoup tes mots !
:bisouours: bibi2

_________________
l'amour,la mer et la mort 110108034927815720
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
isangrin

isangrin

Messages : 56
Date d'inscription : 24/01/2015
Age : 73

l'amour,la mer et la mort Empty
MessageSujet: Re: l'amour,la mer et la mort   l'amour,la mer et la mort EmptyDim 25 Jan - 12:30

fripou a écrit:
C'est très beau... et très triste aussi.
La solitude engendre ces souffrances muettes qui conduisent vers un ailleurs livide. Toucher le fond, atteindre les abysses du monde devient alors la solution ultime à la douleur.
amitie3 grosbiz

en l'occurrence c'est le traumatisme psychologique provoqué par ce départ   soudain et inattendu qui a entraîné un désespoir inconsolable et cette pulsion de mort; mais c'est du fictif alors chacun peut avoir sa propre lecture de ce poème; amitiés et bis Fripou
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
isangrin

isangrin

Messages : 56
Date d'inscription : 24/01/2015
Age : 73

l'amour,la mer et la mort Empty
MessageSujet: Re: l'amour,la mer et la mort   l'amour,la mer et la mort EmptyDim 25 Jan - 12:40

Flamme a écrit:
Elle avait trouvé la seule solution pour ne plus avoir mal !
La peur de quitter ce que l'on connait, le courage d'agir, empêche bien souvent ce dernier pas.
Notre ennemi le temps devient, dans bien des cas, la main qui vous caresse et qui soigne le coeur, mais avant il faut les bras de l'ami qui vous retient avec ses douces paroles...la solitude est le poison qui mène plus vite à vouloir en finir !
"L’amour fut son bourreau et la mer son tombeau."
L'amour est fragile, et peut devenir le couteau qui tue l'espoir !

Plein d'émotion en te lisant Isangrin, j'aime beaucoup tes mots !
:bisouours: bibi2


merci de ce com intéressant Babette; dans le cas particulier (mais c'est du    fictif) je pense que c'est la fragilité psychologique de cette jeune femme qui a joué un rôle majeur dans  cette tragédie;
Ebranlée par ce choc dévastateur elle est entrée dans un état second qui l'a conduite à l'auto-destruction de façon incontrôlable. petitbis petitbis
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
André Laugier

André Laugier

Messages : 6755
Date d'inscription : 25/01/2015
Age : 77
Localisation : Marseille

l'amour,la mer et la mort Empty
MessageSujet: Re: l'amour,la mer et la mort   l'amour,la mer et la mort EmptyMar 3 Fév - 19:35

Livide, elle longeait l’avenue de la plage ;
Le glacial vent du Nord accusait sa pâleur ;
Les lanières de mars fouettaient son visage ;
Les gouttes se jetaient au ruisseau de ses pleurs.

En cette fin d’hiver déserte était la grève ;
Les vagues entonnaient leur dantesque refrain,
Avant que de mourir comme mourait son rêve,
Elles sur les galets et lui sur le chagrin.

Le film d’hier au soir défilait dans sa tête ;
« Je pars » avait-il dit, sans fard ni préavis ;
Deux mots, coups de poignard au cœur de la fleurette ;
« Je pars », répétait-elle, in petto(1), à l’envi.

Cloîtrée dans ses pensées, ne sachant si la brume
Etait décor de l’aube ou bien de son esprit,
Hagarde, elle arpentait à pas lourds le bitume ;
« Je pars », de sa candeur elle payait le prix.

Empruntant la jetée, les jambes trémulantes,
L’œil rivé sur la mer, pareille au gladiateur,
Qui voit se rapprocher la dague étincelante,
Son courage livrait bataille avec sa peur.

De son chemin de bois et de désespérance,
Elle atteignit le bout ; l’océan rugissait ;
« Je pars » retentissait au cap de son errance,
Les mouettes pourtant autour d’elle dansaient.

Elle ferma les yeux devant l’onde en furie ;
On entendait au loin corner un paquebot ;
« Je pars », dit en sombrant la nouvelle Ophélie ;
L’amour fut son bourreau et la mer son tombeau.

Bonsoir YSANGRIN,

L'art du Poète est de pouvoir créer par l'écriture un monde à part entière, et de pouvoir en exprimer toute la richesse et toute la complexité. Qu'il s'agisse d'un évènement vécu, d'une idée, d'un souvenir ou encore d'une pure fiction, l'artiste crée une réalité différente de celle que tout le monde connaît. Le monde ainsi produit doit être aussi crédible que le véritable. Pour cela, le Poète fait de temps en temps quelques concessions à la réalité : il la transcrit sans la déformer, il semble s'y soumettre. D'autres fois, il n'hésite pas à la modifier.

Très belle performance autant dans le fond que sur la forme pour ce poème que je viens de lire à haute voix pour en apprécier toute la force des mots et le ressenti de l'émotion. On dit que la poésie est une forme d'art qui bouleverse les pensées toutes faites, qui révolutionne les façons de penser ou qui, tout au moins, provoque le langage. Je tiens à ajouter que ce poème porte le raffinement d'une écriture vive, en même temps qu'un regard lucide et chaleureux sur les choses de la vie. Même s'il est fictif, il reste très viscéral. Ce qui mérite mes plus sincères félicitations pour ce beau et émouvant travail de plume.

:applau: :applau:

Toute ma chaleureuse Amitié et considération.

Bonne soirée, YSANGRIN.



_________________
La poésie se nourrit aux sources de la prose et s'embellit au concerto des mots. (André Laugier)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://echos-poetiques.e-monsite.com/
danielle riou

danielle riou

Messages : 108
Date d'inscription : 30/01/2015
Age : 64

l'amour,la mer et la mort Empty
MessageSujet: Re: l'amour,la mer et la mort   l'amour,la mer et la mort EmptyMer 4 Fév - 20:50


Un magnifique poème empreint d'un profond lyrisme
L'amour, la mort , la mer sont ici intimement liés comme l'inévitable destinée
Je me permets de déposer une vidéo qui me semble bien illustrer ce bel écrit (sachant que l'espagnol n'a pas de secrets pour toi)
bis app app app
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




l'amour,la mer et la mort Empty
MessageSujet: Re: l'amour,la mer et la mort   l'amour,la mer et la mort Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
l'amour,la mer et la mort
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'AMOUR AU DELA DE LA MORT de Care Santos
» Hâtif amour, hâtive mort.
» l'amour,la mer et la mort
» Pavane à une infante défunte
» Amer Matamore, amour à mort

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE COIN POÉTIQUE DE FRIPOU :: VOS POEMES ET VOS PROSES-
Sauter vers: