LE COIN POÉTIQUE DE FRIPOU



 
AccueilS'enregistrerMembresCalendrierRechercherGalerieConnexion
Derniers sujets
» LES EXQUIS MOTS (citations, humour, proverbes insolites)
Aujourd'hui à 13:05 par André Laugier

» Sannes en Luberon
Aujourd'hui à 12:46 par André Laugier

» La poésie Gourmande
Aujourd'hui à 12:24 par André Laugier

» MES CITATIONS & APHORISMES
Aujourd'hui à 12:18 par André Laugier

» LES EXQUIS MOTS À LA RIME S'ARRIMENT
Aujourd'hui à 9:21 par Flamme

» Les plus beaux poèmes sur les animaux.
Dim 22 Oct - 11:46 par Flamme

» Le dessin du jour (humour en images)
Dim 22 Oct - 11:43 par Flamme

» Fin d'été dans les Savoies
Dim 22 Oct - 11:24 par André Laugier

» À tous les profs et autres...
Sam 21 Oct - 19:22 par André Laugier

Statistiques
Nous avons 43 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est Regis

Nos membres ont posté un total de 23187 messages dans 3571 sujets

Partagez | 
 

 Un matin comme les autres pour l’inspecteur 8

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lucienne MARTEL

avatar

Messages : 2288
Date d'inscription : 14/10/2015
Age : 62
Localisation : LIMOUX

MessageSujet: Un matin comme les autres pour l’inspecteur 8   Sam 30 Jan - 9:15


Un matin comme les autres pour l’inspecteur 8 et fin,
Il appela le policier qui était chargé de la sécurité d’Adriana : rien d’anormal ne s’était passé, aucun délit de fuite constaté ni de visites bizarres à son domicile mis à part ses clients habituels. Il la fit convoquer à son bureau le plus rapidement possible. Il avait besoin de plus amples renseignements sur la famille et sur Milena en particulier.
En attendant son arrivée, il fit un brin de toilette, se rasa minutieusement, se coiffa et se vaporisa de quelques gouttes d’eau de parfum. Il se changea rapidement pour un costume plus léger et plus élégant : il se devait de l’accueillir en gentleman, leur première entrevue n’ayant pas été au top au point de vue vestimentaire et au vu de sa barbe hirsute.
Le téléphone sonna pour la énième fois et quand il décrocha, il se mit presque au garde à vous : c’était le cabinet du procureur qui lui donnait le feu vert pour le mandat de recherche.
Il se mit rapidement en relation avec Interpol pour rechercher la jeune fille et l’arrêter dans les plus brefs délais : elle était potentiellement dangereuse.
Adriana arriva sur ces entrefaites, très chic, beaucoup moins fardée, juste ce qu’il fallait pour attirer les regards. Il l’accueillit chaleureusement et la fit assoir à son bureau, en face de lui. Il commanda deux cafés chauds avec des croissants ainsi qu’un nuage de lait pour la jeune femme.
Il sentait qu’elle n’avait pas tout dit, par peur peut-être ou par oubli sans doute et il la mit rapidement en confiance.  Et ce qu’elle lui dévoila, confirma presque tout ce qu’il avait supposé. La jeune Milena n’était pas sa nièce, encore moins la fille d’Emilia. C’était une enfant adoptée dans un orphelinat roumain ; elle l’avait élevée comme sa propre fille, avait financé ses études jusqu’au bac et la jeune fille était repartie au pays pour passer son doctorat qu’elle n’obtint jamais. Elle avait rencontré un mauvais garçon dont elle s’éprit follement, tomba dans la délinquance et gravita rapidement dans le Milieu. Elle intéressait particulièrement les mafieux pour son travail dans le monde hospitalier et ses connaissances médicales. Par goût de luxe, elle était devenue une faussaire hors pair.
Elle voulait faire des faux papiers à Emilia pour qu’elle revienne au pays mais celle-ci refusa. Elles se querellaient en permanence pour le domaine familial.  Emilia voulait, avec mon accord, le vendre pour que nous arrêtions le métier mais Milena voulait le garder pour elle. Alors, ma sœur cherchait une ficelle juridique pour la déshériter de ce bien immobilier, étant donné qu’elle n’était pas sa fille légitime. Elle aurait voulu lui donner une part en argent pour qu’elle finisse ses études et qu’elle quitte son ami de la pègre roumaine : elle voulait le mieux pour elle.
L’inspecteur en savait suffisamment pour appréhender Milena Luca. Il y avait trop de preuves accablantes pour que ce ne fût pas elle qui commît ce crime presque parfait.
Il mit fin à l’interrogatoire et raccompagna la jeune femme vers la porte. Il lui assura qu’elle ne craignait plus rien et qu’elle pouvait dormir tranquille. Il lui demanda son numéro de téléphone et l’invita à se reposer : elle en avait bien besoin.
L’inspecteur était satisfait car tout semblait concorder : les photos devant la demeure, les faux papiers, l’acte notarial falsifié, la vente de la maison,  le crime par injection …
Il mit en branle la machine policière pour intercepter Milena avant qu’elle ne quittât le pays.
La jeune femme en aurait pour quelques vingt années derrière les barreaux. Même en cas d’adoption, le parricide prémédité était très mal vu dans la société et les tribunaux étaient sévères avec ce genre d’assassinat.
L’inspecteur avait fini son enquête ; il passait le relais à la justice.
Il était temps pour lui de rattraper son sommeil ; une bonne grasse matinée ne lui ferait pas de mal.
Lucienne le 29.01.20016
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fripou
Admin
avatar

Messages : 3290
Date d'inscription : 17/10/2010
Age : 53
Localisation : Gironde

MessageSujet: Re: Un matin comme les autres pour l’inspecteur 8   Sam 30 Jan - 13:35

On a parfois des problèmes avec les enfants à qui on croit offrir l'amour d'une famille. Pour peu qu'ils soient influençables ...
Triste fin pour cette pauvre femme qui avait ouvert son coeur en vain.
Bravo une fois encore pour cette enquête. bisounours
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Flamme
Admin
avatar

Messages : 3865
Date d'inscription : 04/01/2011
Age : 70
Localisation : Près Bordeaux

MessageSujet: Re: Un matin comme les autres pour l’inspecteur 8   Sam 30 Jan - 14:45

C'est quand même préférable que ce ne soit pas sa fille ! C'est malheureux quand même que lorsqu'un enfant est adopté, il ne soit pas reconnaissant pour ceux qui l'ont adopté ! Pas mal de brouille et d'embrouille...reflex
Bravo pour l'inspecteur et pour la belle imagination de l'auteur !!!sourir bisclig

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucienne MARTEL

avatar

Messages : 2288
Date d'inscription : 14/10/2015
Age : 62
Localisation : LIMOUX

MessageSujet: Re: Un matin comme les autres pour l’inspecteur 8   Sam 30 Jan - 15:07

fripou a écrit:
On a parfois des problèmes avec les enfants à qui on croit offrir l'amour d'une famille. Pour peu qu'ils soient influençables ...
Triste fin pour cette pauvre femme qui avait ouvert son coeur en vain.
Bravo une fois encore pour cette enquête. bisounours

Merci de m'avoir lue jusqu'au bout et à demain si vous le voulez bien
pour une autre histoire
Belle après-midi
Bisous bis
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucienne MARTEL

avatar

Messages : 2288
Date d'inscription : 14/10/2015
Age : 62
Localisation : LIMOUX

MessageSujet: Re: Un matin comme les autres pour l’inspecteur 8   Sam 30 Jan - 15:10

Flamme a écrit:
C'est quand même préférable que ce ne soit pas sa fille ! C'est malheureux quand même que lorsqu'un enfant est adopté, il ne soit pas reconnaissant pour ceux qui l'ont adopté ! Pas mal de brouille et d'embrouille...reflex
Bravo pour l'inspecteur et pour la belle imagination de l'auteur !!!sourir  bisclig

Merci à toi de m'avoir lue et d'apprécier toujours autant
Même les enfants légitimes sont peu reconnaissants de nos jours envers leurs parents surtout quand il y a des biens à hériter
A demain pour une autre histoire
Bisous bis
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un matin comme les autres pour l’inspecteur 8   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un matin comme les autres pour l’inspecteur 8
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sherlock Holmes. Un Noël pas comme les autres. Holmes/Watson. Drabble. G.
» Remorque et caravane pas comme les autres
» Un hobby pas comme les autres ! Mon fursuit.
» Un vendredi pas comme les autres,... à St Claude.
» Un moteur de recherche pas comme les autres !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE COIN POÉTIQUE DE FRIPOU :: Prose et conte-
Sauter vers: