LE COIN POÉTIQUE DE FRIPOU



 
AccueilS'enregistrerMembresCalendrierRechercherGalerieConnexion
Derniers sujets
Statistiques
Nous avons 43 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est Regis

Nos membres ont posté un total de 22694 messages dans 3519 sujets

Partagez | 
 

 un matin comme les autres pour l'inspecteur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lucienne MARTEL

avatar

Messages : 2288
Date d'inscription : 14/10/2015
Age : 62
Localisation : LIMOUX

MessageSujet: un matin comme les autres pour l'inspecteur   Sam 23 Jan - 10:33

Un matin comme les autres pour l’inspecteur 1,
La nuit venait de tomber sur la ville endormie. Une de ces nuits d’encre qui plonge dans l’obscurité la plus totale sans laisser filtrer la moindre lueur d’étoile. Les rues étaient désertes, des ombres filaient par-ci, par-là, des chats et des chiens errants traquaient des reliefs de repas dans les poubelles. Le vent s’était levé, vif et mordant, à couper le souffle et le froid piquant s’insinuait dans les ruelles sombres, sous les porches. Il commençait à givrer les toitures et les meneaux, les balcons et les parcs, le toit des voitures stationnées … Il faut dire que l’hiver s’était installé depuis deux mois, les fêtes de fin d’année étaient passées et qu’il était deux heures trente du matin.
Que faisait donc cet homme seul, à déambuler dans les rues, une serviette dans une main, vêtu d’un trench-coat usé et d’un stetson noir délavé qu’il tenait de l’autre main à cause des rafales ? Il avait l’air si pressé et préoccupé qu’il faillit à plusieurs reprises rater le trottoir ou heurter les réverbères !
A n’en pas douter, cet homme, vous l’aurez reconnu, c’était l’inspecteur ! Il se démenait contre les éléments pour aller débrouiller une sombre affaire de drogue et de prostitution qui avait mal tournée, quelques rues plus loin. Le quartier était sinistre, à peine éclairé par un vieux lampadaire qui clignotait, des détritus jonchaient la ruelle, les volets des vieilles maisons battaient à tous les vents et la rue se révélait être une impasse : un vrai coupe-gorge.
A son passage, des chats sauvages s’enfuirent de tous côtés ; une odeur pestilentielle sortait d’une fenêtre grande ouverte. Il prit rapidement une forte inspiration avant d’emprunter l’entrée entrebâillée, déjà gelée par les policiers municipaux.
Il grimpa des escaliers en bois crasseux et usés par les pas ; chaque marche craquait sous ses pieds, quelques lames manquaient. Il se dépêcha de gagner le troisième étage avant de passer à travers.
Un policier en tenue l’accueillit et lui raconta, par le menu, les tenants de l’affaire : un cas d’overdose, probablement,  suivi d’un coma prolongé et du décès de la victime ; à priori, pas de signe de lutte, la victime avait été découverte par une autre prostituée voisine, inquiète de son absence sur le pavé depuis plus de deux mois.
L’inspecteur dépêcha la médecine légale sur les lieux pour constater la cause du décès. Il s’informa de l’identité de la victime pour avertir la famille et jeta un regard suspicieux sur la voisine, son accoutrement plus que léger vu l’heure et la température, son maquillage outrancier et son parler vulgaire : elle avait l’air d’en savoir beaucoup plus que ce qu’elle disait, son regard n’était pas franc et ses mains tremblaient légèrement. Elle ne cessait de poser des questions aux policiers et coupait la parole à tout bout de champ comme si elle voulait les détourner de leur enquête sur le terrain.
L’inspecteur, après avoir obtenu son identité et son adresse, lui demanda de rentrer chez elle et de se rhabiller un peu. Il la fit raccompagner par un policier municipal en la convoquant dans la journée à son bureau !
Pour l’heure, il devait s’occuper de la victime, de son lieu de vie, de travail et chercher quelques informations supplémentaires avant de clore l’enquête. Ce devait être un accident comme cela arrive souvent dans ces milieux de la nuit. Ces pauvres filles n’avaient pas d’autres solutions que la drogue ou l’alcool pour supporter leurs misères quotidiennes.
Il examina minutieusement la pièce sordide qui servait de chambre : peu de meubles, une salle de bains minuscule avec un lavabo tout ébréché et un cabinet turc, un miroir miteux, un nécessaire de toilette dépareillé et d’une propreté douteuse. Dans un coin de pièce, une vieille table et deux chaises bancales jouxtaient un petit plan de travail où trônait un vieux butagaz, de la vaisselle sale était éparpillée dans l’évier : à l’évidence, ce n’était pas une chambre de luxe, genre hôtel trois étoiles…
Lucienne le 22.01.2016
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Flamme
Admin
avatar

Messages : 3718
Date d'inscription : 04/01/2011
Age : 69
Localisation : Près Bordeaux

MessageSujet: Re: un matin comme les autres pour l'inspecteur   Sam 23 Jan - 15:08

Une chambre dans les bas quartiers...sordide enquête pour notre inspecteur !!! Pauvres femmes, et quelle vie !
On est dans l'ambiance Lucienne ...à demain .
Bisous bis bisounours

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucienne MARTEL

avatar

Messages : 2288
Date d'inscription : 14/10/2015
Age : 62
Localisation : LIMOUX

MessageSujet: Re: un matin comme les autres pour l'inspecteur   Sam 23 Jan - 15:24

Flamme a écrit:
Une chambre dans les bas quartiers...sordide enquête pour notre inspecteur !!! Pauvres femmes, et quelle vie !
On est dans l'ambiance Lucienne ...à
demain .
Bisous bis bisounours


merci de ta fidélité à mes nouvelles Babette et ravie de ton appréciation : mon inspecteur n'a droit ni à l'erreur ni au chômage, même ses vacances sont écourtées pour cause de crime !!!
Gros bisous bis
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fripou
Admin
avatar

Messages : 3290
Date d'inscription : 17/10/2010
Age : 53
Localisation : Gironde

MessageSujet: Re: un matin comme les autres pour l'inspecteur   Dim 24 Jan - 11:08

Voila encore une atmosphère bien glauque pour notre inspecteur... et l'overdose devrait faire long feu... bisounours
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucienne MARTEL

avatar

Messages : 2288
Date d'inscription : 14/10/2015
Age : 62
Localisation : LIMOUX

MessageSujet: Re: un matin comme les autres pour l'inspecteur   Dim 24 Jan - 11:13

fripou a écrit:
Voila encore une atmosphère bien glauque pour notre inspecteur... et l'overdose devrait faire long feu... bisounours

merci Fripou de ta lecture et de ton appréciation. Si tu t'apercevais d'une erreur de style ou d'informations erronées, fais-moi le savoir. je pêche mes informations sur internet quelquefois pour étayer mes nouvelles pour ne pas leurrer le lecteur.
Belle journée à toi
Bisous bis
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: un matin comme les autres pour l'inspecteur   

Revenir en haut Aller en bas
 
un matin comme les autres pour l'inspecteur
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sherlock Holmes. Un Noël pas comme les autres. Holmes/Watson. Drabble. G.
» Remorque et caravane pas comme les autres
» Un hobby pas comme les autres ! Mon fursuit.
» Un vendredi pas comme les autres,... à St Claude.
» Un moteur de recherche pas comme les autres !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE COIN POÉTIQUE DE FRIPOU :: Prose et conte-
Sauter vers: