LE COIN POÉTIQUE DE FRIPOU



 
AccueilS'enregistrerMembresCalendrierRechercherGalerieConnexion
Derniers sujets
Statistiques
Nous avons 43 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est Regis

Nos membres ont posté un total de 22947 messages dans 3551 sujets

Partagez | 
 

 Les vacances de l’inspecteur 5

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lucienne MARTEL

avatar

Messages : 2288
Date d'inscription : 14/10/2015
Age : 62
Localisation : LIMOUX

MessageSujet: Les vacances de l’inspecteur 5   Lun 18 Jan - 7:43

Les vacances de l’inspecteur 5
Il retourna au motel pour aller se changer. Il quitta prestement sa tenue de ville contre une plus appropriée à la randonnée. Il en profita pour passer un coup de fil à son collègue et l’informa de ses derniers renseignements obtenus puis se dirigea allègrement vers la campagne environnante.
C’était jour de semaine, l’école avait repris et il n’y aurait pas grand monde sur les chemins. L’automne venait d’arriver avec ses couleurs flamboyantes en tons d’or et de rouge, les vignes courraient sur les coteaux chargées de grappes mordorées aux grains juteux, les petits ruisseaux chantaient dans leur lit, les oiseaux migrateurs se préparaient au départ, les écureuils s’approvisionnaient déjà pour l’hiver : il avait une grande tendresse pour cette arrière-saison et il voulait profiter de la belle lumière du soleil  épandue sur la plaine et le lac environnant.
Il marchait d’un bon pas, hors des sentiers battus pour ne rien perdre de la beauté de la nature sauvage. Il aimait sentir la douce brise automnale sur son visage, humer les suaves parfums des  herbes folles et des fleurs sauvages, faisait rouler les cailloux sous ces pieds par jeu comme un enfant, cueillait par-ci par-là des poignées de noisettes et d’amandes qu’il cassait avec une pierre et qu’il croquait à pleines dents, prenait un malin plaisir à faire craquer les tapis de feuilles mortes et à les soulever en tourbillon : l’inspecteur était en osmose avec cette belle nature sauvage et il en oubliait presque sa vocation première, son bureau sombre et miteux, sa petite chambre sous les toits, la ville grise et bourdonnante, les foules et les rues bondées de voitures, les faits divers et sordides, ses fins de mois difficiles, ses factures impayées, ses affaires non élucidées, son avancement qui tardait à venir, la sonnerie du téléphone à longueur de journée, les appels dans la nuit  et surtout sa grande solitude :  il était heureux et émerveillé par cette campagne, libéré de tous soucis et en parfaite symbiose avec ces paysages isolés, certes mais magnifiques par leurs senteurs, leurs couleurs chatoyantes, le silence bruissant des feuilles et du vent dans les arbres, le murmure discret des petits cours d’eau serpentant dans les près, la fraîcheur des sous-bois et le doux pépiement des passereaux. Mais le soir tombait rapidement en cette saison et il devait impérativement prendre le chemin du retour avant d’être surpris par la tombée du jour.
Mine de rien, sa promenade avait duré plusieurs heures, à crapahuter sur les collines et les sentiers caillouteux, à traverser les ruisseaux et les champs de vigne, à marcher dans les bois.  il commençait à être fatigué physiquement mais c’était une excellente après-midi de découvertes, d’escapades et il était revigoré mentalement.
Il fit son retour au motel en douceur, le pas un peu plus pesant qu’à son départ, les chaussures maculées de boue et d’herbes séchées, les vêtements tachés et des égratignures plein les mains, le cœur léger, l’esprit serein et l’estomac dans les talons !
Avant de passer à la salle de restauration, il devait faire un brin de toilette et remettre son habit de ville : il avait passé une agréable après-midi en plein-air et il projetait déjà ses sorties pour les jours suivants quand son portable vibra : c’était un appel de la brigade de gendarmerie et ce devait être urgent. Mais l’inspecteur décida de ne pas répondre : il ne voulait pas gâcher sa belle journée et choisit de finir sa soirée devant un bon petit plat chaud, un aligot,  arrosé d’une bouteille de Chardonnay et une île flottante. il était en vacance et ne voulait plus être dérangé ! Il se devait d’en profiter au maximum, une semaine passerait si vite.
Lucienne le 17.01.2016
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fripou
Admin
avatar

Messages : 3290
Date d'inscription : 17/10/2010
Age : 53
Localisation : Gironde

MessageSujet: Re: Les vacances de l’inspecteur 5   Lun 18 Jan - 7:55

Rien de tel qu'un bon repas après une belle journée... bis
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Flamme
Admin
avatar

Messages : 3791
Date d'inscription : 04/01/2011
Age : 69
Localisation : Près Bordeaux

MessageSujet: Re: Les vacances de l’inspecteur 5   Lun 18 Jan - 8:06

Une agréable promenade avec un côté poétique, rien de tel pour se remettre en forme !
Laissons lui prendre un bon repos! sourir
bis2

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les vacances de l’inspecteur 5   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les vacances de l’inspecteur 5
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Inspecteur Gadget
» Inspecteur Maigret
» [série] L'inspecteur Doublet à travers le monde
» Série 'Inspecteur Barnaby'
» Magazines Inspecteur Gadget

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE COIN POÉTIQUE DE FRIPOU :: Prose et conte-
Sauter vers: