LE COIN POÉTIQUE DE FRIPOU



 
AccueilS'enregistrerMembresCalendrierRechercherGalerieConnexion
Derniers sujets
Statistiques
Nous avons 43 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est Regis

Nos membres ont posté un total de 22694 messages dans 3519 sujets

Partagez | 
 

 Pas de danse pour l'inspecteur 8

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lucienne MARTEL

avatar

Messages : 2288
Date d'inscription : 14/10/2015
Age : 62
Localisation : LIMOUX

MessageSujet: Pas de danse pour l'inspecteur 8   Mer 13 Jan - 8:22

Pas de danse pour l’inspecteur 8 et fin
L’inspecteur se réveilla en sursaut, encore dans son doux rêve : il était quatre heures du matin ! Il avait donné rendez-vous à une sublime dame au Black Pearl et ils dansaient ensemble comme s’ils se connaissaient depuis toujours. Et ils étaient rentrés bras dessus, bras dessous pour finir la soirée chez lui, dans son minuscule studio sous les toits. Ils s’étaient embrassés langoureusement et les préliminaires étaient achevés lorsque le téléphone sonna : il avait dormi encore une fois dans son bureau et ce coup de fil inopiné le mit de mauvaise humeur. Il était furax mais le travail l’appelait. Il savait qu’il y allait avoir de l’action : on ne le dérangeait pas en pleine nuit pour une vétille.
- Allo, j’écoute mais faites vite, je suis pressé !
- Allo, c’est l’institut médico-légal, nous avons identifié votre tueur par son empreinte de salive : un mégot oublié, c’est un indice signé. Il s’appelle Antonio RICCI, 45 ans, toxicomane notoire, dans le milieu depuis sa jeunesse, non marié, habitant chez ses parents, en prison depuis dix ans mais ayant obtenu une permission pour bonne conduite. Il a essayé de se pendre dans la prison mais fut sauvé par les matons ; il a fait la belle et est recherché depuis un an. Certainement qu’il a agi sous contrat par un ponte du milieu. Il est armé jusqu’aux dents et est retranché chez ses parents, du moins c’est à cette adresse que nous avons localisé son portable : sa deuxième erreur ! A n’en pas douter, c’est un novice dans le genre ou bien complètement désorienté de l’ampleur de son geste.
Ces parents sont des gens ordinaires quoique un peu à part au niveau psychologique. En fait, ce sont deux déséquilibrés, qui ont fait des séjours en hôpitaux psychiatriques. Il se trouve que le fils a hérité de cette tare familiale. Mais eux sont plus à plaindre qu’à redouter. Par contre, leur rejeton semble détenir un arsenal en tout genre fourni par l’organisation et il se peut qu’il s’en serve contre les forces de l’ordre ou toute personne essayant d’intervenir : il y a fort risque de prise d’otage, inspecteur. Il n’a plus rien à perdre.
- Je vois, les gars : merci pour les infos et de m’avoir averti du danger. J’appelle le Procureur pour faire intervenir rapidement le GIGN. Merci infiniment et bonne journée, je vous rappelle quand l’affaire sera close. Au revoir !
Et il raccrocha, soudain sur le pied de guerre, excité comme une puce : enfin, du nouveau et de l’action.
Il fit procéder au rappel de l’équipe d’alerte, une dizaine d’hommes dont deux maîtres-chiens de la compagnie cynophile. Sa conviction était faite ; il devait agir rapidement pour sauver d’autres personnes. En tuant de sang-froid les deux victimes, le forcené avait fait preuve de détermination. Des vies humaines étaient en danger, à commencer par celles des parents.
A six heures du matin, ils étaient sur place, avaient bouclé tout le quartier et prenaient position
Ils tapèrent à la porte et les parents, ahuris se présentèrent en tenue de nuit.
- Que se passe-t-il, demandèrent-ils affolés mais il n’y eut pas de réponse. Ils les firent rapidement descendre à l’abri et sous haute protection. Les hommes se précipitèrent sur le forcené pour le désarmer mais il réussit à leur échapper. Il retourna le révolver contre sa tempe dans un geste désespéré mais le coup ne partit pas. Les gars profitèrent de l’instant de flottement pour se jeter sur lui, le maîtriser et récupérer son arme. Il y avait des munitions dans presque tous les placards.
Il était six heures quarante : tout était terminé, la journée s’annonçait belle pour l’inspecteur et ses hommes.
Au programme de ce soir, un pas de danse au Black Pearl pour lui : il fallait fêter ça !
Lucienne le 13.01.2016
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Flamme
Admin
avatar

Messages : 3718
Date d'inscription : 04/01/2011
Age : 69
Localisation : Près Bordeaux

MessageSujet: Re: Pas de danse pour l'inspecteur 8   Mer 13 Jan - 16:15

Une affaire rondement terminée !!! Il faut avouer que les labos aident bien a trouver des solutions par les indices et l'ADN est primordial !
Je vois que ton imagination est et a été très fertile !!!!
merci de nous les déposer!
bis bisounours

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucienne MARTEL

avatar

Messages : 2288
Date d'inscription : 14/10/2015
Age : 62
Localisation : LIMOUX

MessageSujet: Re: Pas de danse pour l'inspecteur 8   Sam 16 Jan - 14:57

Flamme a écrit:
Une affaire rondement terminée !!! Il faut avouer que les labos aident bien a trouver des solutions par les indices et l'ADN est primordial !
Je vois que ton imagination est et a été très fertile !!!!
merci de nous les déposer!
bis bisounours

oui Babette, je dois avouer que ma plume est prolixe et je suis ravie de vous la faire partager : avec l'aide la science, il y a peu d'erreurs possibles alors je pêche dans les informations du Net et des dernières évolutions des techniques criminologiques pour ne pas vous induire en erreur
le plaisir est pour moi de vous lire sous mes lignes
Gros bisous et à une autre enquête bis
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fripou
Admin
avatar

Messages : 3290
Date d'inscription : 17/10/2010
Age : 53
Localisation : Gironde

MessageSujet: Re: Pas de danse pour l'inspecteur 8   Dim 17 Jan - 10:22

Finalement pas d'effusions de sang et une affaire encore rondement menée par l'inspecteur. bis
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucienne MARTEL

avatar

Messages : 2288
Date d'inscription : 14/10/2015
Age : 62
Localisation : LIMOUX

MessageSujet: Re: Pas de danse pour l'inspecteur 8   Dim 17 Jan - 17:04

fripou a écrit:
Finalement pas d'effusions de sang et une affaire encore rondement menée par l'inspecteur. bis

je préfère quand cela finit sans bagarre ; c'est mon côté brave cœur qui prend le dessus sans doute

merci de m'avoir lue et à bientôt pour une autre enquête
Bisous bis
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Pas de danse pour l'inspecteur 8   

Revenir en haut Aller en bas
 
Pas de danse pour l'inspecteur 8
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Recherche professeur de danse pour stage
» [Clark, Mary Jane] Danse pour moi
» Alice - Maquillage pour la danse
» tenue de danse pour un stage pour un garçon
» livre: "la danse classique pour les nuls "

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE COIN POÉTIQUE DE FRIPOU :: Prose et conte-
Sauter vers: