LE COIN POÉTIQUE DE FRIPOU



 
AccueilS'enregistrerMembresCalendrierRechercherGalerieConnexion
Derniers sujets
Statistiques
Nous avons 43 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est Regis

Nos membres ont posté un total de 22694 messages dans 3519 sujets

Partagez | 
 

 Pas de danse pour l'inspecteur 7

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lucienne MARTEL

avatar

Messages : 2288
Date d'inscription : 14/10/2015
Age : 62
Localisation : LIMOUX

MessageSujet: Pas de danse pour l'inspecteur 7   Mer 13 Jan - 7:33

Pas de danse pour l’inspecteur 7
Il fit rapatrier manu militari de Belgique son indicateur pour l’interroger sur son cousin. Ce dernier ne lui apprit rien de nouveau qu’il ne sache déjà excepté que José et Mathilda étaient mariés ensemble depuis cinq ans et qu’il était son proxénète attitré : entre mari et femme, c’était plus facile et moins dangereux. Elle faisait des passes et il gérait les comptes en traficotant par-ci, par-là : ils n’avaient pas eu d’enfants, c’était déjà ça !
Il renvoya le cousin dans sa prison et il décida de se rendre à Lyon, au siège d'Interpol. C’est un bâtiment fermé au grand public. Seuls les membres de son personnel ou encore les chefs d'Etats en visite peuvent s'y rendre. L'organisation internationale de lutte contre le crime, fondée en 1923, est installée dans la cité depuis 1989. A n’en pas douter, il aurait plus d’informations sur le gratin mafieux qu’il lui fallait débusquer dans les plus brefs délais : il se débrouillerait d’obtenir une dérogation pour pénétrer dans ces lieux saints.
Après obtention d’accès et visite des bureaux en question, il repartit à son étude avec plus d’éléments et une meilleure compréhension de l’organisation. Il comprit qu’il n’avait pas à faire à de très gros requins directement ; ceux-là étaient pratiquement intouchables et naviguaient dans les milieux politiques. Ils avaient délégué ce meurtre à des sous-mains, c’était le système pyramidal et la loi du silence mais l’inspecteur comptait bien sur le savoir-faire du laboratoire médico-légal pour décrypter les empreintes laissés par inadvertance par ces sous-fifres. Il en allait de son crédit auprès de ses supérieurs et de son avancement dans la hiérarchie : il attendait toujours d’être promu commissaire divisionnaire.
Il serait donc établi des règles très dures et quelques soient les responsabilités à prendre, il les assumerait. Entre ses subordonnés et lui s’appliquerait une loi d’airain : assurer la sécurité publique et celles de ses hommes. Ils avaient du pain sur la planche et se devaient de traiter l’éventail de toutes les infractions : assassinat, viols, cambriolages, vol à l’étalage, conduite en état d’ivresse, tapage nocturne, proxénétisme, vol à la tire, revente de drogue, blanchiment d’argent … Il ne fallait surtout pas oublier une seule maille du filet au risque de laisser échapper le poisson. Il nagerait dans ces eaux troubles, bien décidé à ne faire aucun cadeau : il avait la force pour lui, le GIGN qui connaissait les problèmes du terrorisme international comme celui du grand banditisme. Ce groupe était constitué d’hommes hyper entraînés dans n’importe quelle situation, n’importe où et n’importe quand. Il frappait dès que cela devenait nécessaire pour la tranquillité des états et des personnes.
L’affaire commençait à faire du bruit, médiatisée plus que nécessaire pour faire bouger le menu fretin et éventuellement les responsables de cette tuerie : tôt ou tard, ils feraient une erreur qui leur serait fatale, c’est du moins ce qu’espérait l’inspecteur. Les autorités se tenaient informées au fur et à mesure de l’évolution de la situation et le procureur ne manquait pas de l’appeler pour des renseignements supplémentaires : il régnait dans le bureau de l’inspecteur un vent de panique et une atmosphère étouffante. Mais lui restait comme à son habitude, serein et vaquant à ses occupations et ses dossiers. Il n’avait pas l’air anxieux comme ses hommes : c’était un homme imposant, de grande taille. Une impression de solidité émanait de sa personne ; il savait ce que risquer sa vie veut dire et sa conscience ne lui reprochait rien : il attendait un coup de pouce du destin, l’erreur fatale et, en attendant, l’affaire suivait son cours.
Il était grand temps pour lui de prendre un peu de repos, de casser la croûte et de faire un brin de toilette avant de se coucher pour une meilleure nuit, du moins l
’espérait-il …
Lucienne le 13.01.2016
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Flamme
Admin
avatar

Messages : 3718
Date d'inscription : 04/01/2011
Age : 69
Localisation : Près Bordeaux

MessageSujet: Re: Pas de danse pour l'inspecteur 7   Mer 13 Jan - 8:06

On croirait que tu y as été à Interpol !!! Tu en connais les coins, les recoins et comment ils agissent !reflex sourir
Bravo Lucienne clin2
bisclig

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucienne MARTEL

avatar

Messages : 2288
Date d'inscription : 14/10/2015
Age : 62
Localisation : LIMOUX

MessageSujet: Re: Pas de danse pour l'inspecteur 7   Mer 13 Jan - 8:14

Flamme a écrit:
On croirait que tu y as été à Interpol !!! Tu en connais les coins, les recoins et comment ils agissent !reflex sourir
Bravo Lucienne clin2
bisclig  

Bonjour Babette. Quand j'écris une nouvelle policière, je m'informe beaucoup sur les possibilités et les nouvelles technologies d'enquêtes pour ne pas faire d'erreur et donner de mauvaises informations au lecteur. Quand je ne suis pas sûre, je n'en parle pas ou je survole
merci de ta rapidité de lecture
Belle journée
Gros bisous bis
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fripou
Admin
avatar

Messages : 3290
Date d'inscription : 17/10/2010
Age : 53
Localisation : Gironde

MessageSujet: Re: Pas de danse pour l'inspecteur 7   Dim 17 Jan - 10:18

Avec l'aide de l'élite policière, l'inspecteur devrait mettre prochainement la main sur les assassins. bisounours
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucienne MARTEL

avatar

Messages : 2288
Date d'inscription : 14/10/2015
Age : 62
Localisation : LIMOUX

MessageSujet: Re: Pas de danse pour l'inspecteur 7   Dim 17 Jan - 17:01

fripou a écrit:
Avec l'aide de l'élite policière, l'inspecteur devrait mettre prochainement la main sur les assassins. bisounours

Le dénouement approche Fripou et l'inspecteur va trouver la faille, comme à son habitude . Avec l'aide des services spécialisés, il l'aura plus facile certainement
merci de me suivre touujours
Bisous bis
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Pas de danse pour l'inspecteur 7   

Revenir en haut Aller en bas
 
Pas de danse pour l'inspecteur 7
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Recherche professeur de danse pour stage
» [Clark, Mary Jane] Danse pour moi
» Alice - Maquillage pour la danse
» tenue de danse pour un stage pour un garçon
» livre: "la danse classique pour les nuls "

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE COIN POÉTIQUE DE FRIPOU :: Prose et conte-
Sauter vers: