LE COIN POÉTIQUE DE FRIPOU



 
AccueilS'enregistrerRechercherGalerieConnexion
Derniers sujets
Statistiques
Nous avons 45 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est Pierre Lamy

Nos membres ont posté un total de 27937 messages dans 4238 sujets

Partagez
 

 Sale histoire pour l’inspecteur 13 (fin)

Aller en bas 
AuteurMessage
Lucienne MARTEL

Lucienne MARTEL

Messages : 2819
Date d'inscription : 14/10/2015
Age : 64
Localisation : LIMOUX

Sale histoire pour l’inspecteur 13 (fin) Empty
MessageSujet: Sale histoire pour l’inspecteur 13 (fin)   Sale histoire pour l’inspecteur 13 (fin) EmptyLun 4 Jan - 16:06

Sale histoire pour l’inspecteur 13
Nous avons très vite sympathisés.  Nous nous aidâmes mutuellement dans les arcanes de la recherche de parentèle. Heureusement, elle n’avait pas accouché sous X et nous avions un nom et une adresse à disposition. Nous  nous rendîmes  compte rapidement que nous avions la même filiation. Il est mon aîné de trois ans et vit en Allemagne mais fait ses études en France. Nous étions dans une famille d’adoption tous les deux.

Après de longues recherches et recoupements, nous  avons trouvé notre mère biologique dans ce patelin et, d’un commun accord, nous décidâmes de savoir pourquoi ce double abandon.
Et, pour nous donner du courage, nous avions fumé de l’herbe et bu plus que de raison. Nous ressentions tellement ce besoin de nous sentir  « entiers ».

Alors, ce fut affreux, Monsieur l’inspecteur. La rencontre fut extrêmement violente, elle nous dénia carrément, à nous dire que nous étions des bâtards, des retardés. Et le mari qui en rajoutait derrière,  elle l’avait trompé et il le savait mais il fallait sauver l’honneur. Elle nous eut très tard et ils craignaient de ternir leur image de marque et de ne supporter le regard malsain de la haute société.  De plus, elle me traita d’handicapée et de clocharde et William d’étranger : il a l’accent allemand mais parle très bien le français. Même en leur soumettant nos papiers officiels, ils n’en démordaient pas : ils n’avaient pas d’enfant, c’était de notoriété publique.
Mais les preuves étaient si accablantes qu’ils essayèrent de tergiverser et, pour le prix du silence et de l’anonymat, nous proposèrent une énorme somme d’argent : c’était plus que nous pouvions accepter, nous avons soudain vu rouge et notre  haine fut incontrôlable. Dans un élan de colère de toutes ces années gâchées, devant ce refus de reconnaissance et ce marchandage outrancier, nos nerfs ont lâché, Monsieur l’inspecteur.
William a arraché le fil électrique du lampadaire qui trônait dans le salon, les a attachés et a commencé à les frapper violemment. Ils étaient le mal incarné et ils nous avaient engendrés. Il fallait qu’ils disparaissent de notre vue mais, même morts, ce n’était pas suffisant pour nous. La haine était toujours présente, la souffrance aussi. Nous étions venus chercher la paix et de la recognition, nous n’avons trouvé que mépris et sarcasmes. Nous sommes comme devenus fous.

Si nous n’étions pas « entiers » dans la vie, ils ne le seraient pas dans la mort.
Voilà, Monsieur l’inspecteur, je vous ai tout dit : c’est la stricte vérité. Vous pouvez demander à William, il vous le confirmera : s’il a rien dit auparavant, c’était pour me protéger mais c’était inutile.
Je ne regrette qu’une chose : qu’elle ait refusé jusqu’au bout de nous reconnaître comme ses enfants.

Ensuite, nous sommes allés dans ce troquet pour nous remettre de nos émotions : c’est là que vous nous avez interpellés. Nous pensions ne rien craindre puisque nous n’existions pas. »
L’inspecteur était accablé mais satisfait : il avait ses aveux et les transmit rapidement au procureur de la République. Il la menotta et la ramena dans la cellule et fit venir William pour confirmer ou infirmer. Le jeune homme était extrêmement nerveux et fatigué : il avoua les mêmes circonstances du drame familial qui s’était joué dans cette petite maison si tranquille, en apparence seulement.
Frère et sœur furent inculpés de parricide et incarcérés : ils s’étaient rapprochés pour leur plus grand malheur

L’inspecteur était épuisé mais grâce à l’intervention de ses amis scientifiques, de leur haute technologie et de ces nouvelles données sur les ADN, il avait élucidé brillamment cette affaire.
Il pouvait fumer sa clope tranquille, siroter une bière et classer le dossier : sa journée était finie mais il restait très mal à l’aise. A n’en pas douter, cette affaire sordide resterait dans son esprit pour de longues années encore à lui laisser un goût amer.

               Lucienne le 28.12.2015
Revenir en haut Aller en bas
fripou
Admin
fripou

Messages : 3328
Date d'inscription : 17/10/2010
Age : 55
Localisation : Gironde

Sale histoire pour l’inspecteur 13 (fin) Empty
MessageSujet: Re: Sale histoire pour l’inspecteur 13 (fin)   Sale histoire pour l’inspecteur 13 (fin) EmptyLun 4 Jan - 17:00

Les histoires d'abandon finissent mal le plus souvent... Pas toujours à ce point mais il est sans doute très difficile de se construire sans connaitre ses racines. Alors quand l'homme redevient un enfant et revit l'abandon initial on peut comprendre que la colère l'emporte sur la douleur. Encore une affaire rondement menée par l'inspecteur...
petitbis et merci.
A quand la prochaine intrigue ?
Revenir en haut Aller en bas
Lucienne MARTEL

Lucienne MARTEL

Messages : 2819
Date d'inscription : 14/10/2015
Age : 64
Localisation : LIMOUX

Sale histoire pour l’inspecteur 13 (fin) Empty
MessageSujet: Re: Sale histoire pour l’inspecteur 13 (fin)   Sale histoire pour l’inspecteur 13 (fin) EmptyLun 4 Jan - 18:25

fripou a écrit:
Les histoires d'abandon finissent mal le plus souvent... Pas toujours à ce point mais il est sans doute très difficile de se construire sans connaitre ses racines. Alors quand l'homme redevient un enfant et revit l'abandon initial on peut comprendre que la colère l'emporte sur la douleur. Encore une affaire rondement menée par l'inspecteur...
petitbis  et merci.
A quand la prochaine intrigue ?

grand merci de m'avoir lue jusqu'au bout et d'avoir bien apprécié. Pour une nouvelle enquête, c'est vous qui décidez puisque vous êtes mes lectrices assidues
Gros bisous et belle soirée bis
Revenir en haut Aller en bas
Flamme
Admin
Flamme

Messages : 4867
Date d'inscription : 04/01/2011
Age : 72
Localisation : Près Bordeaux

Sale histoire pour l’inspecteur 13 (fin) Empty
MessageSujet: Re: Sale histoire pour l’inspecteur 13 (fin)   Sale histoire pour l’inspecteur 13 (fin) EmptyLun 4 Jan - 20:44

Ils ont bien essayé de s'en tirer...mais maintenant quand l'ADN parle, les preuves sont incontestables !!!
Il faut accepter l'évidence et plutôt être navré d'avoir pu abandonner ses enfants !!! DE NIER ET DE LES TRAITER DE BÂTARDS ce fut intolérables pour ces 2 jeunes !
Étant un peu dans les vapeurs de l'alcool et de la drogue, la vengeance est venue sans pouvoir la contrôler....pour une fois que l'argent n'a pas le dernier mot !!!
Un très bon policier Lucienne et je t'en remercie.
Comme le dit Fripou, tu peux en mettre d'autres, cela est fort plaisant ! Je regrette que la prose et la belle écriture ne fassent pas venir les autres membres !!!
Grand merci Lucienne et gros bisous.
bisounours bis bibi2

_________________
Sale histoire pour l’inspecteur 13 (fin) 110108034927815720
Revenir en haut Aller en bas
Lucienne MARTEL

Lucienne MARTEL

Messages : 2819
Date d'inscription : 14/10/2015
Age : 64
Localisation : LIMOUX

Sale histoire pour l’inspecteur 13 (fin) Empty
MessageSujet: Re: Sale histoire pour l’inspecteur 13 (fin)   Sale histoire pour l’inspecteur 13 (fin) EmptyJeu 7 Jan - 9:39

Flamme a écrit:
Ils ont bien essayé de s'en tirer...mais maintenant quand l'ADN parle, les preuves sont incontestables !!!
Il faut accepter l'évidence et plutôt être navré d'avoir pu abandonner ses enfants !!! DE NIER ET DE LES TRAITER DE BÂTARDS ce fut intolérables pour ces 2 jeunes !
Étant un peu dans les vapeurs de l'alcool et de la drogue, la vengeance est venue sans pouvoir la contrôler....pour une fois que l'argent n'a pas le dernier mot !!!
Un très bon policier Lucienne et je t'en remercie.
Comme le dit Fripou, tu peux en mettre d'autres, cela est fort plaisant ! Je regrette que la prose et la belle écriture ne fassent pas venir les autres membres !!!
Grand merci Lucienne et gros bisous.
bisounours bis bibi2

je te remercie de ce commentaire pertinent, Babette et je suis énormément ravie de ton plaisir de lecture.
Comme vous aimez mes nouvelles policières, je vais vous en poser une autre.
Je te souhaite une excellente journée et au plaisir de te lire sous mes lignes
Gros bisous et merci à vous deux de me suivre dans mes aventures bis
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Sale histoire pour l’inspecteur 13 (fin) Empty
MessageSujet: Re: Sale histoire pour l’inspecteur 13 (fin)   Sale histoire pour l’inspecteur 13 (fin) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Sale histoire pour l’inspecteur 13 (fin)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Histoire du Musée Chasseurs
» GEO HISTOIRE
» [Hickok, Lorena A.] L'histoire d'Helen Keller
» Histoire de chien et de patisserie
» Histoire de MAP

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE COIN POÉTIQUE DE FRIPOU :: Prose et conte-
Sauter vers: