LE COIN POÉTIQUE DE FRIPOU



 
AccueilS'enregistrerRechercherGalerieConnexion
Derniers sujets
Statistiques
Nous avons 45 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est Pierre Lamy

Nos membres ont posté un total de 27935 messages dans 4238 sujets

Partagez
 

 Perles d’ambre,

Aller en bas 
AuteurMessage
Lucienne MARTEL

Lucienne MARTEL

Messages : 2819
Date d'inscription : 14/10/2015
Age : 64
Localisation : LIMOUX

Perles d’ambre, Empty
MessageSujet: Perles d’ambre,   Perles d’ambre, EmptySam 19 Déc - 9:22


________________________________________
" />

Perles d’ambre,

Par une sombre et froide nuit d’hiver, une petite fille était triste et pleurait toutes les larmes de son cœur. Elle dormait dans un lit étroit à barreaux de fer, sans couvertures ni draps. Quelquefois elle s’endormait à même le sol poussiéreux, sur la dure pierre de ciment gris. De toute manière, tout était gris et silencieux autour d’elle : sa courte vie d’enfant, sa pièce à dormir, sa famille, les gens, la ville, le ciel ! Comme si le temps s’était arrêté. Elle ne cessait de larmoyer pour quémander un croûton de pain rassis, une goutte d’eau, un bout de savon pour sa toilette, des caresses, des baisers, un rayon de soleil, le chant d’un oiseau, le parfum d’une fleur : elle ne connaissait rien de tout cela. Elle passait ses nuits à prier son ange gardien, la vierge Marie, Jésus, le ciel pour obtenir une aide généreuse et tarir ses larmes. Elle implorait de l’aide afin qu’ils lui apportent du baume au cœur et un peu de chaleur humaine.
Parfois, elle observait de sa chambre haute, à travers un carreau sale la foule qui déambulait par ci par là dans la ville… multitudes de personnes avec leur mystère et dont l’agitation brisait un peu son âme. Ces hommes et ces femmes erraient d’un pas lourd dans l’obscurité de la nuit sans étoiles ni lune, à peine éclairée par de vieux réverbères rouillés et quelques lanternes vétustes d’un autre siècle sans doute.
Et du matin au soir, ces gens vaquaient à leur occupation sans trêve ni repos La vie de la  petite fille s’écoulait dans ce sombre tourbillon de noirceur et de grisaille empli des bruits de pas et de tristes murmures.
Nul ne savait qu’elle habitait dans cette maison vide de joie et d’amour, revêtue de loques et de chiffons crasseux, affamée et transie, retirée et solitaire sauf une belle Dame aux yeux de lumière. Et celle-ci priait pour la petite fille et des perles de prières s’écoulaient de son âme blessée.
Telle une ondée bienfaisante, ses perles de larme ruisselaient sur des pans de la ville assoupie. Certaines s’accrochaient en bords de fenêtres des maisons ternes, d’autres plus audacieuses et sans doute plus téméraires ruisselaient dans les chambres froides des enfants meurtris et souffrants tandis qu’une guirlande de perles enrubannait les prisons, les hôpitaux, les asiles, les cimetières à l’abandon.
Généreusement et sans relâche, la jolie Dame priait le ciel et pleurait abondamment pour sa ville tant aimée.
Elle n’oublia pas la petite chambre noire de la fillette et redoubla ses larmes pour ensoleiller son existence et lui offrir une dentelle de perles d’amour.
Celles-ci se faufilèrent partout, pénétrèrent dans les lieux sombres et les cœurs ténébreux
La petite fille se réveilla alors et aperçut sur son matelas sale et froissé une perle d’ambre qui lui murmura de doux mots de tendresse en un beau chant mélodieux et elle découvrit au-delà de sa fenêtre une lueur scintillante.  De chaque perle s’écoulait un parfum d’amour pur comme un morceau de violon et une jolie voix comme celle d’un ange.
Elle était émue et émerveillée : son réduit sombre avait disparu ainsi que ses haillons et de délicieux gâteaux au chocolat avec un grand bol de lait bien crémeux et fumant l’attendaient près de son lit tout neuf recouvert d’une jolie couette de plume d’oie.
Ainsi, la ville grise et ténébreuse fut noyée de larmes de lumières. La foule chantait et sautait de joie, esquissait de tendres sourires en se tenant par la main et s’embrassaient même. Le soleil était revenu, les fleurs jonchaient les parcs et les jardins, les arbres frémissaient dans le doux vent sifflotant un air de romance ! Le cœur des hommes, des femmes et de la petite fille avait retrouvé goût à la vie ; plus d’errance nocturne, ni de pas lourds, encore moins de tristesse sur tous ces visages livides. Les ruelles n’étaient plus menaçantes ni les fenêtres hostiles ; elles furent balayées par une ondée de perles d’ambre de tendresse et d’amour. Les façades avaient retrouvé leurs balcons fleuris  et les gens leur bonne humeur.
Mais qui était donc cette semeuse de larmes d’amour ? Etait-ce une fée qui était venue grâce à ses pleurs et ses prières soulager les malheurs et balayer la tristesse ou un ange descendu du ciel pour alléger les peines du monde?
Lucienne le 17.12.2015
Revenir en haut Aller en bas
Flamme
Admin
Flamme

Messages : 4866
Date d'inscription : 04/01/2011
Age : 72
Localisation : Près Bordeaux

Perles d’ambre, Empty
MessageSujet: Re: Perles d’ambre,   Perles d’ambre, EmptySam 19 Déc - 14:47

Je pense et espère que les prières entendues par les belles âmes, se changent en de douces perles d'amour étincelantes pour montrer que l'espoir et le bonheur peut rentrer dans les coeurs tristes et rendre les logement plus chaleureux !
Une lecture pleine de bonté pour ces âmes isolées.
Bises Lucienne un ange est passé ... saint

_________________
Perles d’ambre, 110108034927815720
Revenir en haut Aller en bas
Lucienne MARTEL

Lucienne MARTEL

Messages : 2819
Date d'inscription : 14/10/2015
Age : 64
Localisation : LIMOUX

Perles d’ambre, Empty
MessageSujet: Re: Perles d’ambre,   Perles d’ambre, EmptySam 19 Déc - 15:47

Flamme a écrit:
Je pense et espère que les prières entendues par les belles âmes, se changent en de douces perles d'amour étincelantes pour montrer que l'espoir et le bonheur peut rentrer dans les coeurs tristes et rendre les logement plus chaleureux !
Une lecture pleine de bonté pour ces âmes isolées.
Bises Lucienne un ange est passé ... saint

Merci Babette d'être passée sur cette historiette emplie de ferveur pour les plus malheureux. Moi aussi, j'espère qu'un jour les cœurs seront illuminés d'amour et de compassion : serais-je trop utopiste ? Je préfère rêver au mieux qu'au pire.
Bisous bis
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Perles d’ambre, Empty
MessageSujet: Re: Perles d’ambre,   Perles d’ambre, Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Perles d’ambre,
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» BOUQUET DE PERLES
» collier de perles, rivière de larmes
» La fabrique de perles
» Sautoir "Marie", en perles de bois
» Perles des hotlines

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE COIN POÉTIQUE DE FRIPOU :: Prose et conte-
Sauter vers: