LE COIN POÉTIQUE DE FRIPOU



 
AccueilS'enregistrerMembresCalendrierRechercherGalerieConnexion
Derniers sujets
Statistiques
Nous avons 46 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est Pierre Lamy

Nos membres ont posté un total de 26327 messages dans 3937 sujets

Partagez | 
 

 Mes maîtres à écrire,

Aller en bas 
AuteurMessage
Lucienne MARTEL

avatar

Messages : 2623
Date d'inscription : 14/10/2015
Age : 63
Localisation : LIMOUX

MessageSujet: Mes maîtres à écrire,   Mer 28 Oct - 15:33

Mes maîtres à écrire,

Poètes disparus, mon cœur n’est qu’amertume
Il ne sait clamer stance en beaux alexandrins
Si vous fûtes connus par vos contemporains
Nous n’avons plus désir à votre belle plume

Vous berciez les sens de notre opaque brume
A nous faire pleurer sur vos jolis quatrains
Qui nous parlaient d’amour, de peine et de chagrin
Aujourd’hui c’est le slam qui berce le bitume

Vos sonnets ne sont plus que mythes inouïs
Vos beaux mots s’estompent aux temps évanouis
Et votre rime riche à l’oubli se confine

Celle de vos émois au printemps de vos jours
Pour vous j’écris ce lai, de mon cœur le peaufine
Ma plume va vers vous, à vous aimer toujours !

Lucienne le 28.10.2015
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Flamme
Admin
avatar

Messages : 4585
Date d'inscription : 04/01/2011
Age : 71
Localisation : Près Bordeaux

MessageSujet: Re: Mes maîtres à écrire,   Jeu 29 Oct - 8:42

Ces maitres de la poésie ont su marquer leur temps et nous conduisent dans de magnifiques écrits. Ils donnent envie de se perfectionner, d'atteindre leur horizon, d'essayer de donner l'émotion qu'ils nous ont procurée.
Je ne suis pas tout à fait d'accord avec tes pensées quand tu dis :

Vos sonnets ne sont plus que mythes inouïs
Vos beaux mots s’estompent aux temps évanouis
Et votre rime riche à l’oubli se confine

Je ne trouve pas que leurs sonnets ou quatrains ne sont plus que des mythes; Qui ne continue pas à lire Hugo, Lamartine, Musset, Rimbaud, Baudelaire et tant d'autres ! Ils resteront nos maitres admirés de siècle en siècle.
Pour les mots , quelques uns ne sont plus usités certes, mais vraiment très peu. Par contre la rime riche, il ne tient qu'à nous à la faire revivre !
Il est vrai que les formes nouvelles de poésie : slam, haïku etc ne me plaisent pas, et je me demande si on parlera longtemps de ces nouveaux poètes dont je ne connais pas de nom !!!
Mais, il y a même de nouveaux musiciens qui  prennent les vers de nos anciens poètes, dans leur musique moderne.
De même pour la musique, un Beethoven, Mozart, Mendelssohn, Brahms, Bizet et autres ne disparaitrons jamais.
Les siècles passent et ils nous suivent...et nous les écoutons avec admiration et immense plaisir.
Et comme tu le dis , tu les aimeras toujours et tu n'es pas la seule !!! clin2 sourir bisclig

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucienne MARTEL

avatar

Messages : 2623
Date d'inscription : 14/10/2015
Age : 63
Localisation : LIMOUX

MessageSujet: Re: Mes maîtres à écrire,   Jeu 29 Oct - 9:48

Bonjour Babette,
Pour les alexandrins relevés, peut-être suis-je un peu négative mais je constate que la jeunesse actuelle n'a plus la verve poétique. Les jeunes préfèrent le rap, le slam et toutes ces musiques nouvelles dont je ne raffole pas non plus. ils délaissent l'écriture littéraire pour un langage propre que je ne comprends pas. Leurs mots ne sont plus les nôtres et s'érige une barrière linguistique. La langue de Voltaire est quelque peu malmenée, je trouve.
merci de ce commentaire pertinent et de cet échange intéressant.
Amicalement
Bises petitbis
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fripou
Admin
avatar

Messages : 3328
Date d'inscription : 17/10/2010
Age : 54
Localisation : Gironde

MessageSujet: Re: Mes maîtres à écrire,   Dim 1 Nov - 8:02

Il faut garder espoir que la poésie renaisse lorsque ces jeunes prendront de l'âge. Je me suis réjouie ces jours derniers de la façon dont une de mes jeunes collègues avait su s'enthousiasmer sur un rayon de lune déposé dans les nuages du matin... Tu vois, rien n'est encore perdu.
calinchat
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mes maîtres à écrire,   

Revenir en haut Aller en bas
 
Mes maîtres à écrire,
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Cinq mille kilomètres par seconde de Manuele Fior
» Apprenons à bien écrire français (Conjugaison / Grammaire)
» la poisse! (écrire à l'endroit ? )
» [Kuperman, Nathalie] Nous étions des êtres vivants
» Recette pour écrire.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE COIN POÉTIQUE DE FRIPOU :: Archives poétiques :: Les poèmes de Lucienne-
Sauter vers: