LE COIN POÉTIQUE DE FRIPOU



 
AccueilS'enregistrerMembresCalendrierRechercherGalerieConnexion
Derniers sujets
» LES EXQUIS MOTS (citations, humour, proverbes insolites)
Aujourd'hui à 13:05 par André Laugier

» Sannes en Luberon
Aujourd'hui à 12:46 par André Laugier

» La poésie Gourmande
Aujourd'hui à 12:24 par André Laugier

» MES CITATIONS & APHORISMES
Aujourd'hui à 12:18 par André Laugier

» LES EXQUIS MOTS À LA RIME S'ARRIMENT
Aujourd'hui à 9:21 par Flamme

» Les plus beaux poèmes sur les animaux.
Dim 22 Oct - 11:46 par Flamme

» Le dessin du jour (humour en images)
Dim 22 Oct - 11:43 par Flamme

» Fin d'été dans les Savoies
Dim 22 Oct - 11:24 par André Laugier

» À tous les profs et autres...
Sam 21 Oct - 19:22 par André Laugier

Statistiques
Nous avons 43 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est Regis

Nos membres ont posté un total de 23187 messages dans 3571 sujets

Partagez | 
 

 L'Amour n'a pas de nom... (Marius Laugier)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
André Laugier

avatar

Messages : 4456
Date d'inscription : 25/01/2015
Age : 75
Localisation : Marseille

MessageSujet: L'Amour n'a pas de nom... (Marius Laugier)   Jeu 9 Juil - 21:28


Marius LAUGIER


VERS ÉCRITS APRES UNE LECTURE
DES « DERNIERS JOURS DE POMPEI »
DE BULWER LYTTON

Dans un triclinium , près de la belle Ionne,
Soupire, cher Glaucus, dans les parfums flottants,
Pendant que Claudius de pampre se couronne,
Ranime par le vin ses membres languissants.

Pendant que d’Abarcès, l’ombre errante et mortelle,
Parcourt cet antre obscur qu’habite le chacal,
Et que de la saga, la figure éternelle,
Bannit d’elle le bien et rappelle le mal.

Fervent prêtre d’Isis, as-tu fait ta prière ?
Nydia, belle Nydia, viens, accours dans mes bras,
Dessille tes beaux yeux, privés de la lumière,
Désormais tes regards pourront suivre mes pas.

Oh ! ne jalouse pas, Nydia, la douce Ionne,
Ta maîtresse, ta sœur, ta rivale en amour,
Laisse fuir ce chagrin auquel tu t’abandonnes,
Qui renaît dans ton cœur comme apparaît le jour.

Va cueillir dans les champs, va cueillir sur les rives,
Les roses de Paestum, chères aux vieux Romains,
Dont les bouquets flottants, sur les eaux fugitives,
Portaient leurs doux parfums aux rivages lointains.

Nydia, tresse des fleurs, et que ma bien aimée,
Belle comme le jour, de rose parfumée,
Se recueille en mes bras et se livre à l’amour,
L’amour n’a pas de nom pour qui l’aime avec charmes,
L’amour ! et ce seul mot qui m’étanche les larmes,
N’est-il fait que pour vivre un jour !

Non, il vivra jamais, et mon âme fidèle,
Le symbolisera dans sa vie éternelle ;
C’est le plus pur lien qui réunit les cœurs,
C’est le plus pur lien de la sœur et du frère,
De l’amante et l’amant que l’amitié sincère
Unit même dans les douleurs.

Au temple de Vénus mon amante m’appelle,
Et sa voix se répète à celui de Cybèle,
Je cours, je vole et vais apaiser ses clameurs.
O dieux qui, de l’Olympe, écoutez ma prière :
Que son front, à jamais, jusqu'à l’heure dernière,
Pose sur mon sein nu, comme sur une pierre
Une mère, à genoux, vient répandre des pleurs.

Des pleurs ! non, point de pleurs, soyez joyeux convives,
N’exhalez dans les airs vos plaintes fugitives,
Célébrez vos vertus par des libations ;
Que le vin, à jamais, circule dans vos veines :
Amis, préparez-vous à des courses lointaines,
A vaincre un autre peuple et d’autres nations.

Sur ce sol de héros, vit-on plus de courage
Que ces nobles vieillards, vénérés pour leur âge ?
Ils sont fiers et vaillants, pleins d’espoir pour demain ;
La liberté leur est plus chère que la vie,
Et quand vous prononcez ce seul mot de : Patrie,
Ils exhibent leurs bras, leur poitrine d’airain.

Ecrit vers 1930.

© SDGL - Échos Poétiques 2005



_________________
La poésie se nourrit aux source de la prose et s'embellit au concerto des mots. (André Laugier)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://echos-poetiques.e-monsite.com/ En ligne
Flamme
Admin
avatar

Messages : 3865
Date d'inscription : 04/01/2011
Age : 70
Localisation : Près Bordeaux

MessageSujet: Re: L'Amour n'a pas de nom... (Marius Laugier)   Jeu 9 Juil - 22:45

Quelle tirade !!!! Comme Alain, les périodes antiques n'avaient pas de secrets pour lui non plus, et ses alexandrins nous en content les grandes histoires ! pouce
Tu as bien raison de mettre ses poèmes, n'hésite pas à en mettre d'autres ! sourir Ils sont magnifiques !
bonnenuit dodo bis



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fripou
Admin
avatar

Messages : 3290
Date d'inscription : 17/10/2010
Age : 53
Localisation : Gironde

MessageSujet: Re: L'Amour n'a pas de nom... (Marius Laugier)   Ven 10 Juil - 18:27

Comment un livre sur un évènement historique peut générer l'inspiration. Voila un récit digne de l'original qui ravive les souvenirs de ceux victimes de la catastrophe. Une vie figée en somme...
Merci pour ce partage et belle fin de journée.
petitbis
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'Amour n'a pas de nom... (Marius Laugier)   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'Amour n'a pas de nom... (Marius Laugier)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Marius LAUGIER (La fille du pêcheur)
» On dit aux hommes... (Marius LAUGIER)
» Sais tu combien je t'aime? {L’indicible amour sur nos lèvres}
» De l'amour à la haine,pourquoi?
» [Collection] Heure d'amour / Bouton d'or (E.R.F)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE COIN POÉTIQUE DE FRIPOU :: VOS POEMES ET VOS PROSES :: NOUVEAU Faisons revivre nos poètes disparus-
Sauter vers: